COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

Top 8 Createurs de Mode Japonais
mars 26, 2021

Top 8 des créateurs de mode japonais

10 minutes de lecture

Le design japonais a fait sa première véritable impression dans le monde de la mode en 1982, lorsqu'une douzaine de créateurs ont présenté leurs collections à Paris. Depuis lors, plusieurs grands noms sont venus s’ajouter à cette liste. Aujourd'hui, c'est la mode de rue qui fait la course en tête et les jeunes japonais sont aussi branchés que leurs contemporains partout dans le monde, comme en témoigne notre belle boutique 100% streetwear japonais. Mais les créateurs établis jouent toujours un rôle important dans la définition des tendances de la mode mondiale et japonaise.

Découvrez donc avec nous le top 8 des créateurs de mode japonais.


Quels sont les 8 meilleurs créateurs de mode au Japon ? 

créateurs de mode japonais

Cette section présente un certain nombre de profils de personnes japonaises qui se sont établies dans le monde international de la mode. Comme nous l’avons dit en introduction, ces créateurs de mode japonais font figure de référence, mais leurs créations sont aussi reprises, notamment dans un esprit streetwear, qui se développe de manière exponentielle.


1) Nigo

Fils d'un ouvrier métallurgiste et d'une infirmière et né à Maebashi en 1970, Nagao Tomoaki est mieux connu dans le monde sous le nom de Nigo. Créateur de mode, DJ, producteur de disques et entrepreneur, il est surtout connu comme le créateur de la ligne de vêtements urbains A Bathing Ape. Il est également le DJ du groupe de hip-hop japonais Teriyaki Boyz. Étudiant au Bunka Fashion College, Nigo affirme que sa véritable éducation s'est faite dans les boîtes de nuit de Tokyo. Fan de hip-hop, l'aspirant DJ s'est mis à s'habiller comme les icônes qu'il trouvait sur les pochettes de disques : Public Enemy, LL Cool J et The Beastie Boys.

Bonnet Streetwear

Il a fondé Nowhere, Co. en 1993 et a commencé avec une boutique de mode de niche vendant une variété de marques de streetwear importées et des chaussures Adidas et Nike, qui sont devenues très tendance chez les adolescents. Le succès de la marque emblématique A Bathing Ape était largement basé sur la rareté - la production était toujours une fraction de la demande et de longues files d'attente se formaient à l'extérieur du magasin lorsque de nouveaux t-shirts et des sweatshirts à capuche à impression camouflage étaient lancés.

nigo mode japonaise a bape

Le succès de la marque dans la rue a vu les ventes s'étendre à des douzaines de magasins à travers le Japon, mais Nigo a tout ramené à un seul magasin phare en 1998 sans voir de baisse des ventes globales. En 2002, Nigo a lancé les baskets Bapesta, que le présentateur de télévision britannique et nippon Jonathan Ross a décrites comme "l'incarnation de la chaussure de collection". En 2005, Nigo s'est associé à Pharrell Williams pour créer et lancer les marques de streetwear Billionaire Boys Club et Ice Cream. Cette initiative a été suivie par le soutien d'une foule d'autres rappeurs comme Kanye West et Lil Wayne, ce qui a positionné la marque au sommet du style hip-hop.

C'est à cette époque que Nigo a commencé à produire des morceaux et à faire du DJing avec le groupe de rap japonais Teriyaki Boyz. En 2011, la situation de l'entreprise s'est détériorée : Nigo a été contraint de vendre 90% de la marque BAPE à un acheteur de Hong Kong. En 2014, il est devenu le directeur créatif de la marque UT d'Uniqlo et de sa nouvelle marque Human Made, qui se concentre sur les reproductions vintage de haute qualité. Son héritage dans l’univers de la mode streetwear japonaise est vaste, comme on peut le voir avec des éléments tels que ce t-shirt streetwear, incontournable.


2) Kawakubo Rei

Créatrice et fondatrice du label Comme des Garçons, Kawakubo est considérée comme faisant partie des grands noms de la mode. Elle a étudié la philosophie à la prestigieuse université de Keio, dans sa ville natale de Tokyo. Elle a fondé sa société en 1973 et a présenté sa première exposition à Paris en 1981. La collection a été surnommée "Hiroshima chic" en raison de son utilisation de couleurs sombres, en particulier le noir, qui n'était pas populaire à l'époque. Elle refusait également d'obéir aux notions acceptées de silhouette et de ligne de corps, avec des bosses saillantes pour créer des designs dramatiques et innovants.

