COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

L Art du Bonsai Japonais
août 09, 2020

L’art du bonsaï japonais

7 minutes de lecture

Le bonsaï (bonzaï) est une forme d'art au Japon qui vise à combiner les compétences horticoles avec l'esthétique japonaise. Ses plantes se traduisent littéralement par "planté dans un bassin" ou un récipient. Si vous avez déjà vu ces "mini-arbres", vous serez peut-être surpris d'entendre parler du temps qu'il faut pour cultiver et créer soigneusement ces chefs-d'œuvre (parfois des centaines d'années !). Voici une surprise encore plus grande : un bonsaï n'est pas une miniature génétique, c'est exactement le même que ses frères et sœurs dans la forêt ! 

Découvrons sans plus attendre cet article : L’art du bonsaï japonais


L'histoire ancienne du Bonsaï

jeunes pousses mousses bonsaïs cultivés

L'objectif du bonsaï est d'évoquer la réflexion du spectateur et l'ingéniosité du cultivateur. Il est issu de l'ancienne tradition chinoise du penjing, ou penzai. Au VIe siècle, des étudiants impériaux et bouddhistes japonais se sont rendus en Chine et ont commencé à rapporter des marchandises, notamment des récipients remplis de plantes. La culture des végétaux est très ancienne dans la culture nippone comme l'atteste le motif de cet éventail nippon. Le bouddhisme zen japonais a continué à façonner ces récipients en y ajoutant des figurines et des objets qui n'étaient pas essentiels à ses enseignements minimalistes. C'est vers le 14e siècle que la culture des bonsaïs a commencé à s'imposer dans la culture japonaise dominante.

En 1383, une pièce de théâtre écrite par Zeami Motokiyo mettait en scène un pauvre samouraï qui brûlait les derniers bonsaïs qui lui restaient afin de loger un moine voyageur. Cette pièce a rapidement gagné en popularité, et le reste est passé à l'histoire. Le bonsaï est si bien conservé et apprécié que le plus ancien bonsaï vivant - considéré comme un trésor national du Japon et actuellement dans la collection du Palais impérial de Tokyo - a plus de 500 ans ! Après la Seconde Guerre mondiale, la culture et les idées du Japon ont été rendues plus accessibles, et l'art du bonsaï est ainsi devenu de plus en plus populaire dans le monde.


Il existe aujourd'hui plus de 1 200 livres sur les bonsaïs dans plus de 26 langues et 90 pays. Cela fait beaucoup de bonsaïs. On le retrouve même dans la mode comme l'attestent ce kimono cardigan arborant une forêt d'arbres en nuage ou encore cet autre kimono cardigan japonais affichant un arbre à la silhouette d'un bonsaï.  Mais il n'est pas difficile de comprendre pourquoi. Se promener autour d'un bonsaï et observer le soin avec lequel chaque aiguille ou branche de pin a été cultivée, c'est comme se tenir debout, émerveillé, et examiner chaque tache de peinture d'un tableau classique. Cet art de la contemplation a pris une telle place dans la culture nippone qu’au pays du soleil levant, cette pratique a pris une place considérable dans les arts nationaux. Dans l’art des végétaux nippons, on trouve aussi les pas japonais ou encore la composition florale, qui ont aussi leur histoire particulière, dans une optique de sérénité. 


L’art et l’esthétique

thuya grandes feuilles musée bonsaï

Qu'est-ce que le bonsaï ? Peut-il être autre chose qu'un arbre miniature dans un pot de fleur ? Comme pour un vaste éventail de formes d'art japonais, le bonsaï est un processus compliqué mais subtil dans lequel la gravité désirée de la plante découle de la simplicité de l'esthétique, fruit d'un travail acharné et de la patience. Comme toute personne connaissant vaguement le Japon peut s'y attendre, le bonsaï est régi par un ensemble de directives esthétiques qui vont de l'aversion pour la symétrie au désir d'imiter avec précision les proportions d'un arbre adulte, le tout sans que l'on puisse déceler la moindre trace de l'artiste.

