COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Les Parapluies Au Japon
janvier 04, 2021

Les parapluies au Japon : le théâtre kabuki, mais pas que

6 minutes de lecture

Depuis toujours, la pluie nous submerge. Jusqu'à ce qu'un homme intelligent ait l'idée de mettre un toit sur un bâton et de le transporter avec lui ! Grâce à cette nouvelle technologie, les gens pouvaient se promener où bon leur semblait, sachant qu'ils ne seraient pas trempés. Les parapluies font donc partie depuis longtemps de la vie quotidienne du Japon, et même si on les connaît surtout à travers le théâtre, ils ont bien d'autres rôles.

Découvrez alors dans cet article les parapluies au Japon : le théâtre kabuki, mais pas que !


Du papier au plastique

parapluie wagasa japon

Les parapluies en papier huilé sont une variété inventée en Chine qui s'est répandue dans de nombreux pays voisins. Personne ne sait exactement quand les parapluies ont été inventés, mais on pense qu'ils sont arrivés au Japon via la Corée pendant la période Asuka (538-710). Au début, les parapluies étaient un objet de luxe qui avait aussi une signification spirituelle. Mais au fil des siècles, des changements ont été apportés et, à l'époque d'Edo, les parapluies sont devenus beaucoup plus courants. Cependant, la fabrication des parapluies a fait l'objet d'un grand nombre de travaux artisanaux.

Pendant la période Edo (1603-1868), si vous étiez un samouraï à court de missions, fabriquer des parapluies chez vous et les vendre était un moyen acceptable de gagner de l'argent supplémentaire. Les parapluies sont également devenus une caractéristique commune des arts visuels et du spectacle. À partir de la période Meiji, et en particulier après la Seconde Guerre mondiale, les parapluies traditionnels ont été éclipsés par les parapluies de style occidental. Après la Seconde Guerre mondiale, les nappes en plastique utilisées par les forces d'occupation ont inspiré les fondateurs de la société White Rose, qui a créé le premier parapluie en plastique au monde.

Kimono Cardigan

Cette tendance s'est poursuivie au point que l'on trouve des parapluies en plastique dans tous les magasins de proximité du Japon. Aujourd'hui, la plupart sont fabriqués en Chine, et White Rose est la seule entreprise japonaise qui fabrique encore des parapluies en plastique. Il y a maintenant très peu d'artisans qui fabriquent des parapluies traditionnels, principalement à Kyoto, à Yodoe et dans la préfecture de Gifu. Tout comme le kimono japonais ou encore le célèbre yukata nippon, le parapluie a su devenir un accessoire caractéristique du Japon.


Un parapluie pour chaque occasion

femme japonaise parapluie

Le mot japonais pour les parapluies est kasa. Le mot pour les parapluies traditionnels en papier est wagasa, ou "parapluie japonais". Cependant, il en existe plusieurs types. 

  • Les bangasa sont des parapluies plus grands et plus lourds, généralement utilisés par les hommes.
  • Higasa, ou "parasols", ne sont pas huilés et ne sont utilisés que pour l'ombre.
  • Les Honshiki nodategasa sont plus grands et sont utilisés pour des événements en plein air, comme une cérémonie du thé.
  • Ja no me kasa, ou "parapluies en œil de serpent", sont nommés pour leur motif d'anneaux concentriques que l'on pourrait appeler "œil de taureau". Ils sont souvent plus légers, avec moins de baleines, et sont généralement utilisés par les femmes.
  • Les Maigasa sont également des parapluies légers et utilisés pour la danse. En fait, maigasa est peut-être simplement un nom appliqué aux higasa lorsqu'ils sont utilisés pour danser. 

On peut aussi entendre des parapluies désignés par leur lieu d'origine, comme Kyo wagasa ou Gifu wagasa.


Spécificités et construction

fabrication parapluie japonais

Découvrons ce qu’il en est des différences entre les parapluies nippons et occidentaux, ainsi que leur technique de fabrication.


Parapluie japonais vs parapluie occidental

Les Wagasa diffèrent des parapluies occidentaux sur certains points importants. Le plus évident est la décision contre-intuitive de fabriquer le Wagasa avec du papier, un matériau pas du tout imperméable. Mais le papier est enduit d'huile, ce qui les protège très bien contre la pluie. Les wagasa s'ouvrent aussi différemment des parapluies occidentaux. Ils ont 30 à 70 baleines de bambou qui s'étendent à mesure que le parapluie est ouvert, déployant le papier (qui est fixé sur la longueur des grandes baleines extérieures) avec lui.

Les parapluies occidentaux s'ouvrent lorsque la tension des baleines métalliques force l'ouverture de la couverture, et les deux ne sont généralement attachés qu'à des points clés. Ces différences signifient que les côtes d'une wagasa ouverte restent droites, tandis que celles d'un parapluie occidental s'incurvent, créant un dôme. Enfin, les wagasa fermées ont une poignée vers le bas, plutôt que vers le haut comme les parapluies occidentaux.

parapluies japonais colorés


Fabrication d’un parapluie japonais

Pour commencer, l'artisan prépare les matériaux. Ensuite, il fixe le cadre en bambou à la structure d'ouverture/fermeture. Cela signifie qu'il faut placer les nombreuses nervures dans ce qui est essentiellement un anneau de bois avec des encoches découpées, puis enfiler toutes les nervures ensemble à cette base. Ensuite, un grand morceau de washi (papier traditionnel) est coupé et collé aux côtes. Après séchage, le papier est coloré et décoré avant d'être enduit d'huile de lin pour l'imperméabilisation.