Kawakubo Rei créatrice japonaise

Kawakubo Rei, bien que connue à l'origine pour ses œuvres utilisant une palette sombre, elle a commencé plus tard à utiliser des couleurs plus vives. Elle a déclaré : "Le noir n'est plus fort et est devenu plus difficile à utiliser". Les dessins de Comme des Garçons comprennent des éléments tels qu'un mélange de couleurs vives et sombres, des poches placées de manière fantaisiste ou à l'envers, des épaules camouflées et des manches extra-longues.

Kawakubo a remporté le grand prix de la mode Mainichi en 1983 et a été honorée par l'Institut de technologie de la mode en 1987 comme l'une des femmes les plus importantes du design du XXe siècle. Son parcours universitaire est peut-être à l'origine de son approche plutôt cérébrale du design et elle a travaillé avec des groupes de danse et un large éventail de photographes. De la même façon, les vêtements et accessoires de cette styliste de mode se montrent créatifs, l’univers de la mode en est profondément chamboulé. Pour les femmes, mais aussi pour les hommes et en particulier pour les jeunes, Kawakubo Rei et ses habits sont inspirants.


3) Issey Miyake

Connu à l'étranger sous son nom de marque Issey Miyake, ce créateur est né dans la préfecture d'Hiroshima et diplômé en graphisme de l'université des arts de Tama. Il a remporté le Mainichi Design Award en 1976. Miyake est surtout connu pour ses dessins non conventionnels et ses interprétations de dessins textiles traditionnels dans divers matériaux modernes. Il crée ces tissus avec son assistante Minagawa Makiko.

Issey Miyake mode japon

De 1966 à 1968, Miyake a travaillé pour Guy Laroche et Givenchy à Paris et l'année suivante, il a travaillé pour Geoffrey Beene à New York. En 1970, il ouvre le Miyake Design Studio et en 1971, il crée Miyake International Inc. Miyake a présenté sa première collection en 1971 à Tokyo et à New York, et à Paris pour la première fois en 1973. Il a créé une société de design en France en 1979, et aux États-Unis en 1982. Les œuvres de Miyake sont souvent vues au théâtre ou dans les musées. Par exemple, une exposition de son travail a eu lieu au Musée des Arts décoratifs de Paris en 1988 et, la même année, il a conçu des costumes pour le Ballet de Francfort.

Pull Japonais

Depuis cette collaboration, ses créations comportent de nombreux types de tissus plissés. Depuis 1990, l'une de ses marques les plus populaires est Issey Miyake Pleats Please. À propos de son travail, Miyake déclare : "Ces vêtements ne sont pas des emballages. Vous pouvez les comprendre comme vous le voulez, vous pouvez les porter comme vous le voulez". Cette culture mode très en vogue se rapproche du style vestimentaire streetwear et personnalisable très en vogue, comme on peut trouver avec ce sweat à capuche. Tout le monde gagne à avoir des articles originaux comme celui-ci dans son dressing.


4) Mori Hanae

Célèbre dans le monde entier pour ses remarquables créations de mode, Mori a également conçu des uniformes pour des fonctionnaires en Chine, des costumes pour les réalisateurs de films Kurosawa Akira et Mizoguchi Kenji et des vêtements pour la princesse Masako. Peut-être la première créatrice japonaise à obtenir une reconnaissance internationale, elle est devenue en 1977 le premier et le seul membre japonais de la Chambre Syndicale de la Haute Couture, l'organe directeur de la mode française. Née dans la préfecture de Shimane, Mori a été étudiante à l'Université chrétienne féminine de Tokyo jusqu'à ce qu'elle soit contrainte de participer à l'effort de guerre en travaillant dans une usine.

Mori Hanae designer japonaise

Après la guerre, elle s'est mariée avec un membre de l'industrie textile et a fréquenté une école de design. Elle a créé une entreprise de fabrication de vêtements pour des clients privés et des compagnies théâtrales. Suite à une rencontre fortuite avec Coco Chanel à Paris en 1960, elle décide de poursuivre une carrière dans la haute couture. Après une formation aux États-Unis, Mori a tenu sa première collection de prêt-à-porter à New York en 1965. Peu de temps après, elle a ouvert une boutique à Tokyo.

