COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Tout Savoir Sur les Geishas
avril 29, 2020

Tout savoir sur les Geishas : l’élégance japonaise 

6 minutes de lecture

Au pays du soleil levant, les geishas (ou geiko, geigi) sont des femmes qui divertissent en pratiquant les anciennes traditions (rites) et arts traditionnels (politesse, art japonais, danse, chant, calligraphie, origami, cérémonie du thé ou saké) et se caractérisent par leur apparence. Personnifications de l’art et de l’élégance à la japonaise, les geishas sont riches de leur histoire. Leurs rôles et leurs compétences sont vastes, ce qui leur confère une place importante dans la culture japonaise


Pour découvrir le Japon et la culture nippone, tentons de tout savoir sur les Geishas : l’élégance japonaise.


Les Geishas dans l’histoire japonaise

Geishas Japon traditionnel

L’apparition des geishas : des origines au XVIIIe siècle

Au Japon, dans les années 600, il y avait des femmes artistes : les Saburuko (servantes), qui étaient pour la plupart des filles errantes. Certaines vendaient des services sexuels, tandis que d'autres, mieux éduquées, gagnaient leur vie en se divertissant dans la haute société. Quand la Cour Impériale déplaça la capitale à Heian-kyō (Kyoto) en 794, la culture des geishas commença à émerger.

Des artistes féminines qualifiées, telles que les danseuses de Shirabyōshi, prospérèrent. Dans le Japon traditionnel, les hommes n’étaient pas contraints à la fidélité, ainsi les hommes allaient aux courtisanes pour des relations sexuelles. Des quartiers d'agrément murés (yūkaku) ont été construits au XVIe siècle. Puis le shogunat (shogun) a instauré que la prostitution serait illégale en dehors mais qu’à l’intérieur yūjo (“jouer avec les femmes") serait autorisé.


geisha ancienne japonaise

La classe la plus élevée de yūjo, tayuu, précédait les geishas. Elles dansaient érotiquement (kabuku, kabuki). Ces quartiers de plaisir se sont tous spécialisés assez vite et la nouvelle profession, purement de divertissement, est née. C'est vers le début du XVIIIe siècle qu'apparaissent les premiers animateurs des quartiers d'agrément, appelés geishas. C’étaient des hommes, qui divertissaient les clients pour attendre les courtisanes. Les précurseurs des geishas féminines étaient les adolescentes odoriko ("danseuses"). Dans les années 1680, elles étaient des amuseuses populaires payées dans les maisons privées des samouraïs de la haute société.

La première femme connue à se faire appeler geisha fut une prostituée de Fukagawa. Chanteuse et joueuse de shamisen très douée nommée Kikuya, elle connut un succès immédiat, rendant les geishas féminines extrêmement populaires dans les années 1750. Cette activité s’est beaucoup répandue dans les années 1760 et 1770, et certaines femmes ont commencé à travailler comme artistes (comme actrices plutôt que prostituées), souvent dans les mêmes établissements que les geishas masculins et leurs clients.

Haori Geisha

Le Japon du XIXe siècle à aujourd’hui : un tournant pour les geishas

Les geishas se voient strictement interdire par le gouvernement japonais de vendre du sexe afin de protéger les courtisanes (oiran) qui avaient un statut élevé. En 1800, être geisha était considéré comme une occupation féminine, les machi geisha (geisha de ville) ont commencé à obtenir une place distincte en tant qu'artistes et compagnes érudites et mondaines.

L'introduction de divers édits sur la tenue vestimentaire japonaise à partir des années 1720, associée à l'essor de l'iki, a permis aux geishas de connaître un regain de popularité. Les courtisanes se sont démodées jusqu’à l’interdiction de la prostitution légale au Japon (Baishun Bōshi Hō, 1957). Plusieurs genres de geishas sont apparus et une formation dès le plus jeune âge (fillette apprentie) s’est mise en place (jorō, yujō, geishas kuruwa, machi geisha), puis la seconde guerre mondiale a rendu leur activité difficile. En 1944, tous les districts de geishas ont été fermés. Après la guerre, les geishas rejettent la mode occidentale et deviennent alors plus protectrices de la tradition qu’influenceuses de mode. Elles ont de nouveau prospéré dans le Japon des années 1960.


Geisha maquillage japonais rouge blanc

La grande majorité de la population geisha est âgée d’entre 35 et 49 ans, ce sont des femmes d’expérience, mûres et instruites. Aujourd'hui, toutes les maiko débutent à environ 18 ans, la plupart des okiya exigeant qu'elles terminent au moins le lycée. Avec l'avènement des médias sociaux et de la télévision en général, les documentaires et les livres sur les geishas incitent généralement les jeunes femmes à rejoindre la profession.


L'apparence des Geishas : accessoires japonais traditionnels

Maquillage coiffure accessoires geisha

Tenue traditionnelle des geishas

Pour découvrir la culture japonaise et les geishas, il est important de mentionner leur tenue. Les geishas portent toujours un kimono japonais, bien que le type et le style varient selon l'âge, l'occasion, la région et la période de l'année. Les apprenties geishas portent un kimono à manches longues très coloré avec un obi extravagant et très long.

Les geishas ont tendance à avoir un aspect plus uniforme, et portent des kimonos plus discrets en termes de motifs et de couleurs que les apprenties. Les geishas portent toujours un kimono nippon féminin à manches courtes, quelle que soit l'occasion ou la formalité. Les geishas portent leur ceinture obi dans le style nijuudaiko musubi - un taiko musubi (nœud de tambour) attaché avec un obi fukuro. Les geishas de Tokyo et de Kanazawa portent également leur obi dans le style yanagi musubi (nœud de saule) et le style tsunodashi musubi.

