COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Top 10 des Films Japonais a VOir
avril 09, 2020

Top 10 des Films Japonais à Voir

6 minutes de lecture

Le cinéma asiatique regorge de longs-métrages incontournables. Au pays du soleil levant, les cinéastes nippons ont donné lieu à de gros succès. Loin de référencer tous les succès de la culture nippone, cet article tente de référencer les meilleurs films japonais, sans parler des films d’animation.

Résumons dès à présent le top 10 des films japonais à voir

10) Rashōmon 

Film japonais Rashomon

Parmi les films à voir, Rashōmon est un film japonais de 1950, réalisé par Akira Kurosawa. Ce drame inspiré des nouvelles de Ryūnosuke Akutagawa relate l’histoire d’un crime : le meurtre d’un samouraï au Japon. Plus particulièrement, il se penche sur les différents témoignages autour de cet événement. Un bûcheron découvre le corps, c’est alors que le procès s’ouvre. Un bandit avoue le crime, jusqu’à ce que la femme du défunt dise avoir tué son mari.

Ensuite, par l'intermédiaire d’une médium, le défunt samouraï dit s’être suicidé. Enfin, le bûcheron change de version et annonce avoir été témoin de la scène. Grand classique de la culture cinématographique japonaise,  Rashōmon dépeint avec brio les effets dont sont victimes les personnes affectées par un événement grave. Il donnera même son nom au fait que plusieurs personnes décrivent différemment un même événement : l’effet Rashōmon. 

 


9) Ran 

Film nippon Ran

Dans les premiers films à citer, Ran est un autre titre de la filmographie de Akira Kurosawa, sorti en 1985. Ce film mêle drame et action dans une histoire d’héritage familial déchirant. Les faits se déroulent au XVIe siècle au Japon où un père décide de se retirer et donc de partager son domaine entre ses trois fils. Le partage prévu par le père n’est pas du goût de tous et déchire la famille de manière dramatique.

Dans ce récit familial dramatique, chaque personnage est mû par ses propres croyances et acquis sociaux et culturels. Ce film traite ainsi de la fracture entre les générations et de ses conséquences sur la famille. Cet autre film de Akira Kurosawa s’inscrit aussi dans la culture japonaise et représente le Japon traditionnel, notamment par le style vestimentaire des personnages (par exemple les kimonos japonais). 

Kimono Japonais

8) Voyage à Tokyo 

Voyage Tokyo Film

Le film Voyage à Tokyo est sorti en 1953. Réalisé par Yasujîro Ozu, ce film dramatique traite aussi avec réalisme de l’histoire familiale et des différences intergénérationnelles. Dans ce drame, le réalisateur relate l’histoire d’un couple de personnes âgées qui rend visite à ses enfants au terme d’un long voyage au Japon. Leurs enfants les accueillent à Tokyo, mais trop absorbés dans leur quotidien et les tâches qui leur incombent, ils ne prêtent vite plus attention aux parents, qui deviennent même dérangeants.

L’histoire et la culture japonaises accordent une importance presque sacrée aux aînés, aux parents. Il incombe aux enfants de s’en occuper lorsqu’ils deviennent vieux. Ce film dénonce le changement dans cette hiérarchie qui s’opère au Japon au fil des générations. Ce respect aux aînés de la société japonaise est un sujet qui revient fréquemment dans l’art japonais



7) Hana-bi

Cinéma japonais Hana-bi

Le réalisateur Takeshi Kitano créé le film Hana-bi qui sort en 1997. Dans ce drame, le réalisateur évoque les thèmes de l'amitié, de la famille, mais aussi des responsabilités et de l’injustice et la manière de faire face. Alors que son partenaire devient paraplégique à la suite d’une fusillade, l’inspecteur de police qui tient le premier rôle du film va arrêter son travail pour s’occuper de sa femme, gravement malade.

C’est dans cette optique qu’il se rend coupable d’un braquage, afin de rembourser ses dettes et d’emmener sa femme lors d’un dernier voyage dans tout le Japon. Les différentes merveilles du Japon sont évoquées dans ce Drama, sur fond de dévouement marital. Le film Hana-bi sera largement salué par la critique et vaudra le Lion d’Or à Takeshi Kitano


6) Nobody Knows

Film Nobody Knows

Nobody Knows est un film dramatique japonais projeté dans les cinémas pour la première fois en 2004. Le réalisateur de ce chef d’oeuvre est Hirokazu Kore-eda. Ce film traite de l’histoire d’une mère célibataire, thème peu abordé dans le cinéma japonais. Cette mère célibataire de quatre enfants de pères différents semble très volage. Ses enfants se gèrent seuls pendant qu’elle travaille. Mais il se trouve qu’un jour, elle part avec un amant et ne revient pas. Les enfants sont alors livrés à eux-mêmes.

Inspiré de l’histoire vraie de quatre enfants abandonnés retrouvés après neuf mois dans un appartement japonais (dont le plus jeune était décédé) ce film dénonce le manque de soins de la part de la mère. Il place la femme dans une position de mère toute puissante et lui rappelle son rôle ainsi que ses responsabilités sociales et culturelles, surtout dans la culture du Japon.



5) Audition 

Cinéma nippon Audition

Les films d’épouvante-horreur tiennent une grande place dans le cinéma japonais. Et plus largement, les films d’horreur japonais tiennent une grande place dans le cinéma mondial. Avec le film Audition, le réalisateur Takashi Miike se place dans l’univers de l’épouvante-horreur, mais aussi dans celui du thriller et du drame. Dans ce film de 1999, un producteur de film veuf cherche à se remarier sur les conseils d’un ami.

