COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Le Musee de la Prison Abashiri
septembre 23, 2020

Le musée de la prison Abashiri

9 minutes de lecture

C’est le lieu parfait pour apprendre comment les prisonniers dorment, mangent, travaillent, se lavent (et parfois s’évadent). Le musée de la prison d'Abashiri est probablement très différent de ce vous imaginez. Il est imprégné d'histoire et très instructif, et sa visite changera sûrement votre perception de Hokkaido. L’île a longtemps été une destination populaire pour les touristes, mais peu de gens connaissent l'histoire du développement des infrastructures et la contribution des prisonniers japonais à ce développement.

Découvrons ensemble le musée de la prison Abashiri


L’histoire de Hokkaido et de ses prisonniers

prison abashiri hokkaido musée plein air japon

Avant de vous lancer dans votre expérience au musée, imprégnez vous de son histoire. Comme vous le savez peut-être, Hokkaido a été intégré au Japon plus tard que la plupart des autres régions du pays. Ce n'est qu'il y a environ 150 ans que le Japon a baptisé l'île du nord Hokkaido, et a commencé à mettre la main sur les terres non développées qui s’y trouvaient. C'était quelques années après la restauration Meiji, qui avait provoqué de nombreux mouvements libéraux de défense pour les droits des personnes.

Ces mouvements ont généré beaucoup de crimes politiques et ont conduit à une sur-incarcération dans tout le Japon. En même temps, le Japon craignait que l'empire russe ne tente de s'étendre vers le sud. Pour protéger Hokkaido, le Japon voulait développer le territoire le plus rapidement possible. C'est alors qu'est née l'idée de "faire d'une pierre deux coups" : envoyer des prisonniers à Hokkaido, et les utiliser comme main-d'oeuvre. Ce plan a eu pour résultat un environnement de travail extrêmement déshumanisant et torturant, et a tué des milliers de prisonniers. Vous pouvez apprendre toute une série de choses liées à la prison - d'hier à aujourd'hui - au musée.

Mais surtout, le musée de la prison d'Abashiri a pour mission de faire connaître la contribution des prisonniers, qui ont risqué leur vie pour ce qu'est aujourd'hui Hokkaido, et surtout pour la construction de la route principale d'Hokkaido, aujourd'hui également connue sous le nom de "route des prisonniers". Chaque détenu de cette époque a son histoire : victime d’un complot, fait emprisonner pour trahison, inculpé en détention provisoire, voire même innocent. Les accusations qui pèsent sur nombre d’entre eux sont graves et les jours de détention depuis leur arrestation sont longs : c’est ce qu’ils vous racontent au travers de la visite du musée


La visite du musée de la prison d’Abashiri

visite musée prison abashiri entrée porte prison

Le musée de la prison d'Abashiri est un musée en plein air, et ses principales expositions sont des bâtiments, y compris ceux qui ont été utilisés à la prison d'Abashiri et qui ont été déplacés. La prison d'Abashiri existe toujours en tant que prison de travail : elle est située à quelques minutes de route seulement du musée. Certains des anciens bâtiments sont désignés comme biens culturels importants au niveau national, et beaucoup sont de l'époque Meiji. Vous pouvez voir le mélange unique du style traditionnel japonais et des influences occidentales de cette époque. Comme il s'agit d'un musée en plein air, l'ensemble du musée est très grand. En se promenant, en explorant les différents types de bâtiments et les expositions à l'intérieur, on a l'impression que le musée est un petit village.

Il y a également quelques panneaux d'information (dont beaucoup sont disponibles en anglais), si vous voulez tout voir, vous devriez prévoir de passer au moins quelques heures, voire une journée entière au musée. Vos vacances au Japon seront enrichies par cette excursion. De l’inculpation au fait de clamer son innocence ou simplement de rester en prison (la libération sous caution ne se pratiquant pas), vous allez découvrir le système judiciaire nippon, l’histoire aussi du tribunal de Tokyo et son système japonais. Vous serez aussi familiarisé à la politique japonaise et à l’importance des médias nippons. Cette visite peut réellement être une raison d’aller au Japon, pour découvrir le Japon sous un jour nouveau. 


Les principaux bâtiments de la prison japonaise

Le premier bâtiment que vous voyez après avoir franchi la porte d'entrée est une reproduction de la porte d'entrée originale de la prison d'Abashiri. La porte en brique rouge, épaisse et d'aspect tranchant, semble convenir à la fonction d’une porte de prison. Il y a une pièce derrière cette porte, que vous pouvez voir. Savez qui sont les personnes que vous apercevez à travers la porte ? Ce sont des visiteurs qui viennent voir les prisonniers, c'est une salle d'attente pour eux. Vous pouvez en profiter pour observer les tenues de l'époque avec des kimonos traditionnels ou encore des sandales geta. Les visites sont soumises à des règles strictes, la rencontre avec la personne qu'ils espèrent voir n'est pas toujours garantie. C'est peut-être pour cela qu'ils n’ont pas l’air très enjoués.

bâtiment musée prison abashiri japon hokkaido

La carte de la visite recommande de se rendre au bâtiment administratif avant de visiter le reste. C'est là que vous pourrez apprendre l'histoire de base du développement d'Hokkaido. Certains panneaux donnent des informations sur quatre autres prisons de Hokkaido, également construites à l'époque Meiji dans le même but d'exploitation du travail carcéral, ainsi que des détails sur les projets de développement des infrastructures et leurs victimes. Outre sa triste histoire, la prison d'Abashiri est également connue pour avoir eu la ferme-prison la plus prospère du Japon.

