La Mode au Japon 3 Createurs Que Vous ne Connaissez Peut Etre Pas

La mode au Japon : 3 créateurs que vous ne connaissez peut-être pas

Si Milan, Paris et Londres sont les villes de la mode en Europe, une seule ville domine la scène de la mode en Asie, et c'est Tokyo. C'est vrai, ce pays ne se résume pas aux sushis et aux temples - c'est l'une des principales villes de la mode dans le monde. Le Japon se démarque notamment par sa mode streetwear. Si vous connaissez les principaux créateur de mode nippons, découvrez notre article :

La mode au Japon : 3 créateurs que vous ne connaissez peut-être pas.


La mode au Japon, une histoire de créateurs

créateur mode japonais

Le pays du soleil levant a contribué à l'industrie de la mode en créant des stylistes révolutionnaires, traditionnels ou contemporains, qui ont tous un point commun : fusionner leur culture locale et la partager avec le monde entier. C'est grâce à ces créateurs de mode légendaires que le monde d'aujourd'hui connaît et apprécie l'esthétique japonaise. Si vous vous êtes déjà promené dans les rues de Tokyo, vous vous êtes rendu compte qu'il existe des dizaines de boutiques locales vantant les mérites de leurs créateurs locaux. Il ne fait aucun doute que cette nation insulaire crée des icônes créatives de la mode comme si elle respirait, mais il y en a quelques-unes qui dominent le monde de la mode dans le monde entier.

Avec un nombre impressionnant de créateurs japonais, le monde de la mode ne s'y trompe pas. Mais si vous connaissez les plus célèbres, découvrez ceux qui le sont peut-être moins, tout en étant aussi talentueux. Que ce soit pour homme ou pour les femmes, ces grands noms de la mode peuvent rivaliser avec les plus grands couturiers (grandes maisons) : Rabanne, Vuitton, Gabbana, Inès De La Fressange, Hermès, Giorgio Armani, Franck Sorbier, Poiret, Mugler, Dior Couture, St Laurent, Rykiel ou encore Gaultier. Chaque couturier (styliste de mode et maison de couture) dont nous allons parler fait partie de l’histoire de la mode, grâce à sa propre griffe.


1) Jun Takahashi

Si vous avez lu notre guide du streetwear japonais, vous avez sans doute déjà rencontré ce nom. Jun Takahashi est le fondateur de l'une des plus grandes marques japonaises de streetwear à ce jour, Undercover. Il a lancé cette marque en 1993, alors qu'il étudiait encore au Bunka Fashion College de Tokyo. Il était loin de se douter à l'époque que sa petite marque allait prendre son envol au 21e siècle. Takahashi a lancé sa marque (et son image de marque) en s'inspirant de créateurs tels que le punk Vivienne Westwood et le designer d'avant-garde Rei Kawakubo.

couturier japonais

Au fur et à mesure qu'il a progressé, ce célèbre styliste a créé sa propre identité visuelle en se concentrant sur l'exploration des contraires (dans un esprit unisexe) et sur la représentation de ce que l'on appelle l'esthétique "Japanese Cool", propre aux jeunes créateurs de l’époque. Alors qu'il proposait à l'origine des vêtements punk classiques tels que des jeans déchirés, des chemises et des vêtements en cuir, il s'est maintenant étendu pour inclure une variété de collections bien développées, alors que les collections initiales manquaient de détails et de design.

Si vous avez déjà vu ses défilés, l'aspect non pratique vous sautera aux yeux. Des compositions florales sur le visage des mannequins, des vestes avec des branches, tout cela ne semble pas vraiment pratique pour s’habiller ou pour défiler et est au rendez-vous dans chaque défilé de mode de ce créateur. Takahashi est beaucoup plus conceptuel qu'un fan de sa propre marque, Undercover, ne pourrait le penser. Ses jeux avec les références culturelles et ses expérimentations ne sont que quelques raisons qui ont attiré l'attention d'autres designers notables comme Valentino.

