COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Top 10 Porte Bonheur Japonais
mai 24, 2020

Top 10 des porte-bonheurs japonais

6 minutes de lecture

Que l’on soit superstitieux ou non, nous avons tous connaissance d’un rituel, d’une coutume ou d’une légende quant à la chance ou au mauvais sort, souvent incarné par un chat noir. Pour provoquer la bonne fortune, certains porte-bonheurs sont très connus, comme la patte de lapin, le trèfle à quatre feuilles ou encore le fer à cheval. Le symbole de chance se réinventant dans chaque culture, la tradition japonaise n’échappe pas à la règle. Loin de nos objets occidentaux, le porte-bonheur japonais est très riche de croyance. 

Découvrez sans plus attendre le Top 10 des porte-bonheurs japonais


10) Les Ema, quand les dieux exaucent les vœux

ema tablettes japonaises porte bonheur

Le bouddhisme et le shintoïsme sont devenus presque indissociables dans la culture japonaise. Ce sont dans les temples nippons de ces deux religions que l’on retrouve les Ema, des petites plaquettes de bois. Ces petites planchettes s’achètent dans les temples shintoïstes et bouddhistes et sont généralement décorées sur une face à l’image de la divinité japonaise du lieu. Sur l’autre face, vierge, c’est à vous d’écrire votre souhait le plus cher. La plaquette est à suspendre dans le temple : la tradition veut que les dieux exaucent votre vœu. C’est aussi une manière d’attirer les clients. Il n’y a aucune règle en la matière, les Ema sont des espaces d’expression. Et vous, quel sera votre souhait ? 

 


9) L’Omikuji, le hasard ou presque

omikuji porte bonheur japonais papier

Omijuki signifie littéralement “lotterie sacrée”. Le principe de ce porte-bonheur nippon est de tirer une bandelette de papier au hasard et d’en découvrir le contenu. Présent dans les sanctuaires shinto ou dans les temples bouddhistes, l’Omikuji consiste en des bandelettes de papier, sur lesquelles sont inscrites des dinivations (ou prédictions des dieux). Traditionnellement, on pioche un papier de l’Omikuji à sa première visite au temple lors de la nouvelle année. Si la phrase inscrite sur le papier que vous tirez vous promet bonne fortune, gardez le dans votre portefeuille ; au contraire s’il est de mauvaise augure, accrochez le sur place au sanctuaire et laissez la malchance derrière vous ! 


8) Le Koinobori, la force et la persévérance

koinobori carpe koi japonais porte bonheur

Les Koinobori (ou Koï nobori), sont des banderoles japonaises représentant des carpes. Les carpes Koï sont de véritables symboles au Japon, comme en témoignent ce obi féminin traditionnel ou encore ce kimono cardigan. Ces carpes sont donc représentées en bannières en guise de porte-bonheur. Selon la légende, après avoir remonté le fleuve jaune, les carpes s’envolent et deviennent des dragons (autre symbole nippon central). Ainsi, ces banderoles Koinobori, hissées à l’occasion de la fête nationale Kodomo no hi (ou Tango no sekku), doivent représenter la force et la persévérance. Elles doivent apporter la chance et le bonheur à qui respectera ses principes, tout en apportant la force d’y parvenir. 

Kimono Carpe Koi



7) Daikokuten, la prospérité incarnée 

daikokuten dieu japon chance

Daikokuten est la divinité japonaise de la richesse, du commerce et des échanges. Il fait désormais partie des divinités du bonheur, et c’est pourquoi il est important de le citer dans ce top. Traditionnellement, Daikokuten (ou juste Daikoku) est représenté avec un maillot porte-bonheur, un bonnet et un très grand sac, devant contenir sagesse et patience. De plus, il repose généralement sur un sac de riz. On trouve des statuettes le représentant, devant apporter la prospérité. Une chapelle est dédiée à cette divinité qui apporte le bonheur à Toyokawa, non loin de Nagoya, dans le complexe du temple Toyokawa Inari. N’hésitez pas à y faire un tour lors de votre séjour au Japon ! 


6) Le Daruma, une grande force

daruma figurine porte bonheur japon

Les figurines de papier mâché appelées Daruma sont modelées d’après Bodhidharma, religieux indien instigateur de l’école du bouddhisme zen. Ces figurines sont créées pour réaliser les vœux, apporter la chance et la prospérité. On en trouve de différentes couleurs pour différentes significations, mais elles ont toutes la même forme ronde. Les Daruma se trouvent principalement dans les temples japonais, on peut les y acheter et les investir d'un vœu. Traditionnellement, elles doivent être renvoyées au temple d'origine pour les brûler en fin d’année, afin de renouveler le vœu si celui-ci ne s’est pas réalisé. Choisissez bien votre Daruma (santé, argent, famille…) et placez-y vos espoirs sans crainte ! 



5) L’Origami, la légende des 1000 grues

grues origami porte bonheur nippon

La légende des milles grues a sans conteste hissé l’Origami japonais au rang de porte-bonheur mondial. Selon cette légende, la personne qui réalise mille grues en papier au cours de l’année voit son souhait le plus cher se réaliser. Les grues étant déjà des animaux porte-bonheur au Japon, leur image en Origami permet de les inviter dans votre demeure. Ainsi, liant les mille grues en papier par un fil, le souhait de santé, de longévité, d’amour ou de bonheur doit se réaliser. Selon la tradition, à chaque grue pliée correspond une prière et l’objet final ne doit être attribué qu’à une seule personne. Cet Origami grue peut aussi être offert en symbole de paix. 