Vous pouvez voir de nombreux éléments liés à l'agriculture, comme les outils qu'ils utilisaient, et vous pouvez apprendre comment ils appliquaient les méthodes agricoles occidentales à cette époque. Un fait intéressant (et légèrement insolite) est que la prison d'Abashiri a commencé à élever du bœuf Wagyu en 1997 et à le vendre sous la marque "Abashiri Prison Wagyu". Une partie de leur bœuf a reçu la plus haute qualité, A5 ! Ils ont donc peut-être conservé leur réputation et leur savoir-faire en matière d'élevage. L'un des bâtiments les plus intéressants est probablement le "quartier temporaire", alias la "cellule de prison mobile".

Comme mentionné plus tôt, le plus grand projet de développement d'Hokkaido impliquant des prisonniers a été la construction de la route qui va de Sapporo à Abashiri, connue aujourd'hui sous le nom de "route des prisonniers". Les prisonniers d'Abashiri ont principalement travaillé sur la partie nord, et ont achevé une route de 160 km en huit mois. Et c'est exactement la route que vous empruntez pour visiter ce musée ! Comme ce travail nécessitait de nombreux déplacements, ils ont construit des maisons temporaires au fur et à mesure de leur progression. Il va sans dire que travailler dans une zone complètement inexploitée était un défi. Plus on avance, plus il devient difficile d'obtenir de la nourriture japonaise et d'autres ressources.

Pull Japonais

Au plus profond de la forêt, il y avait aussi de nombreux prédateurs sauvages comme les ours Higuma. En plus de cela, les maisons temporaires étaient loin d'être confortables. Les oreillers étaient fait d'un gros morceau de bois. Ainsi, il était commode de réveiller tout le monde en même temps en battant le bois, après qu'ils aient eu seulement quatre à cinq heures de sommeil. En raison de ces conditions de travail et de vie pénibles, plus de 200 prisonniers sur 1100 ont perdu la vie dans le cadre de ce projet.Le musée de la prison d'Abashiri expose également un bâtiment du tribunal. Celui-ci a été déplacé des tribunaux d'Abashiri lors de la rénovation de leurs bâtiments.

Contrairement aux autres bâtiments de l'ère Meiji, celui-ci reproduit des situations liées aux lois et aux crimes de l'ère Showa. Il y a également des panneaux et des documents relatifs au système juridique et aux crimes japonais, que vous pouvez consulter dans les bâtiments. Le fait de libérer sous caution - notamment - ne se pratiquait pas et les dirigeants japonais étaient décideurs sur les détenus autorisés à sortir de prison ou à quitter le Japon. Vous pouvez venir au Japon sans hésiter découvrir cette masse d’informations passionnants. 

 

La vie carcérale au Japon

Vous passerez probablement la majeure partie de votre visite à admirer le musée pénologique. À l'intérieur, vous pourrez découvrir la vie carcérale au Japon aujourd'hui, ainsi que l'histoire de la construction de la "route des prisonniers". L'exposition principale du bâtiment est une section où un petit film sur la "route des prisonniers" est projeté sur les murs autour de vous. Être entouré d'images et de sons est une expérience différente de la simple lecture de l'histoire. Vous pouvez également faire l'expérience de ce que c'est que d'être réveillé par l'oreiller en bois que vous avez vu dans les quartiers temporaires et en profiter pour découvrir le jinbei des prisonniers.

prison abashiri hokkaido prisonniers dortoir

Comme vous pouvez l'imaginer, ce n'était pas aussi confortable que de se réveiller avec son réveil matinal. Vous apprendrez également que ce style d'appui-tête est à l'origine de l'expression japonaise qui signifie littéralement "battre pour réveiller (quelqu'un)", et qui a fini par signifier réveiller quelqu'un avec un peu de force, peut-être en frappant à sa porte. Il existe une cabine où l'on peut porter une boule de métal de neuf livres qui servait à empêcher les prisonniers de s'échapper. Aujourd'hui, vous pouvez trouver quelques monuments en pierre le long de la route des prisonniers en mémoire de ceux qui ont perdu la vie pendant la construction de la route.

