Drop SS21 Universe: -50% de réduction jusqu'à épuisement des stocks !

0

Votre panier est vide

La Mode Resiliente de 2021
août 03, 2021

La mode résiliente de 2021

8 minutes de lecture

Tous les débuts sont effrayants, même dans la mode. Ce sont des sauts dans le noir, des sauts de confiance aveugle vers quelque chose que nous ne connaissons pas encore. Mais cette fois, c'est différent. Cette fois-ci, nous pouvons vraiment dire que nous sommes face à un début impénétrable. Un début qui intervient après une année qui a bouleversé la vie de chacun, d'un coin à l'autre du monde. Dans le domaine de la mode, qu’elle soit streetwear ou classique, les choses ont aussi considérablement été chamboulées.
Voyons donc où en est ce secteur, développant ce que l’on peut appeler la mode résiliente de 2021.


2020, 2021, pandémie, mode et avenir

© Envato Elements - Pressmaster

Si 2020 est désormais derrière nous, certainement pas le Coronavirus, responsable de toutes nos inquiétudes et incertitudes sur l'avenir. Alors que nous nous débarrassons de l'agenda 2020, désireux d’utiliser de la meilleure façon possible celui de 2021, nous nous demandons : qu'allons-nous écrire sur ces pages ? Y aura-t-il encore des événements auxquels assister, des rendez-vous à marquer ? Pourrais-je faire ce voyage que je désirais tant ? Et surtout : quand tout cela finira-t-il ? Tout est suspendu à un fil qui semble bien mince et le secteur de la mode, en troisième position dans le douloureux classement des secteurs qui ont le plus souffert après le tourisme et l'automobile (jamais autant en crise depuis l'après-guerre), doit certainement faire face à de nombreux défis avant un éventuel retour à la "normalité".


Quels défis pour le secteur de la mode ?

Le premier défi est celui qui a commencé à émerger largement (entre succès et échecs) en 2020 : le numérique. Oui, parce que, entre des consignes qui changent et se multiplient en un clin d'œil, la constante nécessaire est de savoir s'adapter et la mode a certainement montré qu'elle pouvait le faire grâce à l'utilisation de plateformes numériques et de supports multimédias de différents types. La pandémie a fait naître la demande de tout ce qui est numérique, un monde qui, à son tour, a permis l'innovation, l'efficacité et de nouveaux modes de croissance à la disposition des entreprises. Il s'agit désormais d'un changement imparable, qui continuera à créer des opportunités pour construire des modèles de mode opérationnels plus clairs et plus intelligents, ainsi que des propositions différenciées (et surtout personnalisées) pour les clients.

© Envato Elements - Iakobchuk

C'est désormais certain : le principal moteur de croissance à l’avenir continuera d'être les canaux numériques, ce qui témoigne du fait que, dans de nombreux pays, les gens restent réticents à se rassembler dans des environnements bondés (retrouvez d’ailleurs notre article sur la digitalisation de la Fashion Week 2021). Le Coronavirus ne décime pas "seulement" des vies humaines et met d'autres personnes en danger, mais remet en fait au centre de la conversation culturelle, esthétique, médiatique et financière un système qui, jusqu'en 2019, était concentré tout autour des grands événements : nous parlons des foires (en premier lieu Pitti Immagine) et des défilés de mode des incontournables Fashion Weeks. Des moments clés du calendrier de la mode, un carrefour de personnes et d'idées impossible à imaginer dans un moment comme celui-ci, où les rassemblements représentent ce qu'il faut éviter à tout prix.

Sneakers

Selon l'analyse des scénarios de la mode "The State of Fashion 2021" de McKinsey, qui fait autorité en la matière, on s'attend pour le secteur, au cours de l'année à venir, à ce que, dans un scénario de rétablissement précoce, le virus soit efficacement contrôlé grâce à une forte réponse de santé publique. Dans ce scénario, les interventions des pouvoirs publics compenseront (bien que partiellement) l'impact économique et les voyages dans le monde entier seront à nouveau possibles - de même que les rencontres sociales. Ce scénario de reprise précoce, préconisé par les grands chefs d'entreprise analysés dans le rapport, prévoit une croissance numérique dynamique dans toutes les zones géographiques en 2021 par rapport à 2019, avec une croissance en ligne de plus de 30% en Europe et aux États-Unis et une croissance de plus de 20% sur le marché asiatique (déjà largement numérisé).


