Drop SS21 Universe: -50% de réduction jusqu'à épuisement des stocks !

0

Votre panier est vide

La Saison Interminable de Junya Watanabe et Undercover
juin 30, 2021

La saison interminable de Junya Watanabe et Undercover

6 minutes de lecture

Alors que vous pensiez que la saison des grands couturiers était terminée, Junya Watanabe et Undercover arrivent de Tokyo avec deux collections et deux défilés puissants, mêlant haute couture et inspirations de rock, de punk et de streetwear japonais.

Découvrez avec nous la saison interminable de Junya Watanabe et Undercover.


Qui sont Junya Watanabe et Undercover ? 

© Purple / The business of fashion

Junya Watanabe

Junya Watanabe est un créateur de mode qui travaille à Tokyo. Né à Fukushima en 1961, Watanabe est diplômé du Bunka Fashion College de Tokyo en 1984 et rejoint immédiatement Comme des Garçons en tant que modéliste et assistant du fondateur et propriétaire de Comme des Garçons, Rei Kawakubo. Trois ans plus tard, Watanabe a commencé à concevoir certaines lignes pour Comme des Garçons, et cinq ans plus tard, il a présenté sa première collection sous sa propre marque en 1992. Bien qu'il crée sous son propre nom, Watanabe travaille toujours sous le titre général Comme des Garçons, qui administre et produit ses collections.

En 1993, Watanabe a déplacé ses défilés de Tokyo à Paris et a lancé une ligne de vêtements pour hommes en 2001. Junya Watanabe est réputé pour son style avant-gardiste ; en particulier, son exploration de nouveaux concepts de coupe, son ingénieux approvisionnement en tissus et ses techniques de drapage innovantes. Tout comme Watanabe a été élevé par Comme des Garçons, Watanabe a récemment encouragé sa propre protégée, Tao Kurihara, à lancer son propre label sous l'égide de Comme des Garçons - sa première collection a été présentée à Paris pour A/W 05. Watanabe a été ajouté au Dictionnaire International de la Mode en 2005. Vous en conviendrez, son importance dans la haute couture n’est plus à prouver.

Pulls Japonais


Undercover

Le fondateur de Undercover - Jun Takahashi -  est né en 1969 dans un petit village du Japon où les références à la culture pop n'arrivaient pas jusqu'à lui, il a donc dû trouver sa propre source d'inspiration. À travers les dessins animés, en fouillant dans la garde-robe de sa mère et dans les magazines de musique d'influence occidentale, il s'est rendu compte qu'il voulait plus. Remonter jusqu'à ses racines et comprendre ces inspirations est pertinent pour le succès d'Undercover. La musique continue de jouer un rôle important dans la vie de Takahashi, mais le mouvement punk du milieu des années 80 a bouleversé son univers.

© Parfaire

La scène punk britannique et américaine était tout aussi importante au Japon, et ces influences occidentales ont tout affecté, de la musique à la création de mode. Yohji Yamamoto, Issey Miyake et Rei Kawakubo ont pris la tête de la scène de la mode japonaise et ont peu à peu conquis chaque capitale de la mode avec leurs créations originales. Pendant ses études au Bunka College of Fashion, Takahashi était à mi-temps étudiant en design et à mi-temps leader du groupe "Tokyo Sex Pistols". Un pas colossal dans la bonne direction a été fait lorsque Takahashi s'est rendu à un défilé de Comme des Garçons avec son université et a vu les produits en personne.

Le drapage, les formes, l'art ! Takahashi n'arrivait pas à se sortir ces dessins de la tête et, avec l'aide d'une autre étudiante en design, Hinori Ichinose, Undercover a été fondée. Aujourd'hui, Takahashi a créé de nombreuses collections à succès avec Undercover. Depuis leur premier défilé à Tokyo en 1994 jusqu'à la Fashion Week de Paris en 2019, Undercover n'a cessé de progresser. En prenant le streetwear et en le moulant dans des must-have de la haute couture, Takahashi a lancé Undercover dans la stratosphère. Ayant collaboré avec de grandes marques comme Nike, Supreme et plus récemment Pierpaolo Piccioli de Valentino, Undercover gagne plus que jamais en popularité.

Les graphiques sont l'affirmation omniprésente que l'on retrouve dans toutes les collections Undercover. Cela est aussi bien valable sur des pièces telles que des hoodies de style japonais ou encore des tee-shirts oversize. L'impression lourde et les déclarations sont ce qui distingue la marque d'une manière unique, Takahashi prend les tees slogans et les manteaux de marque au niveau supérieur. La nouvelle collection met en avant les questions de l'utilitarisme et de l'avant-garde à travers une gamme de t-shirts à manches longues et courtes. Avec des citations telles que "Stay Bad Ass" et "Bootleg Truth", Takahashi mélange l'essence du streetwear décontracté avec l'icône du punk japonais qu'il a amené au premier plan de la société.


