COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Ashigaru les Guerriers Japonais
octobre 31, 2020

Ashigaru : les guerriers bafoués du Japon

8 minutes de lecture

Les samouraïs japonais sont très connus et bénéficient d’une grande admiration. Les soldats à pied japonais, les ashigaru, ont quant à eux commencé comme fermiers. Ils ont été sortis de leurs champs pour rejoindre les rangs de l’armée d’un daimyo. Mais au fil du temps, ils sont devenus une force de combat professionnelle incluse dans la caste des samouraïs. Les histoires aiment à dépeindre les guerres japonaises remplies de duels de sabres de samouraïs. Mais la vérité est que les samouraïs eux-mêmes se sont plaints de la montée de la "guerre de l'ashigaru" : l'humble fantassin leur volait la vedette.

Découvrez la face cachée de l’histoire des samouraïs avec cet article, Ashigaru : les guerriers bafoués du Japon.

 

Les origines de l’Ashigaru au Japon

ashigaru japonais soldat nippon

L’histoire des ashigaru prend racine dans l’histoire japonaise, bien avant que l’on parle de gouverneurs, de la Cour Impériale, des sabres japonais, de Japon médiéval, de l’empire du Japon, du Japon Impérial, des empereurs, de sanctuaire bouddhiste, de temples, de ninja, des seigneurs de la noblesse, de clan ou même de tradition guerrière. A l’origine, les Ashigarus étaient des fantassins qui constituaient une partie extrêmement importante mais historiquement silencieuse des armées de l'ancien Japon.

Mais pour les comprendre, il faut d'abord se pencher sur les origines des samouraïs. Ces guerriers indépendants du Japon se retrouvent encore de nos jours sur des articles tels que ce kimono cardigan. Cependant, ce n'est qu'après l'unification du Japon et la fin de ses guerres civiles que les samouraïs sont devenus des maîtres du sabre. Dans les premiers jours de la guerre japonaise, les samouraïs servaient principalement d'archers à cheval. Les premiers récits ne mentionnent même pas les épées, mais jugent plutôt les samouraïs sur leur habileté à utiliser un arc.

ashigarus samouraïs histoire du japon

La guerre à pied était principalement menée par des fermiers nippons. Mais ils n'étaient pas entraînés, et les armes qu'ils utilisaient étaient soit des outils agricoles, soit des armes de pillage de samouraïs morts. Ils n'étaient pas considérés comme des soldats mais plutôt comme du matériel, ils n'étaient ni équipés ni payés. La compensation se faisait sous forme de butin, qui s'est avéré pouvoir être intéressant.

Être un ashigaru s'est avéré bien plus lucratif que d'être un simple fermier lorsque l’on était originaire du Japon. C'est pourquoi un grand nombre de combattants vagabonds ont rejoint les armées de samouraïs (ou samurai). Les villageois ont commencé à se former à la stratégie guerrière et la culture japonaise a entretenu ce mode de fonctionnement pendant plus de deux siècles. 


Les années sombres du Japon

japon ancien guerre shogun shogunat

Les paysans ont vite compris que faire la guerre pouvait les rendre plus riches que travailler la terre, et beaucoup ont simplement abandonné l'agriculture pour devenir des combattants à plein temps. Un autre type d'ashigaru est né, celui qui rôdait sur les bords du champ de bataille, rejoignant le camp qui semblait avoir le plus de chances de gagner. C'étaient des mercenaires, peu fiables et indisciplinés, qui ne portaient souvent même pas le kimono traditionnel. Leur taux d'enrôlement était aussi élevé que leur taux de désertion.

Beaucoup d'entre eux ne savaient même pas où ils étaient ni de quel côté ils se trouvaient. Tant que c'était le côté gagnant et qu'il y avait de l'argent à la clé, cela n'avait pas d'importance. Ces bagarreurs sans scrupules ont donné à l'ashigaru une image trouble, qui a été exacerbée lorsqu'ils ont incendié la région qui allait devenir Kyoto pendant la guerre d'Onin. Ils ont été qualifiés d'éléments dangereux, presque criminels. Les samouraïs les toléraient uniquement parce qu'ils étaient nécessaires à la guerre.

Yukata Homme

C'est pourquoi nous n'entendons jamais parler d'eux, sauf dans le cadre de contes sur les samouraïs. Les écrivains japonais s'intéressaient davantage à la noble classe guerrière qu'aux mercenaires paysans. Mais la guerre japonaise s'intensifiait et les ashigaru étaient devenus des proto-soldats. Les samouraïs ont toujours été une force de combat bien entraînée, mais dès qu'un grand nombre de mercenaires ashigarus sont entrés en lice, la guerre s'est intensifiée. Les ashigarus étaient désormais semi-professionnels et assez compétents dans la fabrication de diverses armes.

