COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

La Culture Cholo Japonaise - Comment la Sous Culture Chicano a Conquis le Japon
avril 27, 2021

La culture cholo japonaise - Comment la sous-culture chicano a conquis le Japon

7 minutes de lecture

Si vous connaissez l'image de East L.A. au milieu des années 90, vous savez que ce sont les lowriders typiques qui roulent dans les rues ou qui sont garés en rangs le long des lignes de touche, et à côté de ces voitures personnalisées se trouvent des hommes tatoués en chemise blanche avec des casquettes portant l'emblème des Dodgers de Los Angeles et des chaussures comme cette belle paire de sneakers. Parfois, ils sont accompagnés de femmes habillées de la même manière, qui ont ou non troqué la casquette contre un bandana. Imaginez cette image exacte mais au Japon

Découvrez avec cet article la culture cholo japonaise - comment la sous-culture chicano a conquis le Japon.


Qu'est-ce que le Chicano et le Cholo ?

cholo Los Angeles voiture américaine

Avant d'entrer dans le vif du sujet, jetons d'abord un coup d'œil à ce que sont les cultures chicano et cholo - leur histoire est très importante pour comprendre pourquoi certaines personnes réagissent comme elles le font à l'adaptation japonaise de la culture cholo. Chicano ou Chicana, désigne les personnes originaires ou descendant du Mexique et vivant aux États-Unis. La plupart du temps, les Américains d'origine mexicaine choisissent l'identité de Chicano ou Chicana aux États-Unis.

Dans les années 1960, il y a eu une prise de position sociale et politique connue sous le nom de Mouvement Chicano - inspirée par les actes de résistance des descendants d'immigrants mexicains dans les années 40 et 50 ainsi que par le mouvement Black Power des années 60. Le mouvement chicano s'est efforcé non seulement d'embrasser l'identité chicano et de parvenir à l'autonomie, mais aussi de combattre le racisme structurel et de rejeter l'assimilation. Maintenant, qu'en est-il d'un cholo ou d'une chola notamment au Japon ? Il faut d'abord remonter loin dans l'histoire - en 1609, pour être exact.

Kimono Cardigan

Un texte péruvien, écrit par l'Inca Garcilaso de la Vega, utilise ce mot pour la toute première fois dans l'histoire. Dans ce livre écrit en espagnol, intitulé Comentarios Reales de los Incas, on trouve une citation : "L'enfant d'un homme noir et d'une femme indienne, ou d'un homme indien et d'une femme noire, ils l'appellent mulato et mulata. Les enfants de ces derniers sont appelés cholos. Cholo est un mot des îles du Vent ; il signifie chien, non pas de race pure, mais d'origine très peu recommandable ; et les Espagnols l'utilisent pour insulter et vitupérer". Depuis lors, les termes "cholo" et "chola" ont été utilisés assez souvent pour désigner divers mélanges d'ascendances, comme "métis" et "amérindien" en Amérique latine.

Les Anglos se sont emparés du terme après la parution en 1851 du roman Moby-Dick d'Herman Melville. Dans ce livre, il utilise ce terme pour désigner un marin hispanophone. Plus tard, beaucoup utilisaient ce terme pour parler des Mexicains ou des Latinos qu'ils méprisaient. La situation s'est améliorée dans les années 60, lorsque le terme a été récupéré par les jeunes Chicanos, qui l'ont utilisé pendant le mouvement Chicano pour exprimer leur fierté et leur identité. Plus récemment, le terme est associé à la subculture des gangs mexicains américains. 


L'image du Cholo et de la Chola

voiture amérique latine

Chaque sous-culture s'accompagne généralement d'un style particulier. Comme la sous-culture cholo est issue des barrios des gangs de rue de Californie du Sud, son style est naturellement plus décontracté et nerveux. Le plus souvent, vous verrez des cholos portant une combinaison de tartan, de flanelle, de t-shirts ou de débardeurs surdimensionnés, un bandana autour de la tête ou une de ces belles casquette de baseball associés à des pantalons chinos ou des jeans larges. Ils complètent généralement le tout avec des accessoires comme des lunettes de soleil noires, des chaînes en or et même une tonne de tatouages.