Pendant ce temps, la mode - comme toujours - ne s'arrête pas

© Envato Elements - DragonImages

Tout en espérant de prochaines éditions physiques, le salon Pitti Uomo 99 débarque en ligne avec une nouveauté qui changera à jamais le célèbre défilé florentin. La nouveauté en question s'appelle "Pitti Connect" et il s'agit d'une plateforme numérique (inaugurée hier par Brunello Cucinelli) qui propose régulièrement de nouveaux contenus. Il sera possible d'y consulter facilement l'avant-première des collections des exposants de cette édition (ainsi que des aperçus exclusifs sur leurs projets spéciaux), tandis que les acheteurs et les journalistes pourront contacter directement les entreprises pour réserver des visites virtuelles du showroom. Tout cela prouve que la mode navigue à vue parmi les incertitudes et les règlements que la pandémie a apporté avec elle, mais sans renoncer à la valorisation du travail que cela implique.

La Fashion Week masculine de Milan, un événement qui s'enorgueillit de l'une des collections les plus attendues de la saison : le premier défilé de mode masculine de Raf Simons à la tête de Prada avec Miuccia, ne déroge pas à la règle. Alors que Fendi et Etro ont choisi de défiler (évidemment dans le respect des règles de distanciation sociale), il sera possible de suivre en ligne les défilés numériques de Sunnei, marque qui a fait les gros titres l'année dernière grâce à un design non sexiste. Cela n’est pas sans rappeler les sweats à capuche et les t-shirts oversize de la mode streetwear, très à l’honneur cette année. Plongée également dans une mer de points d'interrogation, la Fashion Week parisienne a dû confirmer son calendrier définitif avec les formats choisis par chaque marque au dernier moment.

© Envato Elements - Tirachard

Cela a suscité l'intérêt des professionnels et des passionnés avec quelques grandes confirmations : Louis Vuitton, Dior Men, Loewe et Celin. En se déplaçant à New York, The Council of Fashion Designers of America a quant à lui présenté un programme mixte en février sur la plate-forme numérique déjà bien établie Runway360. Le British Fashion Council suit également ce choix, restant fidèle au format mixte. Le calendrier de la London Fashion Week a aussi été annoncé, qui comprend les marques suivantes : Ahluwalia, Stefan Cooke, Daniel w. Fletcher, Per Götesson, JordanLuca et Xander Zhou, ainsi que de nouvelles entrées comme AV Vattev, LYPH et MAXXIJ. Mais en passant d'un bout à l'autre de la chaîne d'approvisionnement, la pandémie n'a certainement pas épargné les consommateurs. Eux aussi traversent une période d'énormes changements.

Pantalon Streetwear

Ils ont été submergés par une vague imprévisible qui a annulé les habitudes et les priorités : le virus les a paralysés, entraînant avec lui de nouveaux modes de vie, de nouvelles questions et de nouveaux désirs. Et puis de nombreuses questions surgissent spontanément. Ces événements mondains et étincelants ont-ils encore un sens ou devrions-nous plutôt nous concentrer sur le monde du commerce électronique ? Avons-nous vraiment envie d'acheter ? Et si oui, avons-nous de l'argent pour le faire ? Cette dernière question est plus que légitime, étant donné que la Chine (le pays qui semblait s'être le mieux remis de la post-pandémie) traverse elle aussi les premiers mois d'une frénésie de dépenses "Revenge Spending" au plus conscient "Rethink Spending" - c'est-à-dire repenser la logique derrière vos achats.

La crise sanitaire a en effet souligné pour le secteur la nécessité immédiate de passer à de multiples modes de travail durables et responsables dans tous les domaines de la chaîne d'approvisionnement textile ; étant donné que le nombre de protagonistes et de professionnels de la mode qui répondent à cette nécessité ne cesse de croître, un avantage à long terme se dessinera pour les entreprises, les travailleurs, les clients et, enfin, pour notre planète.


Les 10 thèmes qui caractérisent l'agenda de la mode 2021

© Envato Elements - Twenty20photos

Le rapport "The State of Fashion 2021", co-publié par BoF et McKinsey & Company nous aide à mettre de l'ordre dans le chaos, avec une analyse des 10 thèmes qui caractérisent l'agenda de l'industrie de la mode en 2021.


1. Vivre avec le virus

La crise du Covid-19 a eu un impact sur la vie et le travail de millions de personnes, perturbant le commerce international, les voyages, l'économie et le comportement des consommateurs. Pour offrir un ancrage de certitude dans une mer aussi agitée, les entreprises textiles devraient repenser leurs modèles opérationnels pour permettre la flexibilité et équilibrer vitesse et discipline.


2. Diminution de la demande

Si l'économie mondiale se redresse partiellement l'année prochaine, la croissance économique restera faible par rapport aux niveaux pré-pandémiques. Et comme il est peu probable que la demande dans le secteur de la mode reprenne également, les entreprises devraient saisir de nouvelles opportunités et doubler les catégories, les canaux et les territoires les plus performants.