Ses créations comblent le fossé entre les thèmes occidentaux et orientaux. Des touches comme les caractères kanji utilisés dans un motif, les manches de style kimono sur une robe du soir ou un col Mao sur une veste sont typiques. Ces éléments de mode se retrouvent aussi dans la mode streetwear japonaise, avec des vêtements tels que ces kimonos cardigan. Même les grandes maisons de mode (maisons de haute couture) s’y mettent, certains designers et jeunes créateurs de mode les ornant même de dentelle ou d’autres matériaux chics.  


5) Takada Kenzo

Takada était l'un des sept enfants de sa famille et a développé un intérêt pour la mode en lisant les magazines de ses sœurs. Né à Himeiji City, dans la préfecture de Hyogo, il a quitté l'université de Kobe pour essayer de devenir l'un des premiers étudiants masculins du Bunka Fashion College de Tokyo (Bunkafukuso Gakuin). Ses parents n'approuvaient pas ses ambitions de carrière et il a dû travailler à temps partiel à Tokyo pour subvenir à ses besoins pendant qu'il suivait des cours du soir de préparation au stylisme.

créateur mode Takada Kenzo

Au bout de six mois, il a finalement été accepté dans cette prestigieuse école et la détermination qui l'y a conduit l'a bien servi à l'avenir. En 1964, Takada s'installe à Paris et commence au bas de l'échelle de l'industrie de la mode. Après avoir noué suffisamment de contacts, il travaille comme styliste indépendant et ouvre sa première boutique "Jungle Jap" en 1970. Les premiers travaux de Takada s'inspirent fortement des styles traditionnels japonais, mais ce sont ses créations "grandes silhouettes" qui attirent l'attention du monde entier.

Ses créations ont fait de lui un véritable pionnier de la mode jeune. Au Japon, il est considéré comme un pionnier qui a fait connaître le design de la mode japonaise au monde entier. Toujours très sélectif dans le choix de ses tissus, Takada s'est tourné ces dernières années vers la conception de revêtements de meubles et d'articles ménagers. En septembre 1999, il a annoncé qu'il confiait les rênes de sa maison de couture à ses assistants. Malheureusement, Takada est décédé à l'âge de 81 ans en octobre 2020 après avoir contracté le coronavirus.


6) Yamamoto Yohji

Né à Tokyo et diplômé de la prestigieuse université Keio et de l'école de mode Bunka (Bunkafukuso Gakuin), Yamamoto est un passionné d'harmonica et un fan de Bob Dylan. En 1970, il a commencé à créer des vêtements pour femmes. Deux ans plus tard, il crée sa propre entreprise, Y's, et présente sa première collection à Tokyo en 1977.

Yamamoto Yohji

Son style "populiste" attire un nombre croissant d'adeptes et il obtient finalement une plus grande reconnaissance après avoir présenté sa collection printemps/été à Paris en 1983. Yamamoto utilise une palette simple - noir, marine et blanc - avec des touches de couleur occasionnelles et un style à la fois sophistiqué et sobre pour créer des vêtements pour hommes et femmes qui deviennent instantanément des classiques intemporels. "Les gens de ma génération ont été floués par la réussite économique : pendant notre jeunesse, l'industrie n'a cessé de produire de nouveaux produits auxquels nous ne pouvions pas croire, car nous savions que demain, ils seraient démodés. Nous sommes donc devenus la première génération à porter des vêtements de seconde main".

Yamamoto est le seul créateur de mode japonais à avoir reçu le titre de Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres en France. Il a remporté le Grand Prix de la mode Mainichi en 1986. Aujourd'hui, sa compagnie gagne plus de cent millions de dollars par an et crée, outre sa ligne de vêtements Y, des costumes d'opéra et des décors de ballet pour certaines des plus importantes compagnies du monde.


7) Maruyama Keita

Diplômé du Bunka Fashion College (Bunkafukuso Gakuin), Maruyama est fascinée par la mode depuis son enfance. Après avoir travaillé en tant que créateur indépendant de vêtements pour les artistes, il a débuté comme styliste indépendant en 1994 et a présenté son premier défilé à Paris trois ans plus tard. Les créations de Maruyama sont très différentes de celles des grands créateurs japonais. En ce sens, il n'est pas aussi facilement reconnu comme un créateur japonais en Europe. Il utilise des motifs plus clairement orientaux et "introduit l'essence du kimono" dans ses créations.

