COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Histoire de l Anime au Japon
avril 25, 2021

L'histoire de l'anime au Japon

10 minutes de lecture

Si vous aussi, vous avez été séduit par les intrigues fantastiques, les yeux géants et la merveilleuse animation japonaise étant enfant, cet article va vous plaire. Anime signifie "animation" au Japon, donc en théorie, il pourrait s'appliquer à n'importe quelle forme d'animation du monde entier, mais dans les temps modernes, il en est venu à se référer à toute forme d'animation japonaise, comme sur ce magnifique tee-shirt nippon. Lorsque la plupart des gens pensent à l'anime, ils pensent à des scènes vibrantes et magnifiquement dessinées, qui sont à la fois dramatiques et sincères, parfois avec un soupçon de magie.

Découvrons donc ensemble l’histoire de l’anime au Japon.


Rapide rétrospective sur l’anime japonais

anime manga japonais

L'histoire de l'anime au Japon remonte à la fin du 19e siècle. En fait, c'est un mouvement artistique français appelé "Japonisme" qui a contribué à inspirer les artistes japonais et à créer certains des premiers exemples d'animation moderne. Cependant, ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale, lorsque le gouvernement japonais a commencé à promouvoir les dessins animés pour remonter le moral des troupes, que le style a vraiment pris son essor. Où l'anime a-t-il commencé ? Quelle est l'histoire de l'anime au Japon ? Et comment est-il devenu l'industrie florissante qu'il est aujourd'hui ? L'histoire de l'animation au Japon est presque aussi dramatique et captivante que les anime eux-mêmes.


Comment l'anime japonais a-t-il commencé ?

La toute première animation japonaise, dans sa forme la plus élémentaire, aurait été créée en 1906, mais la légitimité de cette affirmation est contestée par certains. Ce court métrage d'animation, intitulé Katsudō Shashin, montre un jeune garçon dessinant les caractères japonais de Katsudō Shashin. Il a été réalisé à l'aide de cinquante cadres différents, chacun d'entre eux étant imprimé au pochoir sur une bande de celluloïd (un type de film thermoplastique). Il y a eu plusieurs affirmations selon lesquelles d'autres films sont entrés au Japon à cette époque également.

Mais aucune n'a pu être entièrement vérifiée. Plusieurs projets ont été projetés au Japon après 1906, notamment le film d'animation français Les Exploits de Feu Follet d'Emile Cohl en 1912. Ce n'est qu'en 1917 que le premier anime commercial a été officiellement produit et diffusé au Japon (celui que la plupart des gens s'accordent à considérer comme le premier, en tout cas). Cet anime s'appelait Dekobō Shingachō : Meian no Shippai, mais comme la plupart des animes de l'époque, les copies originales n'ont pas résisté à l'épreuve du temps - la plupart d'entre elles ont été découpées et vendues sous forme de cadres ou de bandes individuelles à des collectionneurs.


Chronologie de l'anime nippon

personnage anime japonais

Des années 1920 aux années 1950

Les cinéastes japonais ont commencé à expérimenter les techniques d'animation populaires au début du XXe siècle, en utilisant des méthodes déjà établies dans les pays européens et aux États-Unis, et dans les années 1930, l'animation en tant que forme légitime de divertissement était bien établie. Malgré le travail acharné de nombreux artistes talentueux, l'anime a toujours eu du mal à concurrencer les productions étrangères, notamment en termes de budget et de ressources.

Les animes sont encore principalement produits à l'aide d'une forme d'animation moins coûteuse appelée "animation découpée", tandis que les studios plus avancés (lire : bien financés) utilisent "l'animation cel", plus rapide et plus avancée. L'ingéniosité est l'un des facteurs clés du succès des animes : lorsque des personnes talentueuses sont contraintes de travailler avec des ressources limitées ou dépassées, la créativité est souvent au rendez-vous. Ainsi, alors que les animes avaient du mal à concurrencer les grands studios d'animation, les artistes ont consacré du temps à essayer de faire de l'animation limitée une chose positive, ce qui a contribué au style unique de narration qui distingue l'anime aujourd'hui.

