COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Hanae Mori : La Legende Vivante de la Haute Couture Japonaise
juin 27, 2021

Hanae Mori : la légende vivante de la haute couture japonaise

7 minutes de lecture

La créativité d'Hanae Mori peut être décrite par un mot assez banal : "féminité". Dans son cas, cependant, ce mot ne signifie pas "rubans, lacets et fleurs pour filles", mais plutôt quelque chose de beaucoup plus subtil et complexe. Hanae Mori est une véritable figure de la mode, de la haute couture et du luxe à la japonaise, bien que, nous le verrons, certains de ces motifs fétiches soient aussi maintenant l’adage des tendances modernes et du streetwear nippon.

Découvrons ensemble l’histoire et le parcours de Hanae Mori : la légende vivante de la haute couture japonaise


La haute couture japonaise et Hanae Mori

Hanae Mori © Wikipedia

C'est incroyable qu'elle soit encore parmi nous. La femme qui, en 1956, réalisait des costumes pour "Early Spring", un film réalisé par l'éminent cinéaste japonais Yasujirō Ozu, alors qu'elle était déjà une célèbre créatrice avec une boutique à Ginza et une clientèle composée des plus riches épouses de la bourgeoisie tokyoïte. Hanae Mori est aujourd'hui âgée de 95 ans. Elle vit au Japon, possède son propre fonds qui soutient les jeunes designers et artisans, et ses boutiques de Tokyo sont toujours opérationnelles. C'est comme si, par exemple, Madame Grès ou Madame Lanvin étaient encore en vie, car d'après la nature de son talent et la façon dont elle voit la forme féminine et le vêtement, Hanae Mori s'apparente à ces dames très respectées.


Les débuts de l’histoire impressionnante de Hanae Mori

Hanae Mori est née dans une province du Japon en 1926. Son père était chirurgien et sa mère était bien sûr femme au foyer, comme c'était le cas pour la classe moyenne de l'époque, au Japon et ailleurs. Hanae se souvient de la passion de sa mère pour l'habillage et de la façon dont elle avait l'habitude de commander par catalogue des vêtements de Tokyo et d'Osaka. Elle s'est elle-même intéressée de plus près à la mode après la guerre, pendant la période d'occupation, lorsqu'elle a vu comment les épouses des officiers militaires américains s'habillaient et comment les robes étaient taillées pour elles.

Elle a été frappée par les différences entre les deux conceptions de la mode : les vêtements japonais étaient plats et bidimensionnels, tandis que les vêtements occidentaux étaient amples et tridimensionnels. En 1947, elle a obtenu un diplôme de l'université chrétienne des femmes de Tokyo avec une spécialisation en littérature japonaise, puis s'est mariée et est entrée dans une école de couture en l'espace de quelques années. Elle termine l'école en avril 1951, et en mai de la même année, elle lance son propre atelier de couture, avant de donner naissance à son premier fils en juin. C'est ainsi que commence la légende de Hanae Mori.

défilé haute couture Hanae Mori © Francetvinfo

Il faut comprendre que dans la culture japonaise de l'après-guerre, une jeune femme mariée issue d'une famille aisée qui choisissait de faire carrière était un scandale ; en fait, cela ne s'applique pas seulement au Japon, mais à tous les pays de cette époque. Imaginez que vous travaillez sur votre thèse finale de littérature, que vous planifiez votre mariage, que vous obtenez un autre diplôme, que vous créez votre propre entreprise et que vous donnez naissance à un enfant, tout cela pratiquement en même temps.

Aujourd'hui, cela ressemble à un article de la liste des "100 femmes d'affaires les plus influentes" du magazine People, dont la biographie devient un best-seller, qui est invitée à donner des conférences dans les grandes universités internationales et à écrire une colonne dans Vogue sur le thème "Comment tout avoir : une carrière brillante et une famille idéale".