L'une d'entre elles, l'uchigatana, allait aider à forger les samouraïs qui allaient devenir plus tard. Selon les premiers témoignages, les batailles de samouraïs étaient des duels privés qui se déroulaient avec une série d'armes japonaises et se terminaient par des bagarres au corps à corps. Bien que ces histoires aient été certainement exagérées, ce que nous pouvons clairement voir, c'est qu'ils n'avaient pas de préférence particulière pour les épées ou les sabres.

katana épée sabre samouraïs japonais ashigarus

Le katana a en fait évolué à partir d'une arme d'ashigaru appelée uchigatana, qui était grossièrement un katana bon marché et jetable. L'uchigatana pouvait être à la fois dégainé et utilisé pour frapper dans le même mouvement. Les samouraïs, quant à eux, utilisaient un type d'épée plus ancien appelé tachi, qui nécessitait deux mouvements distincts pour tirer et frapper. Comme la guerre japonaise devenait plus féroce, les samouraïs avaient besoin d'un sabre plus rapide.

Ils adoptèrent rapidement l'ashigaru uchigatana, qui devint plus tard "l'âme du samouraï". Il ne faut cependant pas voir que le côté sombre de ce récit. Beaucoup d’arts asiatiques, y compris les arts-martiaux, sont nés de cette histoire. On peut citer le karaté, le judo, l’aïkido, la boxe ou encore d’autres sports de combat se pratiquant en dojo. Ils descendent en majorité des seigneurs de guerre de différentes provinces et clans nippons.


Une classe mobile japonaise qui monte en puissance

bataille ashigaru japon ancien

Alors que les campagnes de daimyo devenaient de plus en plus longues, la victoire ne favorisait pas les audacieux, mais les riches. Les dirigeants les plus riches devenaient encore plus puissants parce qu'ils avaient suffisamment de ressources pour maintenir les hommes à la fois à la guerre et à la maison pour labourer les champs. La transformation de l'ashigaru de vagabond à soldat professionnel a commencé lorsque les dirigeants ont commencé à préférer les soldats à plein temps aux soldats saisonniers.

Comme les daimyos comptaient de plus en plus sur les ashigarus, ils ont commencé à les équiper avec de meilleures armes. Ils ont notamment été formés à l'utilisation d'arcs pour pouvoir répondre aux charges de l’ennemi. Mais maintenant que les arcs étaient entre les mains des roturiers, l'image des samouraïs comme archers d'élite a disparu. Ce fut au grand désarroi de nombreux philosophes samouraïs, qui appelèrent ce changement de tactique "guerre d'Ashigaru". Une autre arme que l'ashigaru avait en commun avec le samouraï était la lance. Les samouraïs se battaient en fait avec des lances bien avant même de toucher leurs sabres.



On leur disait en fait de ne pas avoir d'arme favorite, car ils devaient compter sur plusieurs équipements tout au long d'une bataille. Il est prouvé qu'à certains moments, même les grades supérieurs de samouraïs tombaient entre les mains d'un habile lancier ashigaru, qui recevait probablement une promotion au rang de samouraï en présentant leur tête à son maître. Les unités de lanceurs d'ashigaru étaient particulièrement répandues en raison de leur faible coût et de leur efficacité. Comme les ashigarus utilisaient les mêmes armes que les samouraïs, ils ont commencé à recevoir un entraînement aussi poussé que ces derniers.

Les prouesses de combat de certains ashigarus devinrent si bien considérées que les membres les plus élitaires servirent même dans la garde personnelle des daimyos. Leurs compétences se sont rapidement rapprochées de celles des samouraïs et les ont même parfois dépassées. Un célèbre général se vantait de pouvoir faire combattre 10 ashigarus comme 100 samouraïs. Ces commandants d'ashigaru étaient appelés "ashigaru taicho".

armée bataillon ashigaru japonais

Bien qu'ayant le commandement sur de simples roturiers, ils faisaient partie de l'élite des généraux japonais. Les ashigarus ont été reconnus non seulement comme des atouts précieux pour la guerre, mais aussi comme la première étape pour les roturiers qui voulaient devenir des samouraïs à part entière. Le métier des armes était leur priorité, ils s'entraînaient à leur maniement et se mettaient dans la condition d’un tueur. La mentalité japonaise et la culture du Japon de manière générale sont marquées par cette période de guerre civile. Effectivement, les samouraïs sont encore présents dans des domaines comme le conte japonais ou encore le manga. 


L'Ashigaru et les armes à feu

arme à feu fusil japonais ashigaru

Les samouraïs détestaient les armes à feu. Les fusils que le Japon avait reçus de l'étranger offensaient la classe guerrière japonaise. L'idée que n'importe qui, même un modeste paysan, puisse tuer un samouraï bien entraîné d'un simple mouvement du doigt était une insulte. Même l'arc était préféré aux fusils, car il fallait des années d'entraînement pour le maîtriser. Les armes à feu, en revanche, ne prenaient que quelques jours à apprendre. Mais les daimyos voyaient le potentiel des armes à feu, et étaient plus soucieux d'obtenir des victoires que de cultiver l'honneur de leurs serviteurs.