Une collaboration de haute couture japonaise

© WWD

Watanabe a rendu hommage aux légendes du rock. Sa collection comprenait des t-shirts emblématiques des Who et de Queen, des couvertures d'album de Bowie ou des affiches de tournée de Kiss ou des Rolling Stones. Ils ont ensuite été cousus dans toutes sortes d'habits composites - des kilts écossais de baron punk rocker aux ensembles de restauration de Johnny Rotten. Des imprimés romains en soie à la Versace, des laines câblées ou des soies chinoises entremêlées dans des vestes de bombers surdimensionnées, des vêtements d'ouvriers punks à carreaux et des tenues de croque-mort. Junya a même cousu Aerosmith dans un grand pull nordique d'après-ski, dans un spectacle - mis en scène sans public - comme un concert de renouveau punk.

T Shirts Japonais

Les coiffures de ses mannequins sont teintes en imprimés gothiques et en couleurs intenses, leurs cheveux sont hérissés de pointes comme Keith Flint de Prodigy ; leurs cous sont enveloppés de chaînes et de pics. Tous défilant dans des chaussures montantes à mi-hauteur. Même en pleine pandémie, Watanabe va de l'avant, puisant dans le passé pour évoquer un avenir rebelle. La mise en scène se déroule dans un club avec une scène aménagée pour un groupe de rock. Des instruments, mais pas de véritables musiciens, et des morceaux de tous les groupes susmentionnés diffusés par les haut-parleurs. Jun Takahashi, de Undercover, a présenté sa dernière collection dans le cadre de la Japan Fashion Week largement virtuelle, financée par le géant japonais du commerce électronique Rakuten.

Comme nous organisons le défilé à Tokyo, nous voulons transmettre le plaisir et la puissance d'un "live show", a déclaré le créateur et fondateur d'Undercover, Jun Takahashi.

Le résultat est l'expression d'une mode poétique, dans une collection qui s'ouvre sur 10 paires de pyjamas pour hommes et femmes dans lesquels sont cousus des vestes en chambray maoïstes et des cardigans en cuir. D'autres étaient associés à des pulls nordiques qui se terminaient au genou dans un défilé mixte. Takahashi est connu pour ses changements de direction soudains et radicaux dans ses collections et celle-ci n'a pas fait exception.

© StyleZeirgeist

Il est sorti de la chambre à coucher pour entrer dans une bande dessinée Marvel chic, avec des super-vilains dans des tranchées high-tech avec des masques assortis (découvrez que les masques sont importants au Japon), des leggings et des bottes de vétéran du Vietnam. Il a gardé l'action sportive avec des pull-overs graphiques, avant de passer de la prose à la poésie. Avec d'élégants top coat terminés par des croquis arachnéens de jeunes hommes. Mais les plus beaux looks de Takahashi sont le fruit de son plus grand talent, l'assemblage, qui consiste à rassembler du nylon matelassé, des sweats à capuche et des fausses peaux de mouton dans des tenues extravagantes qui donnent à ses mannequins l'allure d'un homme urbain des temps modernes.

Sans aucun doute l'un des défilés les plus puissants de cette saison interminable, il a atteint son apogée avec un final digne de la haute couture, composé de bouffants rouge feu, certains avec des cols en tissu rose, d'autres avec des imprimés religieux de la Renaissance, portés sur des pantalons et des jambières parfaitement coupés. Le tout s'est terminé par un florilège de ballerines et de figurines vivantes, poupées de mode tragiques portant des leggings côtelés, des pantalons bouffants royaux et des bombers aux imprimés de roses et de rouges.

Âgé de 51 ans, Takahashi est sans doute le créateur le plus important de la deuxième vague dans son pays. Ironiquement, étant donné le thème de Watanabe, la grande inspiration de Takahashi dans sa jeunesse était Vivienne Westwood. Au cours des 16 dernières années, Undercover a exposé à Paris, la ville de la haute couture. Encore une fois, ironiquement, il s'agit probablement de la collection la plus couture que Takahashi ait jamais conçue, avec ses coupes complexes, sa construction délicate et ses drapés artistiques.  

 


En un mot, un tour de force de la part d'un créateur de mode à l'imagination fertile.



Voir l'article entier

6 Insectes et Autres Nuisibles Dangereux ou Genants au Japon
6 insectes et autres nuisibles dangereux ou gênants au Japon

septembre 21, 2021 8 minutes de lecture

Si vous aimez le Japon et que vous souhaitez vous y rendre, sachez que vous risquez de rencontrer des petites bêtes assez peu attirantes, découvrez-les vite.
Petit Guide du Sake Pour les Debutants
Petit guide du saké pour les débutants

septembre 19, 2021 9 minutes de lecture

Que vous soyez passionné de Japon ou non, vous devez sûrement connaître le saké. Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur ce mythique alcool japonais.
Top 5 des Meilleurs Quartiers Atypiques de Tokyo
Top 5 des meilleurs quartiers atypiques de Tokyo

septembre 10, 2021 5 minutes de lecture

Les principaux quartiers de Tokyo sont très connus, mais il se peut aussi que vous souhaitiez en découvrir des moins touristiques. Voici les 5 meilleurs.