Pull Japonais

Les longs plans au ralenti, ou arrêts sur image, qui utilisaient une plus grande partie du budget que les autres parties du projet, sont devenus synonymes de dessins animés japonais, et on peut encore les voir dans de nombreuses œuvres célèbres aujourd'hui. L'injection de fonds gouvernementaux en échange de courts métrages éducatifs et de films de propagande a permis de repousser les limites de ce qui était auparavant possible au Japon, même si cette injection s'accompagnait d'un certain niveau de censure.

Des animateurs pionniers comme Mitsuyo Seo (Sankichi no Kūchū Ryokō - 1931, Ari-chan - 1941) et Kenzō Masaoka (Masaoka est responsable d'une collection impressionnante de films japonais réalisés entre 1927 et 1950, et a également formé d'autres animateurs influents) ont fait des progrès fantastiques grâce à leur dévouement et au soutien du gouvernement. À cette époque, Disney s'avérait être une force puissante dans le monde de l'animation, et la sortie du film Blanche-Neige et les Sept Nains en 1937 aurait eu une influence sincère et profonde sur de nombreux animateurs japonais, ce qui nous amène aux décennies suivantes.


Des années 1950 aux années 1980

Après la Deuxième Guerre mondiale, en 1948, la toute première société de production d'anime moderne voit le jour : Toei. Fondé par Kenzō Masaoka et Zenjirō Yamamoto, le studio primé Toei est un mastodonte de l'industrie de l'anime. Bien que de nombreux autres studios fantastiques aient vu le jour après lui, Toei a véritablement propulsé les émissions animées vers la télévision grand public dans les années 1960, avec des poids lourds comme Gegege no Kitaro, Dragon Ball, Sailor Moon, Digimon et One Piece ou d'autres manga (comme sur ce joli masque anti-pollution japonais).

dessin animé japonais

Ils peuvent même se vanter d'avoir collaboré avec certains des artistes d'anime les plus célèbres au monde, comme les légendaires Hayao Miyazaki, Yoichi Kotabe et Yasuji Mori. Les styles et les techniques de l'anime ont progressé au cours des décennies précédentes, tout comme la popularité de l'anime, et les années 1960 ont vu certains des premiers exemples d'animation japonaise diffusés dans d'autres pays. Beaucoup d'entre vous ont déjà vu Astro Boy sous une forme ou une autre, mais ce que vous ne savez peut-être pas, c'est qu'il a été diffusé sur NBC en 1963, grâce aux efforts soutenus d'un certain Fred Ladd.

Malheureusement, cette réussite a été de courte durée, car le public américain n'était pas encore prêt pour l'anime dans toute sa gloire. L'émission a obtenu de mauvaises cotes d'écoute et n'a pas terminé sa diffusion. Cela peut être attribué aux différences essentielles entre l'animation japonaise et occidentale. À l'époque, la plupart des dessins animés occidentaux représentaient des animaux. Les dessins animés japonais, quant à eux, mettent en scène des humains dans des aventures loufoques et souvent magiques. Les recherches menées à l'époque ont montré que le public occidental était mal à l'aise de voir des "personnages humains" dans des situations étranges et inhabituelles.

Les animateurs japonais n'ont pas été perturbés par cette situation, en partie à cause du succès massif des animes au Japon, et en partie parce qu'ils étaient désireux de repousser les limites de la narration d'une manière qui avait du sens pour eux. Dans les années 1970, la popularité de la télévision (tant les dessins animés que les films d'action) s'est considérablement accrue au Japon, et de nombreuses personnes talentueuses travaillant dans l'industrie cinématographique ont migré vers la télévision, ce qui a considérablement élargi la réserve de talents.

Sneakers

Comme partout ailleurs dans le monde, les années 70 sont devenues une période d'expérimentation des styles et des contenus, et c'est à cette époque que sont nées de nombreuses fixations modernes des films et émissions d'anime. Certains des genres d'anime les plus populaires, comme l'anime mecha, ont été créés à cette époque, et des styles similaires ont commencé à apparaître dans le monde entier. Le thème du robot géant est encore très courant dans les anime, les mangas et les jeux au Japon. En fait, dans de nombreuses salles d'arcade japonaises, vous pouvez même jouer dans un Gundam Pod en incarnant l'un de vos robots préférés.