Ils ont rapidement intégré les armes à feu dans leurs armées. Étant donné la haine des samouraïs pour l'arme "brute", lorsque les armes à feu furent introduites au Japon, elles furent considérées comme un bien de paysan, et largement placées dans les mains des ashigaru. Il serait exagéré de dire que les armes à feu ont été le facteur décisif pour mettre fin aux guerres civiles apparemment interminables du Japon. Mais sans elles, il est peu probable qu'Oda Nobunaga aurait pu abattre ses rivaux pour réussir à unifier le Japon.

Cachez Nez

Elles ont joué un rôle clé dans son combat contre la redoutable force de son rival, le daimyo Takeda Shingen. Leur combat a été un tournant dans la quête de pouvoir du jeune et ambitieux Nobunaga. Il avait incorporé des ashigarus équipés d'armes à feu dans ses lignes de front, qui ont répondu à la charge montée des samouraïs de Takeda par une volée de coups de fusil.

Cela a brisé la charge de Takeda, permettant aux forces de Nobunaga de remporter la bataille, mais aussi de faire des ashigarus armés de fusils un élément essentiel des combats. Au-delà de ces équipements, les ashigaru ont commencé à utiliser tout ce qu’utilisaient les “vrais” samouraïs : casques, protection de torse, jambières, des arcs et des flèches et surtout un certain code d’honneur. L’histoire ne nous dit pas si les ashigaru pouvaient pratiquer le sepukku (aussi appelé harakiri ou hara-kiri).  


L'ashigaru qui est devenu maître du Japon

Toyotomi Hideyoshi ashigaru maître japonais

L'ashigaru le plus remarquable était Toyotomi Hideyoshi, qui s'est élevé du rang d'humble paysan à celui de maître incontesté du Japon. Hideyoshi était le fils adoptif d'un ashigaru sous Oda Nobunaga, l'unificateur du Japon. Bien que cela soit quelque peu contesté, on dit que Hideyoshi était le porteur des sandales de Nobunaga. Mais quelle que soit sa position exacte, il est devenu l'un des généraux de Nobunaga après une série de succès. Après la mort de son maître, Hideyoshi a soutenu la succession de son petit-fils, bien qu'il n'ait en fait pris le pouvoir que pour lui-même.

Après une série de conflits, il réussit finalement à abattre ses rivaux et prend la place de Nobunaga en tant que maître du Japon. Bien que le système n'ait pas été conçu pour permettre à la paysannerie de s'élever au plus haut niveau du pouvoir politique et militaire, cela s'est produit. L'ashigaru était le seul moyen pour le fils d'un paysan de devenir l'homme le plus puissant de la sphère nippone. Tout ce qu'il fallait, c'était du talent, beaucoup d'ambition et un peu de manigance politique.



Mais à ce moment-là, les choses ont changé pour l'ashigaru. Hideyoshi craignait qu'un autre roturier ne prenne sa place un jour, alors il a anéanti les chances des potentiels usurpateurs en gelant le système de classes du Japon. Le résultat, cependant, était que tout combattant était désormais considéré comme un samouraï. Sous Hideyoshi, l'ashigaru avait officiellement rejoint la classe des guerriers. Bien qu'il y ait eu différents grades qui déterminaient des avantages comme le salaire et la propriété foncière du guerrier, au fil du temps, il n'y avait pas de distinction entre les ashigarus et les samouraïs des grades supérieurs.

La ligne qui les séparait était devenue trop mince. En clair, les cavaliers et les aristocrates ont fini par se mélanger dans la civilisation japonaise. Un homme d’armes aura suffit pour que les notables du pays du soleil-levant soient obligés d’accepter ceux qui n’étaient que des vassaux au sein de leur noblesse. Les coutumes guerrières du monde nippon sont quasi-toutes des descendantes de ce qui a été fait à cette époque, les ashigaru étaient donc bien des personnes importantes et de grande bravoure, contrairement à ce que la société japonaise laisse aujourd’hui penser. 



Alors que les samouraïs obtiennent toute la gloire, les ashigarus ont combattu à leurs côtés dès le début. Des siècles de combat les avaient transformés de fermiers en soldats japonais, parfois aussi habiles, parfois encore plus. Finalement, ils en sont arrivés au point où ils en sont aujourd'hui. Quand on dit le mot "samouraï", on ne se rend pas compte qu'on dit aussi "ashigaru" !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Onomichi un Paradis Japonais Peu connu
Onomichi : un paradis japonais peu connu

novembre 30, 2020 6 minutes de lecture

Vous ne connaissez peut-être pas la ville d'Onomichi, située au Japon. Elle est effectivement peu connue, mais mérite le détour, alors découvrez-là.
Top 10 des Parents Eloignes Bizarres Hello Kitty
Top 10 des parents éloignés bizarres d’Hello Kitty 

novembre 28, 2020 6 minutes de lecture

Histoire des Ramen
L’histoire des ramen 

novembre 23, 2020 9 minutes de lecture

Vous connaissez sûrement les ramen, ces bols de soupe de nouilles traditionnelles nippones. Mais savez-vous qu'ils ne viennent pas réellement du Japon ?