Il rencontre une jeune femme et ils sympathisent, jusqu’à ce qu’il arrive un jour chez elle et la trouve prostrée dans le noir. Il sera alors attiré dans une spirale sanglante et ce sera l’escalade de l’horreur. Mêlant les genres, ce film de Takashi Miike reste encore aujourd’hui une référence du cinéma d’horreur japonais et plus largement asiatique. 


4) Ring 

Film Japon Ring

Ring est un film d’horreur japonais et compte parmi les films les plus repris (premier long métrage d’une série), il a été réalisé par Hideo Nakata en 1998, créant une nouvelle vague dans les salles de cinéma. Il s’inspire du roman du même nom de Kōji Suzuki. Ring est un véritable incontournable du cinéma d’horreur au Japon. L’histoire est celle d’une cassette vidéo qui serait maudite. Une fois que le personnage (des lycéens à l’origine) a visionné la cassette, le téléphone retentit et annonce une mort dans sept jours, à moins qu’elle ne puisse la montrer à quelqu’un d’autre dans ce laps de temps.

C’est une jeune fille qui applique la sentence, prenant vie en sortant de l'écran de télévision (vêtue d’un yukata traditionnel, ou d’un vêtement de nuit) dans un style très manga. C’est ici l’apparition du fantastique mais aussi du paranormal et du surnaturel dans les films d’horreur japonais. La fillette donnera lieu à bien des adaptations. On la retrouve dans Ring Virus (Kim Dong-bin, 1999), The Ring (Gore Verbinski, 2002) et dans un dernier film : Le Cercle 2 (Hideo Nakata, 2005). 

Yukata

3) Godzilla 

Cinéma Japon Godzilla

Parmi les grands films, le long métrage de Ishirô Honda de 1954 est le premier film d’une longue série de remakes à travers toutes les époques, encore actuellement avec de nouveaux films. Dans ce film d’action mais aussi  de science-fiction, un dinosaure des profondeurs sous marines remonte à la surface suite à des explosions nucléaires. Il apparaît progressivement dans le film, étant à l’origine de massacres dans de multiples endroits, jusqu’à la ville de Tokyo.

Ce monstre peut représenter les dangers du nucléaire, détruisant la civilisation qui en résulte. Parmi les références cinématographiques, Godzilla se place dans les meilleurs films. Il a, à coup sûr, marqué l’histoire du cinéma. Voir le film d’origine avant tous ses remakes donne une tout autre profondeur aux créatures qui ont incarné Godzilla au fil du temps et qui ont eu du succès au Box-office.


2) Battle Royale 

Battle Royal Film

Le réalisateur japonais Kinji Fukasatu fait apparaître Battle Royale dans les films à l’affiche en 2000. Dès les premières projections, le cinéaste rencontre un franc succès. Ce film japonais est adapté d’un livre qui porte le même nom, par l’auteur Kōshun Takami. Du genre action et anticipation, ce film relate l’histoire de jeunes adolescents dans un Japon actuel voire futur. Les jeunes y sont représentés à la mode japonaise actuelle et sont désobéissants et enclins à la violence.

Ainsi, il est convenu que chaque année une classe sera tirée au sort pour partir en voyage dans un lieu isolé. Les élèves disposent alors de trois jours pour s'entre-tuer, sans quoi, les colliers qu’on leur a mis explosent et les tuent. Ce film place l’éducation au centre de son histoire, l’affiche du film montre d’ailleurs une photo de classe. L’éducation est une valeur très importante dans la culture japonaise et ce film le rappelle violemment. 


1) Les sept Samouraïs

Sept Samouraïs Japon

Le meilleur film nippon de cet article, ou en tout cas celui qui a le plus impacté le septième art est sans conteste Les sept Samouraïs. Sorti dans les salles obscures en 1954, ce film est probablement le plus connu de Akira Kurosawa (Rashōmon, Ran). Connu jusqu’au niveau occidental (bande annonce et sous-titres adaptés), Les sept Samouraïs relate l’histoire d'un groupe de samouraïs, recrutés par un paysan dans le Japon médiéval pour lutter contre les bandits qui sévissent dans les campagnes.

Il évoque par là les thèmes du bien individuel et du bien commun, mais aussi celui de la responsabilité de prendre soin des siens. Ce film a eu beaucoup de succès et continue encore aujourd’hui d’influencer le monde du cinéma, il sera même télévisé et inspirera de nombreux mangas et produits dérivés, comme des vêtements traditionnels japonais.  



Le cinéma japonais nous offre de magnifiques films qui ont marqué l’histoire, mais c’est sans parler de l’animation japonaise. Le domaine du film d’animation nippon rassemble aussi de nombreux réalisateurs (Miyazaki, Miyamoto…) et de nombreux films célèbres (Nausicaa, Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro, Le Tombeau des Lucioles, Le Château ambulant…).


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Top 10 des Parents Eloignes Bizarres Hello Kitty
Top 10 des parents éloignés bizarres d’Hello Kitty 

novembre 28, 2020 6 minutes de lecture

Histoire des Ramen
L’histoire des ramen 

novembre 23, 2020 9 minutes de lecture

Vous connaissez sûrement les ramen, ces bols de soupe de nouilles traditionnelles nippones. Mais savez-vous qu'ils ne viennent pas réellement du Japon ?
Kitsune le Yokai Renard Divin et Malefique
Kitsune : le yokai renard divin et maléfique

novembre 20, 2020 7 minutes de lecture

Les animaux sont présents dans chaque culture. Cependant, les renards au Japon semblent envahir bien des sphères de la vie avec Kitsune, le Yokai renard.