COVID-19: Livraison assurée dans le monde entier !*

0

Votre panier est vide

9 Mythes Voyage au Japon
juillet 28, 2020

Top 9 des mythes sur les voyages au Japon

12 minutes de lecture

Si vous n'avez jamais voyagé au Japon, vous pouvez avoir quelques idées fausses sur ce qu'est vraiment le pays du soleil levant. La plupart des visiteurs sont surpris de découvrir que ces mythes courants sont soit grossièrement exagérés, soit tout simplement faux. Lors d'une première visite au Japon, un certain choc culturel est garanti. Heureusement, la plupart des surprises sont positives, mais il y a de fortes chances que vous ayez également des inquiétudes concernant votre voyage dans la tradition japonaise.

Levons donc le voile sur ce top 9 des mythes sur les voyages au Japon


9) La saison des cerisiers en fleurs est le meilleur moment pour visiter le Japon

Cerisiers en fleurs japon tokyo kyushu gion palais impérial

On ne va pas se mentir : la saison des cerisiers en fleurs est un moment magique pour visiter le Japon. Les fleurs roses que l'on voit le long des sentiers s’invitent jusque dans les vêtements, comme en témoigne par exemple ce sweat japonais. Mais la vérité est qu'elle présente également de nombreux inconvénients (allergies notamment), et vous devriez y réfléchir à deux fois avant de vous engager à visiter le pays à cette période de l'année.

Peut-être qu'après avoir passé en revue tous les avantages et les inconvénients, vous déciderez que vous voulez visiter le Japon pendant la saison des cerisiers en fleurs, mais il y a aussi une chance que vous ne le fassiez pas. Pour plus les détails, vous pouvez consulter les sites touristiques nippons qui vous orienteront dans votre choix.

Le paysage japonais est vaste et bien que la floraison de la végétation et plus particulièrement la floraison des cerisiers soit une image du Japon des plus incontournables (comme le saké, les kimonos, la cérémonie du thé, les samouraïs, le manga, les onsen, les torii, Bouddha, le sumo, le Mont-Fuji, les rizières ou les geishas), elle ne représente peut être pas tout ce que vous attendez pour découvrir la culture japonaise lors de vos vacances au Japon. 



8) Le bœuf de Kobe est le meilleur du Japon

Bozuf de kobe viande japon

Le bœuf de Kobe est une viande très impressionnante. Elle est tellement ancrée dans l'imaginaire populaire que Kobe est devenue presque synonyme de qualité en matière de bœuf, même en dehors du Japon. Mais la vérité est que le bœuf de Kobe n'est qu'une des nombreuses marques de wagyu (bœuf japonais) de qualité supérieure.

Comme le dit si bien John Cecala : "Tout Kobe est Wagyu, mais tout Wagyu n'est pas Kobe". La question de savoir si le bœuf de Kobe est le meilleur bœuf du reste du monde - ou même du Japon - est subjective, mais il ne fait guère de doute qu'il s'agit du meilleur commercialisé. La marque a un tel cachet qu'elle apparaît sur les menus du monde entier - même lorsque le produit servi n'est pas, en fait, du bœuf de Kobe (ou même du wagyu) ! Selon l'écrivain Larry Olmsted, auteur de “Real Food, Fake Food”, la plupart des gens en dehors du Japon qui pensent avoir mangé du bœuf de Kobe vont avoir une surprise décevante.

La bonne nouvelle est que vous pouvez facilement manger du bœuf de Kobe, et d'autres types de wagyu de qualité supérieure, dans tout le Japon - et il n'est pas nécessaire de se rendre à Kobe pour le faire. Si vous voulez ajouter une visite de la ville sur vos itinéraires avant de partir vous le pouvez, mais sachez que ce n’est pas une obligation pour découvrir ces viandes nippones, qui font partie du folklore local. 


7) Tokyo est incroyablement peuplée et chaotique

tokyo japon ville nuit monde

Vous avez très probablement vu les images de l'emblématique Shibuya traversant le cœur de Tokyo. Ou entendu des histoires d'employés des chemins de fer chargés de faire entrer les banlieusards dans des trains surchargés aux heures de pointe.  Il y a de fortes chances que vous ayez également lu que le grand Tokyo est la zone métropolitaine la plus peuplée du monde.

Pourtant, si vous quittez les quartiers touristiques concentrés de Tokyo (ou de toute autre ville japonaise), vous vous retrouverez peut-être seul, errant dans des ruelles tranquilles qui vous sembleront être des mondes à part de Ginza ou de Shinjuku, deux villes très fréquentées. Malheureusement, la plupart des touristes moyens ne connaissent pas le côté tranquille de Tokyo, une vaste ville étonnamment pleine de quartiers calmes, peu fréquentés et paisibles.