 

Kimono Cardigan

Hanae Mori a réalisé tout ce que les icônes féministes modernes nous encouragent à viser, seulement 50 ans plus tôt et sans grand bruit. Il convient de mentionner que son mari Ken Mori a également enfreint les stéréotypes de genre de son époque. Plutôt que de rentrer chez lui après son travail de bureau pour retrouver sa femme qui l'attendait avec ses pantoufles et son dîner, le fils d'un propriétaire d'usine textile la soutenait activement. Il gère la partie financière de son entreprise, dont il deviendra plus tard le PDG. Grâce à son soutien constant et à ses compétences en matière de gestion, l'entreprise a évolué, passant de ses débuts de petit atelier de couture tokyoïte au-dessus d'un salon de nouilles, à une boutique à Ginza, l'un des quartiers les plus chers de Tokyo, pour finalement devenir une marque de luxe internationale.


Hanae Mori à la conquête de Paris et de monde entier

Logo Hanae Mori Haute couture © Worldvectorlogo

Dans les années 1950, toute personne ayant une ambition sérieuse dans la mode devait conquérir Paris, la capitale de la couture du monde de l'après-guerre. Hanae Mori y est parvenue d'une manière extraordinaire. Hanae s'est rendue à Paris non pas en tant que candidate au titre de couturier, mais en tant que cliente des maisons de couture françaises. Elle se rappelle avoir rendu visite à Hubert de Givenchy, Marc Bohan de Dior, Pierre Cardin et Coco Chanel pour commander des robes et des costumes. Elle a observé comment ils travaillaient avec les tissus, comment ils faisaient leurs essayages, comment ils se représentaient l'image de leurs clients et essayaient de répondre aux besoins de ces derniers.

Elle a observé qu'aux yeux de tous ces grands couturiers, la façon dont les femmes s'habillaient devait refléter le statut social de leur homme, à la seule exception de Coco Chanel, qui ne se souciait pas du compagnon de sa cliente (ou si elle avait effectivement un compagnon) et qui s'intéressait plutôt aux femmes elles-mêmes, créant des vêtements qui donnaient aux femmes un sentiment de sécurité et de liberté à la fois. Ces observations ont été essentielles pour la future carrière de Hanae Mori. Ces observations ont aidé Hanae à élaborer sa stratégie future. Elle quitte Paris pour commencer à conquérir l'Occident par l'autre côté, celui de l'Amérique.

Défilé Hanae Mori © FFChanel

En 1965, elle organise son premier défilé de mode à New York, et ses vêtements sont mis en vente chez Neiman Marcus. Sa signature, des papillons sur une robe kimono, fait sa première apparition dans le Vogue américain, et en 1969, elle lance avec Shiseido les parfums Hanae Mori, également mentionnés dans le Vogue. En 1970, elle lance sa première boutique américaine à l'hôtel Waldorf Astoria de New York. L'étape suivante sur le chemin de Paris est Monaco, où en 1975 elle présente sa collection en présence de la princesse Grace, sa future fidèle cliente. Elle reviendra finalement à Paris en 1977, non plus en tant que riche cliente japonaise, mais en tant que créatrice de mode établie et célèbre. Elle ouvre sa propre maison de couture à la plus belle des adresses : l'avenue Montaigne.

Il faut cependant être capable de se représenter la scène parisienne de la mode à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Paris a connu une vague d'avant-garde japonaise : en 1981, elle a accueilli les débuts de Yohji Yamamoto, la même année que Rei Kawakubo a ouvert son Comme des Garçons. Ces créateurs extrêmement déconstructionnistes ont abordé Paris avec le style japonais, qui était totalement différent de la vision européenne des vêtements et du corps humain qui les porte. Ils aimaient travailler avec les éléments du costume traditionnel japonais : le kimono, la geta, le obi, le yukata ; avec leurs formes géométriques plates qui soulignaient l'asexualité et l'androgynie. Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre top des plus grands créateurs de mode japonais ici, si jamais vous voulez en apprendre plus à leur sujet.