Les années 1980 ont été considérées par beaucoup comme l'âge d'or de l'anime, et de nombreux titres parmi les plus appréciés du genre ont été réalisés au cours de cette décennie. Dragonball, Captain Tsubasa, Akira ne sont que quelques-uns des titres qui sont synonymes du succès de l'anime au Japon et à l'étranger. Non seulement il y a eu des sorties vraiment emblématiques, mais 1985 a vu la création de l'un des studios les plus emblématiques : le Studio Ghibli.

Après l'immense succès de Nausicaa de la Vallée du Vent en 1984, le célèbre réalisateur Hayao Miyazaki (qui a travaillé sous l'aile de Toei Studios) et son collègue de longue date Isao Takahata (Pom Poko, Heidi la Petite Fille des Alpes, Le Tombeau des Lucioles - pour ne citer que quelques-uns des incroyables titres qu'il a dirigés au fil des ans) ont créé leur propre studio et ont sorti deux des films d'animation japonais les plus réussis à ce jour - Laputa : Le Château dans le Ciel, et Kiki la Petite Sorcière - avant même la fin de la décennie. Le studio a ensuite réalisé certains des projets les plus emblématiques de tous les temps.

anime nippon dessin animé japonais

La naissance de la vidéo domestique a révolutionné le cinéma et la télévision dans le monde entier, et l'amour du Japon pour la technologie n'a fait qu'alimenter la croissance des animes expérimentaux. Les créateurs ont travaillé sur des projets et des adaptations de mangas qui sont passés directement à la vidéo, ce qui leur a permis d'expérimenter davantage les intrigues et les méthodes d'animation.

Cela a également permis à de plus en plus de personnes à l'étranger d'avoir accès aux animes - le processus était toujours difficile, mais il était plus accessible qu'auparavant. Des clubs incroyablement dévoués se sont mis à échanger et à importer tous les contenus qu'ils pouvaient trouver. Même les développeurs du nouveau format Laser Disk ont vu dans ces otakus dévoués une excellente occasion de se développer, et ils ont créé leurs propres grands distributeurs au Japon et aux États-Unis.


Les années 1990 à aujourd'hui

Il va sans dire que la passion et le dévouement des animateurs japonais ont permis au Japon de disposer, au début des années 90, d'un vaste catalogue d'anime. Les films et les séries d'anime ont des fans loyaux et dévoués, et font partie intégrante de la culture japonaise. La fin des années 80 a donné naissance à une toute nouvelle vague de personnes - les otaku (littéralement traduit par geek ou nerd) - des personnes qui se consacrent à leurs intérêts. Les animes ont même été créés en pensant aux otaku, ce qui a conduit à la création de genres d'anime encore plus spécifiques.

personnages animes japonais

Par exemple, la création de DragonBall Z, qui a donné naissance aux arts martiaux, au genre super-héros, et est devenu l'un des animes les plus populaires au monde. Il y a également eu un intérêt accru pour les animes entièrement destinés aux adultes (nous ne parlons pas des animes classés X, qui constituent un sous-genre à part entière) - ces films et séries comportaient une forte dose de sexualité et de violence, ce qui les rendait beaucoup trop adultes pour être vus par des enfants.

Les commissions de censure japonaises ont commencé à restreindre ce qui pouvait être montré et quand à la télévision japonaise. Neon Genesis Evangelion, The Ghost in the Shell, Cowboy Bebop - non seulement ces projets ont eu une diffusion limitée (et tardive) à la télévision au Japon, mais ils ont également fait sensation à l'étranger. The Ghost in the Shell a en fait été une énorme source d'inspiration pour les créateurs de la série de films Matrix, ce qui montre l'influence de l'anime sur les médias occidentaux à l'époque. Cette influence manga se fait même une place dans la mode, avec des éléments comme ce très beau sweat nippon, ou encore cette casquette japonaise.

Aussi, le fait que la technologie DVD soit devenue courante au début des années 2000 a largement contribué à cette influence, facilitant l'obtention de copies d'animes populaires avec les versions doublées et sous-titrées sur le même disque. Et bien sûr, l'Internet commençait à devenir un produit de consommation courante à cette époque également, ce qui signifie que les otaku du monde entier pouvaient partager des animes qu'ils auraient mis des mois à obtenir auparavant. En plus de cela, les gens ont pu découvrir des titres qui étaient peut-être un peu plus spécialisés ou plus difficiles à découvrir si vous viviez en dehors du Japon.