C'est en gros le look d'un cholo : très streetwear. Confortable et décontracté, avec une pointe d'originalité. Une chola, qui est l'équivalent féminin d'un cholo, a plus ou moins la même image. Elles sont connues pour leur "féminité radicalement criminalisée" et sont un peu plus sexy qu'un cholo. Pour couronner le tout, la subculture cholo est toujours associée aux lowriders - grâce aux Chicanos qui ont redessiné les voitures dans les années 1940 dans le cadre de leur déclaration politique pour représenter la rébellion, la résistance et la jeunesse.


Comment la sous-culture chicano est-elle arrivée au Japon ?

groupe streetwear rue

Alors que les Chicanos et les cholos ont une longue histoire, la culture cholo japonaise est plutôt récente. Il n'y a pas d'histoire qui ait prouvé les origines de la culture cholo japonaise, mais on dit qu'un journaliste japonais s'est rendu à Los Angeles au début des années 1990 pour couvrir un événement lowrider. Il est revenu fasciné par la culture et a partagé ses expériences et ses photos avec les gens au Japon. D'autres disent que la culture a commencé à devenir plus populaire à la fin des années 80 et au début des années 90 grâce à des magazines comme Lowrider Magazine.

À cette époque, le Japon s'ouvrait davantage au monde extérieur sur le plan culturel, et les Japonais ont commencé à être fascinés par tout ce qui n'était pas japonais à la fin de la bulle économique. Les personnes qui ont voyagé à Los Angeles et qui en sont revenues avec un profond intérêt pour la culture cholo ont décidé d'en reproduire l'essence. Cette reproduction ressemble à l'esthétique avec un soupçon de pratiques culturelles comme le cruising en lowriders.


Et le streetwear dans tout ça ?

Vous l’avez compris, cette culture latino a quelque chose de très streetwear (ou street-wear). Mais, comment cela se manifeste-t-il sur le plan vestimentaire ? Assez simplement, cette sous-culture adopte beaucoup d’éléments de la culture urbaine, des rappeurs, mais aussi de la culture nippone avec le kimono, qui peut se changer en ce magnifique kimono cardigan, par exemple.

La culture cholo arbore aussi un très grand nombre d’autres accessoires dans leur style vestimentaire, on peut par exemple citer un grand nombre de basiques : pulls coupe droite ou col montant, avec fermeture-éclair, survêtement, pantalon, T-shirt imprimé, blousons, parka, doudoune, baskets basses, sweatshirt manches courtes, manches longues ou sans manches, sweat zippé, polo, ou bomber, pour homme ou pour femme. On retrouve aussi des vêtements tels que ce joli hoodie japonais imprimé. Mais le style streetwear japonais peut vous procurer un total look d’apparence très décontractée, aussi grâce à un grand choix de matières et de coloris, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes.

Pull Japonais

Pour ce qui est des textiles principalement utilisés, on peut citer le velours, le coton bio, l’élasthanne, le cachemire, la polaire, le molleton, le polyester, mais aussi la maille. Enfin, vous retrouverez des couleurs variées, comme le marron, le gris-clair ou le gris foncé, le bleu foncé, le kaki, le beige, le bleu-marine mais aussi des motifs camouflage imprimés par exemple.

Si vous désirez adopter le style streetwear japonais chicano, vous pouvez préparer votre dressing avec des articles de prêt-à-porter décontractés et confortables reflétant votre personnalité. Pour un style vestimentaire 100% “urban” et japonais, vous pouvez par exemple opter pour ce joli sweat à capuche nippon. Et si vous voulez découvrir ce que ce style peut donner dans la vraie vie, voyons les figures les plus connues de la culture cholo nippone


Figures emblématiques de la culture cholo japonaise

jeune style streetwear

Dans un pays majoritairement homogène, il est étonnant de voir comment cette sous-culture a pu prospérer avec des centaines d'adeptes. Vous ne le remarquerez peut-être pas immédiatement, mais vous êtes sûr d'en croiser un dans la rue. La culture cholo japonaise est très présente dans des villes comme Nagoya, Osaka et Tokyo.