Les corps ont été laissés et enterrés avec la chaîne métallique de leur boulet encore accrochée à la cheville, et les endroits sont connus sous le nom de "monticules de chaînes". Vers la fin de votre visite, vous pourrez voir les bains publics (onsen), où le yukata était porté. Il était intéressant de découvrir les règles et les étapes à suivre minute par minute pour rendre le flux aussi efficace que possible (ils devaient baigner 200 prisonniers par jour). Même si les prisonniers ne disposaient que de quinze minutes pour l'ensemble du processus - enlever leurs vêtements, prendre un bain et se rhabiller - vous pourrez imaginer que c'était le meilleur luxe dont disposaient les prisonniers japonais à l'époque.

Cosplay Kimono

Quelques citations de prisonniers sont disponibles, et ils ont tous mentionné que le plus dur dans la prison d'Abashiri était le temps "douloureusement froid" d'Hokkaido. Enfin, vous pouvez aller sur le site de la "cafétéria de la prison", pour votre déjeuner. Le menu composé de poissons grillés, est le même que celui des repas servis aux prisonniers de la prison d'Abashiri. C'est simple et modeste. Cependant, il n'y a pas d'exception pour la délicieuse nourriture de Hokkaido, même en prison - elle était assez savoureuse et son prix était raisonnable.

Avant de quitter le musée, n'oubliez pas de vous rendre à la boutique de cadeaux pour y trouver des articles originaux. C'est une autre raison pour laquelle il est recommandé de prévoir un peu de temps pour votre visite. Certains objets sont en fait fabriqués à la main par des prisonniers, et vous trouverez sûrement l'omiyage parfait ici pour le rapporter de votre voyage au Japon.


Votre première fois en prison ?

prisonnier prison japon abashiri musée visite

Lors de votre séjour au Japon, vous apprécierez probablement le musée de la prison d'Abashiri si vous vous intéressez à l'un de ces mots-clés : prison, architecture, histoire ou même Hokkaido en général. Bien loin de l’image du sanctuaire (bouddhiste zen) japonais, voyager au Japon vous ouvrira les portes d’une prison à l’histoire riche. Si vous êtes fan des émissions sur les prisons et des podcasts et documentaires sur la criminalité, la visite d'un musée de prison est une expérience très excitante, et il est amusant d'apprendre à connaître le système juridique japonais, et la criminalité nippone en général.

L'architecture est belle et intéressante, et tout le contenu historique/éducatif est très soigné. La quantité de contenu est très conséquente et vous occupera l’esprit très longtemps. Plus important encore, le fait d'apprendre l'histoire de la "route des prisonniers" changera à coup sûr votre expérience à Hokkaido. Si vous ne visitez pas le musée, vous ne pouvez pas savoir que la route que vous avez empruntée pendant presque tout votre voyage à Hokkaido avait été construite par des prisonniers, et que beaucoup d'entre eux avaient perdu la vie à cause de cela.

route des prisonniers prison abashiri hokkaido japon musée visiter

Si vous avez un jour l'occasion de vous rendre dans la région d'Abashiri, le musée de la prison mérite réellement une visite. Au pays du soleil levant, la détention prolongée est assez pratiquée, même si l’image du Japon que vous avez n’est probablement pas celle-ci. Ce musée est aussi l’occasion de dénoncer les conditions de détentions de l’époque, mais aussi un peu celles d’aujourd’hui. Les personnes détenues par les autorités japonaises (police japonaise) dans ce centre de détention vous livrent leurs secrets dans cette visite singulière.



Il existe au Japon un nombre impressionnant de choses incontournables à voir dans les grandes villes et ailleurs, de Tokyo à Kyoto, en passant par Hiroshima, Osaka ou Kyushu, on peut lister à titre d’exemple le Mont-Fuji, les geishas, les révélations des samouraïs, l’empire du Japon traditionnel, les sanctuaires, temples et sites japonais, les sushis et la cuisine japonaise ou encore l’univers du manga. Cependant, vous pouvez sortir des sentiers battus et ajouter sans crainte le musée de la prison d’Abashiri à votre carnet de voyage, pour découvrir la culture japonaise sous un angle nouveau.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Le Wasabi Bien Plus Qu Un Tube Vert
Wasabi : bien plus qu’un petit tube vert

octobre 25, 2020 7 minutes de lecture

La nourriture nippone se répand à travers le monde. Mais que savez vous vraiment du wasabi ? Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur ce petit tube vert.
Pourquoi le Japon Deteste les Moustaches
Pourquoi le Japon déteste historiquement les moustaches ?

octobre 14, 2020 7 minutes de lecture

La moustache - tout comme la barbe - est un accessoire de mode culturel à part entière. Tentons de comprendre pourquoi l'histoire du Japon l'a reniée.
La Difference Entre Anime et Cartoon
La différence entre les animés et les cartoons

octobre 12, 2020 9 minutes de lecture

Les animés et les cartoons sont deux entités d'un même univers : le divertissement audiovisuel. Mais savez vous ce qui caractérise ces deux genres ?