Les deux ont collaboré en 2019, ce qui pourrait être considéré comme l'une des collaborations les plus révolutionnaires à ce jour, sur chaque vêtement. Cependant, les autres collaborations de Takahashi avec diverses marques prouvent que le créateur de mode peut être très pratique. Ses lignes de course à pied avec Nike appelées " Gyakusou ", Supreme et Uniqlo Undercover, font partie des designs les plus recherchés pour le streetwear à l'heure actuelle. Il affectionne particulièrement l’univers du sweat streetwear par exemple : un incontournable à avoir dans sa garde-robe à côté de ses costumes.

Sneakers

Cela sans parler des mesures extrêmes qu'il a prises pour réaliser son lookbook par temps glacial afin de prouver la fonctionnalité de ses vêtements, bien loin du kimono traditionnel. Jun Takahashi a décidé d'arrêter de créer des vêtements pour femmes en 2018 et de se consacrer entièrement à la mode masculine, sans que ses fidèles ne cessent de le soutenir. Toutes ces pièces se portant avec des baskets streetwear confortables, il a su frapper fort. Undercover a poussé l'aventure bien au-delà depuis, et il ne semble pas que nous verrons la fin de son règne sur la scène streetwear (pièces uniques et prêt-à-porter) de sitôt.


2) Kenzo

Kenzo Takada a été le premier créateur de mode japonais à conquérir Paris. Même si le trio d'avant-garde - Yamamoto, Kawakubo et Miyake - a fait forte impression dans le monde occidental et dans les semaines de la mode, c'est Kenzo qui leur a ouvert la voie. Le monde a perdu un créateur de mode révolutionnaire à la fin de l'année dernière à cause du COVID-19, mais ses impressions perdurent à travers ses œuvres et sa marque, Kenzo. Ce créateur de mode n'était pas subtil quant à l'inspiration de ses créations - connu pour ses explosions florales, ses silhouettes de kimonos et sa fière utilisation du patchwork, Kenzo était le pont entre le traditionnel et le moderne.

Que ce soit sur des manteaux imprimés, de la lingerie, des habits comme la jupe ou le t-shirt. Non seulement il a fait connaître son pays natal, mais il a été la figure de l'inclusion ethnique et de l'interconnexion mondiale. Il n'avait pas peur d'intégrer l'artisanat traditionnel japonais et d'autres caractéristiques dans des créations modernes. Kenzo s'est inspiré de ses voyages. Ses créations étaient principalement influencées par le folklore d'Europe de l'Est et les textiles du Moyen-Orient. On retrouve d’ailleurs cet esprit de mélange dans la mode streetwear actuelle, comme avec ces pantalons streetwear.

créatrice mode japonaise

Contrairement à d'autres créateurs (et nouveaux créateurs) de mode japonais, Kenzo n'a jamais eu peur d'utiliser des couleurs pour exprimer ses idées contemporaines, peu orthodoxes et géographiquement informées, dans un style tantôt glamour, tantôt traditionnel. Sans parler du stylisme de ses vêtements, ce créateur de mode a également expérimenté des scènes. Kenzo a donc transformé ses défilés en une véritable performance - les mannequins dansaient et c'était bien plus un spectacle qu'une simple exposition de vêtements sur des mannequins en mouvement.

Même si sa marque est aujourd'hui entre les mains de Felipe Oliviera Baptisa, Kenzo ne s'est jamais éloigné de l'essence originale de la narration, de la mondialisation et de l'affection pour les looks traditionnels. Il a dit un jour : "La mode a toujours le pouvoir d'unir, de rassembler les gens." C'était son objectif numéro un depuis le premier jour, et jusqu'à ce qu'il tire sa révérence lors de son dernier défilé en 1999 - nous pouvons tous convenir que la marque Kenzo s'efforce toujours de réaliser ce que son père fondateur avait prévu de faire en premier lieu. Les grands couturiers et les tendances de la mode actuelle n’ont qu’à bien se tenir !