Dans chaque ville, il y a des zones où vous verrez plus de membres de la communauté et des magasins où vous pourrez acheter des produits importés de Los Angeles qui ressemblent beaucoup au style qu'ils portent tous. Naturellement, dans chaque sous-culture, il y a quelques figures et groupes emblématiques qui sont sans doute les leaders de style et les modèles de la culture cholo japonaise


La communauté des Low Riders de Nagoya

À seulement deux heures de route de Tokyo, Nagoya abrite la plus grande communauté de lowrider du Japon. Le club automobile le plus connu de la ville est le Pharaoh Car Club, fondé par le parrain japonais du lowrider, Junichi Shimodaira. Il est actif dans la communauté des lowrider depuis plus de 30 ans - pratiquement depuis le tout début.

chicanos latinos Japon

En fait, Shimodaira est également le propriétaire d'un magasin de customs et de lowrider appelé Paradise Road, qui a vu le jour en 1987, à peu près au moment où les lowriders ont fait fureur au Japon. Dans son magasin, il y a des voitures et des pièces détachées importées directement des États-Unis qui permettent une personnalisation et une construction de haute qualité des voitures lowrider. Shimodaira est l'une des rares personnes de la culture cholo japonaise à s'intéresser à tout ce qui a trait à cette sous-culture et à la culture lowrider - il est un modèle que les gens admirent. 


MoNa a.k.a. Sad Girl

L'une des rappeuses de style chicana les plus populaires au Japon est MoNa, alias Sad Girl. Elle n'est pas seulement populaire au Japon mais aussi dans le monde entier - elle a donné des concerts dans des villes américaines comme San Diego et le cœur de la culture chicano, Los Angeles. Ses chansons sont très proches de l'essence de la musique Chicano/Chicana, cependant, les paroles ne sont pas toutes en espagnol - elles sont un mélange de japonais, d'anglais et d'espagnol.

D'une certaine manière, c'est ainsi que Sad Girl respecte la culture qu'elle admire tant. Dans plusieurs documentaires, Sad Girl a été interviewée, et elle mentionne que la raison pour laquelle elle s'intéresse tant à cette sous-culture est qu'elle lui donne la liberté d'expression et l'évasion de sa propre culture, où elle ne s'est jamais sentie vraiment à sa place. 

culture chicano Japon


Night Tha Funksta

Nous avons à la fois un pionnier chicano japonais et un musicien de style chicano connu sous le nom de Night The Funksta. Son style artistique adopte une approche différente. Au lieu de s'appuyer sur les éléments stéréotypés de la culture chicano, il ne parle que de ses aspects positifs.

Qu'il s'agisse de loyauté, de liens, d'unité ou de l'importance de la famille, Night Tha Funksta fait passer le message que cette culture ne se résume pas aux gangs et autres. Il met plutôt l'accent sur les liens entre tous les membres de la communauté. Night Tha Funksta cherche à capturer toute la positivité de cette culture particulière dans son style artistique - et les gens l'aiment et l'apprécient. 



Si vous ne connaissiez pas la culture chicano japonaise, cet article vous a sûrement appris beaucoup de choses. Vous êtes peut-être conquis par cette sous-culture, qui est une véritable façon de vivre, bien au-delà d’un style vestimentaire. Alors, de Los Angeles à Tokyo, c’est bien une communauté soudée qui se développe toujours. Laissez vous imprégner par cette culture, vous ne le regretterez pas !



Voir l'article entier

Pourquoi le Japonais est il Difficile a Apprendre ?
Pourquoi le japonais est-il difficile à apprendre ?

mai 16, 2021 8 minutes de lecture

Si vous désirez apprendre le japonais, découvrez ce qui en fait une langue difficile, afin d'être paré au mieux avant de vous lancer, et de réussir !
L Histoire de Sakura La Beaute des Cerisiers en Fleurs du Japon
L'histoire de Sakura - La beauté des cerisiers en fleurs du Japon

mai 12, 2021 8 minutes de lecture

Si vous êtes fan du Japon, vous admirez sûrement les cerisiers et leurs fleurs : Sakura. Découvrez leur histoire dans cet article qui leur est dédié.
Pourquoi les Japonais Utilisent Ils les Kanjis ?
Pourquoi les japonais utilisent-ils les kanjis ?

mai 10, 2021 7 minutes de lecture

Vous souhaitez tout connaître de ces symboles nippons si répandus ? Les kanji vont vous révéler tous leurs secrets dans cet article qui leur est dédié.