Casquette Baseball

Il ne s'agit pas de minimiser le niveau de succès que les animes avaient déjà eu jusqu'alors au Japon et en Asie, mais la visibilité sur les marchés occidentaux n'est pas le critère qui doit nous permettre de déterminer si quelque chose a été un succès ou non. Comme vous pouvez le constater, les animes étaient déjà un marché florissant au moment où ils sont devenus "connus" en Occident. Toutefois, ces progrès méritent d'être notés, car ils sont probablement les catalyseurs qui vous ont amené à lire cet article. Ce qui était autrefois considéré comme un intérêt de "niche" pour les ringards et les bizarres qui fréquentaient les magasins de bandes dessinées, est rapidement devenu largement accepté comme une forme impressionnante de média.

Et puis il y a toute une génération, qui a grandi en regardant des séries comme Pokémon, DragonBall Z et Sailor Moon, et qui n'a pas eu besoin d'être convaincue que les animes sont incroyables. Les studios d'animation japonais sont aujourd’hui plus prolifiques que jamais et ne montrent aucun signe de ralentissement.

anime nippon manga sabre

Les services de streaming comme Netflix ont ajouté des séries populaires pour répondre à la demande croissante, mais des services comme Crunchyroll répondent à ces besoins depuis plus de dix ans. Ainsi, le mouvement déjà populaire des animes ne cesse de croître, avec de nombreux nouveaux titres publiés chaque année. Cependant, même dans les animes les plus récents, on peut voir le dur labeur des animateurs des décennies précédentes.

Certains des styles classiques de l'anime peuvent encore être trouvés dans différents genres, et certains de leurs animateurs les plus prolifiques sont toujours en activité (Miyazaki, Matsumoto, Minami, etc.). L'amour des japonais pour les animes est plus fort que jamais, et l'Occident s'en rend compte : il amène plus de titres étonnants dans les cinémas.


L'influence du manga sur l'anime

personnage fille manga

Les mangas ont eu un impact considérable sur le succès des anime, en partie parce que, tandis que les animateurs perfectionnaient leur propre style, les artistes de mangas faisaient de même et n'étaient pas limités par la technologie. L'art occupe une place importante dans la culture japonaise depuis des siècles. On dit que les mangas sont nés de parchemins datant du XIIe siècle et qu'ils ont peut-être même influencé le style de lecture de droite à gauche au Japon.

Le manga est unique à bien des égards, mais l'un des plus importants est le fait qu'il a été créé pour tous les genres et toutes les personnes imaginables : hommes, femmes, garçons, filles, magie, aventure, robots, arts martiaux, les personnages les plus kawaï que vous puissiez imaginer, il n'y a pas de limite au nombre d'histoires racontées par ces talentueux conteurs. Et ils ne sont rien d'autre que dévoués, certaines séries de mangas comptant des centaines de volumes.



Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de matière à exploiter, et c'est précisément ce qu'ont fait de nombreux animateurs japonais intelligents. De nombreuses séries animées parmi les plus populaires ont commencé par des mangas : L’Attaque des Titans, One Piece, One Punch Man, et même Astro Boy ont débuté en tant que manga !



Voir l'article entier

Pourquoi le Japonais est il Difficile a Apprendre ?
Pourquoi le japonais est-il difficile à apprendre ?

mai 16, 2021 8 minutes de lecture

Si vous désirez apprendre le japonais, découvrez ce qui en fait une langue difficile, afin d'être paré au mieux avant de vous lancer, et de réussir !
L Histoire de Sakura La Beaute des Cerisiers en Fleurs du Japon
L'histoire de Sakura - La beauté des cerisiers en fleurs du Japon

mai 12, 2021 8 minutes de lecture

Si vous êtes fan du Japon, vous admirez sûrement les cerisiers et leurs fleurs : Sakura. Découvrez leur histoire dans cet article qui leur est dédié.
Pourquoi les Japonais Utilisent Ils les Kanjis ?
Pourquoi les japonais utilisent-ils les kanjis ?

mai 10, 2021 7 minutes de lecture

Vous souhaitez tout connaître de ces symboles nippons si répandus ? Les kanji vont vous révéler tous leurs secrets dans cet article qui leur est dédié.