Geishas ombrelles

Les geishas portent exclusivement des han-eri blancs unis. Les geishas et les maiko portent toutes deux des kimonos en susohiki (jupe traînante) lors d'événements officiels (banquets). Les geishas portent soit des geta japonaises (sandales nippones), soit des zōri, tandis que les maiko portent soit des zōri, soit des okobo - un type de geta à talons hauts. Les deux porteront des tabi.



Elégance geisha : la coiffure et le maquillage

Au cours du XVIIe siècle, les femmes ont commencé à relever tous leurs cheveux, et c'est à cette époque que la coiffure traditionnelle japonaise shimada, un type de chignon porté par la plupart des geishas établies, s'est développée. Il existe deux grands types de shimada dans les karyukai : le Taka Shimada, un mage élevé (section haute) généralement porté par les jeunes femmes célibataires et le Tsubushi Shimada, un mage plus aplati généralement porté par les femmes plus âgées. Les geishas établies utilisent parfois une perruque.

Maquillage coiffure geisha maiko

Les autres coiffures de maiko sont Wareshinobu, Ofuku, Katsuyama, Yakko Shimada et Sakkō. Les Maiko de Pontocho porteront six autres coiffures jusqu'à Sakkō, dont Oshidori, Kikugasane, Yuiwata, Suisha, Oshun et Osafune. Ces coiffures nippones sont décorées de peignes et d'épingles à cheveux (kanzashi). Les maiko dorment avec leur cou et leur nuque sur de petits supports (takamakura), au lieu d'oreillers, afin de garder une coiffure parfaite : le Sakkō (chignons). Les maiko la portent lors de la cérémonie Erikae (passage à geiko). Des ornements de grue et de tortue sont ajoutés en kanzashi.

L’apparence de la geisha change tout au long de sa carrière. Le maquillage traditionnel japonais d'une maiko se caractérise par une base de fond de teint blanc avec du rouge à lèvre rouge et des accents rouges et noirs autour des yeux et des sourcils. La maiko portera également du tonoko (une sorte de fard à joues) sur le visage. Les geishas plus âgées ne portent généralement que du maquillage blanc intégral pour les représentations spéciales. Pour les geishas et les maiko se maquiller ne se fait pas sur les deux lèvres, en maquiller une seule suffit. Les jeunes filles maiko en phase finale de leur formation colorent parfois leurs dents en noir pendant une brève période. 


Société japonaise et Geishas : quelle considération ?

Geisha Japon moderne


Geishas et prostitution

Contrairement à la croyance populaire, les geishas ne sont pas l'équivalent oriental d'une prostituée, une idée fausse de l'Occident et des Occidentaux en raison des interactions avec les oiran japonaises (les prostituées, courtisanes), dont l'habillement traditionnel est similaire à celui des geishas. Les geishas divertissent les personnes de haut rang par leur intellect ou se contentent de danser en costumes traditionnels et en respectant les traditions.

Le métier de geisha n’est pas non plus celui de servante, mais plutôt de femme de compagnie. Les coutumes et les arts pratiqués par les geishas (thé, danses) sont stricts et font partie de la culture du Japon (comme la maison de thé par exemple), bien que la religion au Japon (Bouddhisme, Shintoïsme) ne cautionne pas toujours. 

Geta Femme

Les Geishas : une possible domination féministe

Si lors d’un voyage au Japon vous vous laissez séduire par l’image d’une geisha se tenant sous des cerisiers en fleurs, il est important de mentionner l’influence qu’elles ont sur le monde nippon (et asiatique) et leur pouvoir féministe. De par leurs relations avec les hommes de la haute société japonaise, elles jouissent d’une place privilégiée et jouent de leurs atouts pour les combler.

Se considérant parfois comme rivale l’une pour l’autre, les geishas travaillent dur pour accéder aux places qu’elles ont et savent en profiter. On parle même dans les sociétés asiatiques de domination féministe des geishas, qui sont les femmes de l’ombre de la haute société. Elles seraient à la meilleure place pour souffler leurs idées aux hommes influents.



Le métier de geisha vient du Japon et cette influence japonaise donne même envie à des femmes non japonaises de le pratiquer. Ses femmes au visage blanc, image du Japon, inspirent beaucoup la culture populaire mondiale (Manga, films animés, jeux vidéo, dessins animés, cosplay…). Leurs compétences et leurs attributions leur confèrent une place de choix au pays du soleil levant, mais cela se fait au prix de bien du travail et des sacrifices. 




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Inspiration Pour une Lune de Miel au Japon
Inspirations pour une lune de miel au Japon

décembre 04, 2020 6 minutes de lecture

Si vous cherchez une destination originale pour votre lune de miel, pensez au Japon. Découvrez ce que vous pourrez y faire à deux, pour un voyage unique.
Idees Sorties : 15 Activites a Gouter a Tokyo
Idées sorties : 15 activités à goûter à Tokyo

décembre 03, 2020 9 minutes de lecture

Vous voulez voyager à Tokyo et vous ne savez pas quoi visiter là bas ? Cet article vous attend. Voici 15 idées de sorties, culinaires oui, mais pas que !
Onomichi un Paradis Japonais Peu connu
Onomichi : un paradis japonais peu connu

novembre 30, 2020 6 minutes de lecture

Vous ne connaissez peut-être pas la ville d'Onomichi, située au Japon. Elle est effectivement peu connue, mais mérite le détour, alors découvrez-là.