3) Junya Watanabe

Le dernier de notre liste de créateurs de mode japonais est Junya Watanabe. Watanabe porte l'avant-garde à un tout autre niveau. Encore plus que d'autres avant lui. Né à Fukushima, il a suivi un parcours similaire à celui des autres créateurs de mode en fréquentant le Bunka Fashion College, puis en se rendant à Paris. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé pour Comme des Garçons, la marque de Rei Kawakubo, dont il était le protégé officieux. Ce qui frappe dans l'œuvre de Watanabe, c'est son caractère rafraîchissant dans toutes ces créations vestimentaires.

Pantalon Streetwear

Les autres s'inspirent toujours de la culture d'autrui ou des choses qui les entourent, mais ce créateur de mode semble créer quelque chose de nouveau tout le temps. Sa vision de la mode amène tout le monde, et pas seulement les gens du milieu de la mode, à réévaluer leur point de vue sur les vêtements, mais aussi sur la maroquinerie qui les accompagne. Les créations de Watanabe sont souvent structurées à l'aide de créations de haute technologie réalisées avec des coupes et des détails complexes.

Au premier coup d'œil, on dirait une pièce d'exposition, mais si vous demandez à Watanabe ce qu'il cherche à faire avec ses créations, il vous répondra qu'il ne fait que rendre l'ancien nouveau. Il est connu pour qualifier les trenchs, les blousons de vélo et autres de "vêtements débiles", puis il les retravaille pour en faire de nouvelles constructions vestimentaires. Il y a quelques présentations emblématiques, mais l'une d'entre elles, en particulier, restera toujours dans les mémoires.

créateur mode nippon

Lors d'un défilé de haute-couture en 1999, Watanabe a présenté une collection digne des plus grands couturiers très en vogue réalisée à partir de tissus inversés pour devenir imperméables, ce qui a été démontré par une averse isolée au milieu du défilé. On pourrait dire qu'il est extrêmement modernisé, mais Watanabe mentionne souvent le monozukuri lorsqu'il parle de son travail vestimentaire. Ce mot se traduit par "artisanat", mais il dit que c'est plus que cela. Si l'on décompose le mot, monozukuri est une combinaison des mots "chose" et "faire" : faire des choses. Il le décrit comme quelque chose de spécifique à la culture japonaise, et il en est fier.



Il semble que ces trois créateurs de mode japonais aient une chose en commun : ils sont tous extrêmement fiers de leurs origines et n'hésitent pas à le montrer dans leur travail pour habiller tout le monde. Même si, individuellement, ils ont créé une esthétique pour eux-mêmes et réinventé l'industrie de la mode, ils sont restés collectivement cohérents les uns avec les autres. C'est l'une des choses les plus japonaises qui soient. Vous pouvez sortir un japonais du Japon, mais vous ne pouvez jamais sortir le Japon d'un japonais.

Article Récent

La Mode Resiliente de 2021
La mode résiliente de 2021

03 août, 2021

Comme beaucoup de secteurs, le monde de la mode a du s'adapter à la pandémie de Covid-19. Découvrez avec nous ces changements et l'avenir de la mode.
Lire plus
Generation Z : Les Consommateurs Ideals
Génération Z : les consommateurs idéals

30 juillet, 2021

On entend souvent parler de la "Génération Z". Mais qui sont ces gens ? Et surtout, quel est leur poids en terme de consommation, de mode et de luxe ?
Lire plus
A l Heure des Accros du Streetwear la Haute Couture Est Elle Encore Pertinente ?
À l'heure des accros du streetwear, la Haute Couture est-elle encore pertinente ?

23 juillet, 2021

Si vous vous demandez ce que devient la Haute Couture dans un monde ou la mode streetwear est devenue la norme, nous avons quelques éléments de réponse.
Lire plus