Maruyama Keita créateur nippon

Il aimerait accroître la popularité du kimono parmi les jeunes japonais et a lancé une collection de kimonos à l'automne 1999, bien qu'il soit conscient de son caractère peu pratique dans la vie moderne. Les vêtements de Maruyama sont conçus pour "finir dans un magasin d'antiquités plutôt que dans un musée", pour être transmis plutôt que simplement consommés. À l'étranger, ses créations sont disponibles aux États-Unis et en Europe, ainsi qu'à Hong Kong et à Taïwan. La couture parisienne et le défilé de mode ne sont pas des éléments si présents dans le travail de Maruyama Keita, mais cela ne change rien à l’essence de ses créations.


8) Yamamoto Kansai

Connu pour ses collections d'avant-garde et la façon spectaculaire dont il a mélangé des motifs japonais traditionnels avec des couleurs fantaisistes vives et audacieuses, il est peut-être plus célèbre pour sa collaboration avec l'icône du rock/pop David Bowie. Né à Yokohama en 1944, il avait prévu de faire des études d'ingénieur mais s'est plutôt tourné vers le design de mode. En 1971, il a été le premier designer japonais à participer à la prestigieuse Fashion Week de Londres, où son spectacle a été décrit par le magazine Harpers & Queen comme "le spectacle de l'année... un coup de théâtre spectaculaire".

Ce succès l'a conduit à concevoir de nombreuses pièces vestimentaires pour les tournées Ziggy Stardust et Aladdin Sane de Bowie au début des années 1970, dont une célèbre cape blanche recouverte de personnages kanji. Il a également conçu des vêtements pour d'autres superstars de la musique, dont Elton John, Stevie Wonder et John Lennon. Yamamoto a participé à des événements de mode dans le monde entier, à New York, Paris et Londres, jusqu'en 1992.

Yamamoto Kansai

Il a également créé ce qu'il a appelé des "super-shows", qui réunissaient des éléments de mode, de musique et de danse, dans des lieux aussi variés que l'Inde, la Russie et le Vietnam. Le défilé de Moscou de 1993, qui s'est tenu sur la Place Rouge, aurait attiré 120 000 personnes. Au-delà de la mode, Yamamoto a également conçu des lieux et des événements sociaux, notamment pour le sommet du G8 de 2008 à Tokyo, et le train Skyliner qui relie l'aéroport Narita de Tokyo à la capitale. Malheureusement, Yamamoto est décédé en juillet 2020 des suites d’une leucémie.



Il est évident que le Japon est une terre de créateurs, ce qui se voit notamment pendant la Fashion Week, où un grand nombre de créateurs nippons sont présents. Que ce soit dans des classiques tels que la jupe, les pantalons jeans, la lingerie, les talons ou les tailleurs, ces créateurs de mode s’illustrent aussi en remettant au goût du jour la blouse ou encore l’art de la maroquinerie. S’ils ne perdent jamais de vue leurs influences nippones, ces créateurs ont beaucoup à apporter au monde de la mode, et ils le font déjà.



Voir l'article entier

A l Heure des Accros du Streetwear la Haute Couture Est Elle Encore Pertinente ?
À l'heure des accros du streetwear, la Haute Couture est-elle encore pertinente ?

juillet 23, 2021 5 minutes de lecture

Si vous vous demandez ce que devient la Haute Couture dans un monde ou la mode streetwear est devenue la norme, nous avons quelques éléments de réponse.
Streetwear : La Mode et la Culture Depuis Londres Paris et Milan
Streetwear : la mode et la culture, depuis Londres, Paris et Milan

juillet 20, 2021 9 minutes de lecture

Si vous vous demandez ce qu'il en est du streetwear et de sa place dans la mode mondiale, voici un article qui l'illustre dans les capitales de la mode.
Ces Designers Asiatiques Qui Ont Attire L Attention a La Paris Fashion Week 2021
Ces designers asiatiques qui ont attiré l'attention à la Paris Fashion Week 2021

juillet 15, 2021 5 minutes de lecture

Cette année, la Paris Fashion Week masculine a été prise d'assaut par une douzaine de créateurs asiatiques. Découvrez vite cette vague sans précédent.