3. Sprint numérique 

Comme nous l'avons dit, l'utilisation du numérique a explosé pendant la pandémie. De nombreuses marques ont débarqué en ligne, accueillies par des utilisateurs qui ont immédiatement salué les nouveautés telles que les flux en direct, les chats vidéo du service clientèle et le shopping social. Et les passionnés ont adopté toutes ces innovations numériques. À ce rythme, les consommateurs exigeront des interactions numériques toujours plus sophistiquées et les acteurs du monde de la mode devront optimiser l'expérience en ligne en intégrant la touche humaine.

© Envato Elements - Monkeybusiness


4. En quête de justice 

Les consommateurs ont pris conscience de la situation des employés vulnérables de la chaîne d'approvisionnement textile. Par conséquent, à mesure que la dynamique de changement se développe (parallèlement aux campagnes de lutte contre l'exploitation), ils attendent des entreprises qu'elles offrent davantage de dignité, de sécurité et de justice aux travailleurs de la mode du monde entier.


5. Voyages interrompus 

Le secteur des voyages reste l'un des plus touchés par la pandémie et, le tourisme international restant modéré l'année prochaine, les entreprises devront mieux interagir avec les consommateurs locaux, réaliser des investissements stratégiques sur les marchés où la reprise est la plus forte et débloquer de nouvelles opportunités pour continuer à faire des achats.


6. Moins, c'est plus 

Les entreprises devront trouver des moyens d'augmenter les ventes à plein prix pour réduire les niveaux de stocks, en adoptant une approche centrée sur la demande pour leur stratégie d'assortiment tout en augmentant la flexibilité de leur réactivité tout au long de la saison.


7. Investissement opportuniste 

La pandémie a creusé le fossé entre les entreprises les plus performantes et les autres. Avec un acteur déjà en faillite et d'autres maintenus à flot uniquement par des subventions gouvernementales, il faut s’attendre à ce que l'activité de fusion et d'acquisition augmente à mesure que de nouvelles opportunités sont débloquées dans le secteur de la mode.

© Envato Elements - Seventyfourimages


8. Des partenariats plus approfondis 

La crise a accéléré bon nombre des changements que les entreprises avaient déjà entrepris pour rééquilibrer leur chaîne d'approvisionnement. Pour atténuer les ruptures futures, le monde de la mode devrait s'éloigner des relations transactionnelles au profit de partenariats plus profonds qui apportent plus d'agilité et de responsabilité.


9. ROI (" Return On Investment ", traduit par " Retour sur le capital investi " ou " Retour sur investissement ") 

Le retail physique est dans une spirale descendante depuis des années et le nombre de fermetures pures et simples va continuer à augmenter dans la période post-pandémie, obligeant la monde de la mode à s’adapter et à faire des choix difficiles pour intégrer le digital dans les magasins.


10. Révolution du travail 

Avec les changements dans la façon dont les entreprises ont travaillé pendant la pandémie et avec la nécessité de stimuler les performances dans les années à venir, un nouveau modèle d'entreprise durable est susceptible d'émerger. Les entreprises de mode devraient trouver un équilibre entre le travail à distance et le travail en interne, investir dans la reconversion des talents et insuffler à leurs employés un plus grand sentiment d'objectif partagé et d'appartenance.



Tous les changements induits par la pandémie de Covid-19 se répercutent dans bien des domaines. La mode - de la fast fashion à la Haute Couture - n’est bien sûr pas épargnée, mais avec les capacités d’adaptation dont font preuve tous les acteurs du secteur, l’avenir reste plein d'espoirs et de nouvelles opportunités.



Voir l'article entier

Top 5 des Meilleurs Quartiers Atypiques de Tokyo
Top 5 des meilleurs quartiers atypiques de Tokyo

septembre 10, 2021 5 minutes de lecture

Les principaux quartiers de Tokyo sont très connus, mais il se peut aussi que vous souhaitiez en découvrir des moins touristiques. Voici les 5 meilleurs.
K Pop et Mode : L Amour Fou
K-pop et mode : l'amour fou

septembre 06, 2021 7 minutes de lecture

Si vous désirez tout savoir sur la K-pop et ses multiples influences dans le monde de la mode, de la Haute Couture et du luxe, c'est ici que ça se passe.
Sneakers Culture : La Rencontre de la Fast Fashion et de la High Fashion
Sneakers culture : la rencontre de la fast fashion et de la high fashion

septembre 06, 2021 5 minutes de lecture

Vous aussi, vous êtes sûrement fan de sneakers. Mais savez-vous que ces baskets streetwear empruntent à la fois à Haute Couture et à la fast fashion ?