Bonnet Streetwear

Il doit ensuite sécher à nouveau pendant quelques jours ou quelques semaines. Enfin, quelques autres pièces ou décorations sont fixées. Les gestes sont soumis à de multiples répétitions. Imaginez la scène : le fabricant répète ses gestes professionnels. En effet, loin d’être un amateur, il joue lui-même le rôle de décorateur à chaque répétition de la fabrication d’un parapluie. La langue japonaise regorge d’ailleurs d’expressions à ce sujet et l’on retrouve ce mode de fabrication dans les éventails nippons.


Les parapluies dans la culture japonaise

femmes japonaises parapluies nippons wagasa

Si les parapluies sont manifestement des accessoires incontournables au Japon, quelles sont leurs principales utilisations dans la culture du pays du soleil levant ?


Au théâtre

Dans la pièce de théâtre kabuki "Sukeroku", dont la première a eu lieu en 1713, le personnage principal porte un maquillage unique, un bandeau violet et un parapluie ja no me. Un peu playboy, il l'utilise pour garder ses cheveux coiffés tout en parcourant les rues de Yoshiwara. Il existe un certain nombre de danses du parapluie, dont certaines figurent dans des pièces de kabuki, ou sont inspirées par lesdites danses du kabuki. D'autres danses du parapluie peuvent être vues lors de certains festivals. Par exemple, à Tottori, vous pouvez voir une danse du parapluie chaque année au mois d'août.

Coïncidant avec O-Bon, le Shan Shan Matsuri présente un défilé de danseurs avec des parapluies arc-en-ciel. Apparemment, cela a commencé comme une façon de prier pour la pluie. Ils ont même été inscrits dans le Livre Guinness des records pour la "plus grande danse du parapluie", avec 1 688 participants. Vous l’aurez compris, c’est principalement dans le théâtre que le parapluie nippon s’est fait connaître, au beau milieu des costumes (que l’on retrouve de nos jours dans le cosplay). Les pièces de théâtre sont principalement des drames, et dans le milieu théâtral, cela n’est pas rare (la France et le Japon ont au moins ce point commun).

théâtre kabuki scène japonaise

L’influence japonaise des théâtres et pièces dramatiques se répand dans l’art théâtral mondial et les dramaturges ne manquent pas. La dramaturgie a pris une place considérable dans le domaine du théâtre, et les parapluies s’y illustrent dans de multiples spectacles, de manière à provoquer chez le spectateur un sentiment de familiarité. Le théâtre met souvent en scène un interprète (comédien) épique, comique, lyrique ou tragique équipé d’un parapluie et le dénouement est souvent inattendu. Pour mettre en scène une performance scénique de qualité, l’art dramatique théâtral japonais fait appel à la culture du Japon, comme nous venons de le voir avec les parapluies.


Les histoires

Les Wagasa sont des outils finement travaillés et magnifiquement décorés. S'ils étaient entretenus, ils pourraient durer des décennies. Mais quand un parapluie survit cent ans, il peut devenir quelque chose... d'autre. Avec deux bras, un œil et une jambe, un parapluie peut devenir un kasa obake ou un karakasa kozo. Ce sont des exemples de tsukumogami : des objets de la vie quotidienne qui ont atteint un grand âge et qui s'animent.

Les kasa obake ne sont pas particulièrement nocifs, mais un peu malicieux, et peuvent vous donner une petite tape. Il existe aussi un cousin moins connu, le karakasa hone ou "parapluie en os". Il s'agit d'un parapluie en lambeaux qui s'envole vers le ciel par temps humide et venteux. C'est un présage de mauvais temps. Dans tous les cas, ce sont principalement des rôles féminins qui tiennent le parapluie, tout comme les masques, maquillages, et chaque effet théâtral ou de gestuelle de la culture nippone.

wagasa parapluie japon


L’art japonais

Les parapluies sont une caractéristique commune de la vie quotidienne, et en plus, ils sont esthétiquement agréables. Qu'ils soient entre les mains d'acteurs, de geishas ou de simples citadins, il existe de nombreux ukiyo-e mettant en scène des parapluies. Les parapluies japonais ont même trouvé leur place dans les peintures d'artistes occidentaux. On les retrouve aussi dans les mangas, dans les mains des geishas ou encore dans les arts-martiaux (sumo, karaté). Ils sont illustrés dans le paysage théâtral (dans la tragédie) mais aussi artistique de manière générale (calligraphie, ikebana, poupées japonaises, origami, cinéma japonais, etc.), dans de multiples villes de la culture nippone : Okinawa, Osaka, Tokyo, mais aussi jusqu’en Occident.



Si pour vous un voyage au Japon c'était : un moine du bouddhisme zen, de la cuisine japonaise telle que le tofu, le sushi, le saké, ou encore les cerisiers, vous venez de découvrir que le pays du soleil levant regorge de surprises étonnantes. Des samouraïs au théâtre professionnel, le parapluie intrigue et fait réagir. Vous savez maintenant que cet élément traditionnel japonais a une longue histoire. Pensez-y la prochaine fois que vous en voyez un !



Voir l'article entier

Guide de la Mode de Printemps au Japon
Guide de la mode de printemps au Japon

juin 17, 2021 10 minutes de lecture

Le printemps est une saison importante au pays du soleil levant. Alors découvrez vite comment avoir un total look nippon printanier à cette occasion.
Top 8 des Magasins de Vetements Japonais en Ligne
Top 8 des magasins de vêtements japonais en ligne

juin 14, 2021 9 minutes de lecture

À l'heure où tout passe par Internet, découvrez notre top des meilleurs sites de vente de vêtements japonais, pour atteindre la mode nippone sans bouger.
Guide de la Mode d Ete au Japon
Guide de la mode d'été au Japon

juin 10, 2021 9 minutes de lecture

Vous souhaitez voyager au Japon en été ? Voici alors pour vous notre guide spécial mode estivale nippone, pur un total look japonais rafraichissant !