Hanae Mori, la haute couture nippone et les nouvelles modes

Créations Hanae Mori © Beautytricks

Hanae Mori s'est également inspirée du style traditionnel japonais, mais d'une manière totalement différente. Elle a repris les textiles japonais traditionnels, les imprimés classiques des kimonos en soie, et est devenue la reine des fleurs et des papillons. Ces symboles féminins sont devenus sa marque de fabrique, apparaissant sur tout, des mouchoirs aux boîtes de parfum. D’ailleurs, si l’on y réfléchit bien, ces symboles relient la haute couture et d’autres modes, plus répandues. En effet, il est souvent question de comparer la haute couture et la mode streetwear nippone, qui depuis quelques années s’influencent mutuellement.

T Shirt Japonais

Voyez par exemple ce magnifique tee-shirt nippon, ou encore ce joli sweat streetwear : ils affiche des motifs floraux et de papillons, à l’instar des grandes créations de Hanae Mori. Il n'y a rien de radical ou d'avant-gardiste dans tout cela, juste des choses très douces, exquises et assez conservatrices d'une grande beauté. Pour aller plus loin, nous pouvons même faire appel à certains autres grands couturiers nippons desquels s’est distinguée Hanae Mori. Prenons le cas d'un autre japonais à Paris, Kenzo Takada, qui concevait des vêtements brillants, vifs et d'allure absolument européenne, sans aucun soupçon de style avant-gardiste ou révolutionnaire.

Hanae Mori © muminlerotomotiv

En effet, le streetwear japonais véhicule aussi ce genre de style, comme on peut le voir avec ce joli tee-shirt aux couleurs vives et aux motifs occidentaux. Pour revenir à Hanae Mori, il convient de bien garder en tête qu’elle a su porter tous ces éléments à un niveau de luxe inégalé. Elle a su avoir un sens des couleurs parfaitement raffiné ; personne d'autre ne possédait une palette de couleurs aussi exquise que la sienne. Elle possédait une autre qualité encore plus rare : la capacité de travailler avec des motifs, ce qui explique pourquoi ses papillons et ses fleurs sont devenus si célèbres. Hanae Mori pouvait créer des pièces qui mettaient en valeur et dissimulaient en même temps. De la fin des années 1970 au début des années 1990, elle a créé les robes en soie les plus fines du monde, légères, extrêmement raffinées, avec un minimum d'éléments décoratifs, mais avec des motifs imprimés majestueux et magnifiques. 



Aujourd'hui encore, il est impossible d'en détourner le regard, et trouver et porter de telles choses au moins une fois dans sa vie est un pur bonheur. La haute couture a beaucoup évolué depuis les débuts de Hanae Mori, mais cette dernière a toujours su rester à un niveau impressionnant, à tel point qu’aujourd’hui encore, elle est une référence incontournable. C’est indiscutable : Hanae Mori est une véritable légende vivante dans la mode nippone, la haute couture, et plus largement le monde du luxe au niveau international. 



Voir l'article entier

A l Heure des Accros du Streetwear la Haute Couture Est Elle Encore Pertinente ?
À l'heure des accros du streetwear, la Haute Couture est-elle encore pertinente ?

juillet 23, 2021 5 minutes de lecture

Si vous vous demandez ce que devient la Haute Couture dans un monde ou la mode streetwear est devenue la norme, nous avons quelques éléments de réponse.
Streetwear : La Mode et la Culture Depuis Londres Paris et Milan
Streetwear : la mode et la culture, depuis Londres, Paris et Milan

juillet 20, 2021 9 minutes de lecture

Si vous vous demandez ce qu'il en est du streetwear et de sa place dans la mode mondiale, voici un article qui l'illustre dans les capitales de la mode.
Ces Designers Asiatiques Qui Ont Attire L Attention a La Paris Fashion Week 2021
Ces designers asiatiques qui ont attiré l'attention à la Paris Fashion Week 2021

juillet 15, 2021 5 minutes de lecture

Cette année, la Paris Fashion Week masculine a été prise d'assaut par une douzaine de créateurs asiatiques. Découvrez vite cette vague sans précédent.