Les bonsaïs commencent leur vie à partir d'une matière première, une plante que le cultivateur vise à former sous forme de bonsaï. Les graines sont rarement utilisées car elles prendraient beaucoup trop de temps, et donc pour rester raisonnable, les créateurs se propagent généralement en coupant un morceau de l'arbre japonais qu'ils aimeraient utiliser. Cela permet également de donner aux bonsaïs leur aspect ancien et altéré. De là, par le processus de taille, d'élagage, de câblage et de serrage des branches, et par la greffe de nouveaux matériaux, les artistes façonnent leur travail.

Au pays du soleil levant, cet art du bonsaï comporte des processus bien définis, il existe une taille d’entretien ou une taille en nuage par exemple (la plus connue). La croissance lente de ces petits arbres est indéniable, ne serait-ce que pour quelques centimètres. Les jardiniers japonais utilisent un sécateur mais le plus souvent des outils plus petits et plus appropriés, notamment pour rempoter ces végétaux miniatures, car le rempotage est très important pour une croissance optimale. La botanique et la jardinerie tiennent une place centrale dans les coutumes japonaises, on trouve d’ailleurs de nombreuses variétés japonaises (Prunus, Cerisier, Buis, Bambou, Érable du Japon, Genévrier, Cyprès, Pins, fruitiers, Ficus, Pommier…).


Bonsaï japonais rameau bouture verdure printanière taillée

Les conifères tiennent une grand place surtout, par rapport aux arbustes feuillus dans le domaine du petit jardin japonais. On trouve même des petites haies qui ont des buts purement décoratifs, comme des pépinières remplies de plants d’arbres et arbustes différents. Ce qui est intéressant dans l'art du bonsaï au Japon, c'est de voir comment ces arbres symbolisent de nombreuses caractéristiques culturelles du Japon. Si vous vous intéressez à la culture japonaise, la langue, la nourriture et les festivals sont des moyens étonnants de voir ce qu'est le Japon ; mais ces arbres montrent l'influence du bouddhisme Zen et du Wabi-sabi.

Alors que wabi sabi est mieux compris comme "la beauté dans l'imperfection" (évidente dans l'évitement de la symétrie), mono no aware peut être traduit par "le pathos des choses" et consiste à apprécier la nature transitoire de l'existence et l'impermanence de la nature en prenant soin de la plante bonsaï. Le bonsaï est donc censé posséder un certain caractère poignant qui permet au spectateur de réfléchir à certaines des plus importantes considérations philosophiques avec lesquelles l'homme s'est trouvé aux prises. C'est un très beau regard sur la mentalité japonaise. Le wabi-sabi se retrouve d’ailleurs aussi dans la poterie, l'art, les outils et même la conversation.

Au fur et à mesure que le bonsaï grandit, les entraîneurs cherchent à lui donner une apparence de maturité tout en gardant l'arbre miniature, en surveillant les proportions pour imiter un arbre adulte, l'asymétrie - car l'esthétique du bonsaï décourage la symétrie - et un effort concerté pour ne laisser aucune trace de l'artiste. Mais le feuillage vert du petit arbre (qui n’est pas nain) n’est pas le seul travail du jardinier. La végétation tient une place centrale mais pas unique. On constate beaucoup d’à-côtés, tels que des galets, de la rocaille, du gravier et beaucoup d’ornement autour de la végétation japonaise de base (écorce, plantation, tronc, feuilles vertes, floraison, rameaux…). 


Où voir et se procurer des bonsaïs au Japon ?

bonsaïs musée japon exposition arbres miniatures

Voir des bonsaïs : Musée Bonsaï Sunkaen

Ce musée du bonsaï à Tokyo accueille une grande variété d'activités et d'événements tous centrés sur les bonsaïs japonais cultivés. Non seulement il propose un vaste assortiment de bonsaïs, mais il accueille également des cours de bonsaï et des stages d'apprentissage. Les cours vous permettent de vous essayer à la fabrication de votre propre bonsaï et, moyennant un supplément, vous pouvez rapporter l'arbre chez vous. Ces cours sont plutôt une expérience nippone ponctuelle, et ne permettent pas une immersion aussi complète que celle de l'apprentissage.