4) Les poupées Kokeshi, fertilité et bonnes récoltes

poupées kokeshi bois japon bonne fortune

Les poupées Kokeshi sont des poupées en bois artisanales originaires de Honshu. Leur création date de la fin de l’ère Edo, et leurs décorations ont beaucoup évolué. Elles symbolisent tout d’abord la famille et le désir d’avoir des enfants, mais avec le temps, elles sont devenues un objet décoratif et même un objet porte bonheur. Elles sont ainsi censées apporter la bonne santé, la fertilité et de bonnes récoltes. Elles arborent traditionnellement trois couleurs : le rouge, le noir et le jaune, mais elles ont évolué et on en trouve de nos jours de toutes sortes. Selon la superstition, la poupée Kokeshi peut aussi être offerte dans la famille : elle porte chance, c’est un bon présage. 



3)  Le bouddha rieur, santé et joie

bouddha rieur statue porte bonheur japon

Vous avez sûrement déjà vu une statuette ou un pendentif sur un collier représentant un Bouddha rieur. Ce symbole asiatique, et plus particulièrement japonais, est apparu en Chine au Xe siècle, avant de s’exporter. C’est une divinité de l’abondance, du bonheur et de la richesse. Le large sourire et le ventre rond du Bouddha rieur sont connus. Il est souvent représenté assis, drapé d’une robe sommaire. Il est donc censé apporter les qualités qu’il arbore à la personne qui le possède et prend soin de lui, à savoir : la richesse, l’abondance et le but ultime, le bonheur. Représenté avec une grande quantité d’accessoires, il peut notamment posséder un sac de toile toujours plein, un lingot d’or, une ombrelle, les boules de la bonne santé ou encore un éventail nippon pour chasser les ondes de négativité. 


2) L’Omamori, l’amulette japonaise

omamori amulette japonaise porte bonheur

Afin de devenir chanceux et de se protéger des mauvaises ondes, rien de tel que l’Omamori. Ces petites amulettes nippones sont généralement des petits sachets brodés, contenant des papiers de prières ou encore des petites tablettes de bois gravées de paroles sacrées. Comme d’autres porte-bonheurs japonais, elle sont vendues dans les temples, qu’ils soient shinto ou bouddhistes. Elles sont connues pour assurer la chance et la protection à leur propriétaire, une chance et une protection divines. Les Omamori sont rendues efficaces par la réalisation d’un rituel spécifique. Comme bien d’autres objets, elles peuvent aussi s'offrir pour témoigner de ses bonnes intentions : il en existe un très large choix, à vous de faire le vôtre ! 


1) Le Maneki Neko, fortune et prospérité

maneki neko chat japonais porte bonheur

Le symbole le plus représentatif des porte-bonheurs japonais est sans conteste le Maneki Neko. Ce chat japonais et son grelot, levant soit la patte droite soir la patte gauche, est souvent fait de porcelaine. Littéralement “le chat qui invite”, le Maneki Neko vient d’une légende selon laquelle un chat aurait sauvé un homme en l’invitant à rentrer lors d’un orage, et cet événement aurait causé sa richesse. Il est donc devenu un symbole d’hospitalité mais surtout de richesse et de fortune pécuniaire. On le voit qui lève la patte, et selon que ce soit la droite ou la gauche, les significations sont différentes, aussi, il est le plus souvent représenté en doré ou argenté afin de symboliser sa valeur. Si vous cherchez le porte-bonheur nippon idéal n’allez pas plus loin, on le retrouve sur ce tee-shirt asie représenté de manière traditionnelle, ou encore sur ce t-shirt nippon plus stylisé. L’utilisation de l’image du chat japonais démontre bien son importance !

T Shirt Japonais Femme

Au pays du soleil levant, les superstitions sont très présentes. C’est ainsi que l’on trouve tous ces objets, amulettes, statues, jusqu’au porte-clés, devant porter bonheur. Si vous souhaitez attirer la chance, rendez vous à Tokyo ou n’importe où au Japon, pour vous imprégner des légendes et vous éloigner des mauvais esprits, grâce à ces porte-bonheurs nippons presque magiques ! 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Le Musee de la Prison Abashiri
Le musée de la prison Abashiri

septembre 23, 2020 9 minutes de lecture

Vous connaissez sûrement l’île de Hokkaido. Mais savez vous que l'on doit son développement aux prisonniers de la prison Abashiri ? Explorez son musée.
Superstitions Japonaises Effrayantes
Les superstitions japonaises parfois effrayantes 

septembre 20, 2020 8 minutes de lecture

Les superstitions sont présentes dans toutes les cultures, mais qu'en est-il au Japon ? Découvrez que certaines d'entres elles sont parfois étonnantes !
Akira Retrospective sur l Avenir
Akira : rétrospective sur l'avenir

septembre 18, 2020 10 minutes de lecture

Le grand classique du cinéma nippon débarque de nouveau dans les salles obscures en cette année 2020 : l'occasion de (re)découvrir l'histoire d'Akira.