Cache Nez

Si vous êtes plus intéressé par l'apprentissage, il est recommandé de rester au moins un mois. Ce programme vous permet d'apprendre l'art du bonsaï sur une période prolongée en observant les autres membres avec lesquels vous travaillez. Vous mangez, dormez et travaillez avec les autres membres et les artistes bonsaïs, en obtenant un certificat de fin de stage à la fin de votre séjour. Il s'agit certainement d'une expérience pratique, si vous souhaitez en savoir plus sur les bonsaïs, comment les arroser, leur caractère persistant, le terreau ou l’engrais nécessaire, la façon de les planter dans une motte ou en pleine terre ou encore les tailles (du feuillage ou des branches). 



Voir des bonsaïs: Village Bonsaï d'Omiya

Situé dans la ville de Saitama, Omiya Bonsai Village est probablement le nom le plus connu en matière de bonsaï. Le village a été créé en 1925 et se targue d'une longue histoire d'élevage de bonsaïs. Le village a participé à de nombreuses expositions et conventions mondiales sur les bonsaïs, et le village lui-même adhère à des règlements stricts concernant ses bonsaïs et le paysage naturel de la région. Il y a six jardins à Omiya Bonsai Village, chacun appartenant à un artiste bonsaï différent. Chaque jardin a son atmosphère et son style uniques, selon les préférences du propriétaire et de l'artiste.

omiya village bonsaï japon arbustes nains

L'une des règles du village est que les jardins doivent être ouverts à la vue du public. Heureusement pour vous, vous pouvez vous promener dans chacun des jardins et admirer les magnifiques bonsaïs exposés. Il y a également un musée qui a été récemment ouvert dans le village d'Omiya Bonsai. Le musée présente 120 chefs-d'œuvre de bonsaïs, ainsi qu'une collection d'objets liés au bonsaï. Vous pouvez y voir une poignée de pots soigneusement sélectionnés, qui constituent un aspect très important de l'art du bonsaï, ainsi que des estampes en bloc, des œuvres d'art japonaises et bien d'autres choses encore.


Acheter des bonsaïs : Club vert d'Ueno

Le club vert d'Ueno (pépinière) est situé dans le parc d'Ueno et accueille un certain nombre de magasins et de petits vendeurs proposant des bonsaïs, des pots, des outils et du matériel. Au début du mois de février, le club vert d'Ueno organise un festival de bonsaïs au printemps, et la zone devient surpeuplée de stands, de vendeurs et de clients pour toute sorte de matériel végétal. À proximité, vous trouverez également l'association Nippon Bonsai, qui propose des informations sur les expositions de bonsaïs à venir dans tout le Japon.

 Eventail Mariage Bois


Acheter des bonsaïs : L'art de vivre - Le paysage vert

Située à Nakameguro, au son de Shibuya, cette boutique de bonsaïs à la mode est remplie de tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour commencer votre propre passe-temps bonsaï. Le magasin propose également des cours, donc si vous souhaitez vous essayer ici, c'est une autre option. Vous pouvez faire des achats en ligne, ainsi que consulter le blog et les conseils et astuces pour vous aider à gérer votre propre arbuste : de l’arrosage jusqu’au fait de le tailler et d'entretenir ses bourgeons. 



Les bonsaïs sont un aperçu de la facette profonde et vivante du Japon qui remonte à bien plus loin que notre société moderne depuis le jardin zen. On trouve du Wabi-sabi dans les arbres, mais aussi dans l'Ikebana (arrangement floral), l'Origami et Sadō (cérémonie du thé). Pour ceux qui souhaitent être témoins de l'art du bonsaï au Japon, c'est vraiment un excellent moyen de mieux comprendre la société japonaise.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Le Musee de la Prison Abashiri
Le musée de la prison Abashiri

septembre 23, 2020 9 minutes de lecture

Vous connaissez sûrement l’île de Hokkaido. Mais savez vous que l'on doit son développement aux prisonniers de la prison Abashiri ? Explorez son musée.
Superstitions Japonaises Effrayantes
Les superstitions japonaises parfois effrayantes 

septembre 20, 2020 8 minutes de lecture

Les superstitions sont présentes dans toutes les cultures, mais qu'en est-il au Japon ? Découvrez que certaines d'entres elles sont parfois étonnantes !
Akira Retrospective sur l Avenir
Akira : rétrospective sur l'avenir

septembre 18, 2020 10 minutes de lecture

Le grand classique du cinéma nippon débarque de nouveau dans les salles obscures en cette année 2020 : l'occasion de (re)découvrir l'histoire d'Akira.