Il en va de même pour des villes plus petites comme Kyoto et Osaka, qui sont également pleines de charmants quartiers non touristiques où vous pouvez vous détendre et ne pas être bombardé par les néons et la foule. Pendant votre visite à Tokyo, vous n'aurez probablement pas le temps (ou l'envie) de vous promener dans les quartiers résidentiels normaux, mais vous pouvez découvrir le côté tranquille de Tokyo (et d'autres villes japonaises) simplement en vous éloignant des grandes gares.

tokyo japon calme traditionnel mémorial divinité

Par exemple, quittez la folie et la cacophonie des environs de la gare de Shibuya et marchez vers le nord pendant environ 15 minutes. Vous vous retrouverez alors dans le calme et la tranquillité du charmant quartier de Tomigaya, où vous pourrez faire un saut dans un endroit comme Fuglen pour prendre un café ou un cocktail, ou vous promener dans le parc Yoyogi. Cette "astuce" fonctionne dans toutes les villes du Japon. Si vous voulez savoir pourquoi Tokyo a été désignée comme la ville la plus agréable à vivre au monde en 2016 par le magazine Monocle, mettez vos chaussures de marche et éloignez-vous des centres touristiques.

Les quartiers de Tokyo sont magnifiques et l’architecture japonaise s’y laisse admirer, on peut aussi s’y déplacer en transports en commun ce qui est pratique. Cependant, il existe au Japon, hors des sentiers battus, des zones de dépaysement total que même certains clients japonais ne connaissent pas. Pour une découverte du Japon totale, pensez lors de votre séjour à Tokyo ou dans n’importe quelle autre grande ville, à vous éloigner de votre itinéraire et de votre guide de voyage. L’image du Japon que vous garderez en sera d’autant plus belle.



6) Vous pouvez utiliser le Wi-Fi et les cartes de crédit partout

japon tokyo technologie

Pour être juste, ce n'est peut-être pas un mythe sur le Japon en particulier. Mais la plupart des personnes qui visitent le Japon partent du principe que le Wi-Fi sera très répandu et que les cartes de crédit et de débit seront acceptées un peu partout, tout comme ils pensent trouver des tenues de cosplay sur tous les jeunes japonais. Les voyageurs expérimentés supposent généralement ces choses car, outre le fait qu'elles sont toutes deux vraies - et donc des hypothèses sûres - dans la plupart des pays développés, le Japon est souvent considéré comme une destination particulièrement moderne, voire futuriste.

La vérité est que trouver le Wi-Fi au Japon, même dans les grandes villes comme Tokyo et Kyoto, est beaucoup plus difficile que ce que les gens attendent. Quant aux cartes de crédit ? Malgré son hyper-modernité sur certains fronts (les toilettes et les robots en sont deux exemples marquants), le Japon est avant tout une société basée sur l'argent liquide et les cartes de crédit ne sont pas toujours acceptées.

tokyo japon temples

La bonne nouvelle pour les voyageurs, en termes de commodité, est que ces deux choses sont en train de changer, et les changements s'accélèrent avec la récente augmentation de la popularité du Japon (avec un nombre record de touristes ces dernières années). Malgré ces changements constants, vous devez néanmoins vous préparer à être plus souvent hors ligne que vous n'en avez l'habitude, à moins de louer un appareil Wi-Fi de poche ou de vous procurer une carte SIM - et vous risquez de vous retrouver avec plus d'argent liquide dans votre portefeuille que vous ne le feriez normalement chez vous.

Par exemple, lors d’un voyage à Tokyo (en passant par une agence japonaise par exemple), il se peut que vous puissiez être connecté au Wi-Fi et faire vos achats par CB, en revanche, dès que vous vous éloignerez, il est probable que cela ne puisse plus être le cas. Le Japon a su rester traditionnel, les religions y tiennent une grande place (le bouddhisme avec une grande communauté bouddhiste et le shinto, notamment zen, dans les sanctuaires et les temples nippon, chaque sanctuaire et chaque temple étant généralement dédié à une divinité). De ce fait, les grandes villes restent des points finalement assez restreints d’accès à la technologie au pays du soleil levant


5) On offense tout le monde si on ne connaît pas l’étiquette

bonjour japonais savoir vivre respect

Ah, le monde épineux de l'étiquette japonaise. L'étiquette japonaise est si complexe et comporte tellement de couches que même les japonais commettent souvent des faux pas par inadvertance. Allant bien au-delà de simples règles comme le fait d'enlever ses chaussures en entrant dans une salle de tatami (sandales japonaises “geta”), vous pourriez consacrer votre vie entière à essayer de maîtriser l'étiquette japonaise.

Geta Femme

Heureusement, à moins que vous ne soyez un voyageur d'affaires (si c'est le cas, ce qui suit ne s'applique pas entièrement à vous), vous pouvez rester simple et apprendre une seule règle générale : observez, écoutez, soyez poli et excusez-vous. La vérité est que les japonais n'attendent pas nécessairement des visiteurs étrangers qu'ils maîtrisent toutes les subtilités de l'étiquette japonaise. Tant que vous garderez cette règle à l'esprit, vous aurez de grandes chances de réussir. Au Japon, la politesse et l'étiquette sont très appréciées.

Ainsi, même si vous n'apprenez pas toutes les règles nippones, vous pouvez agir harmonieusement en observant et en écoutant votre entourage, en étant toujours poli et en vous excusant (pour vraiment impressionner vos hôtes, disons le sumimasen) lorsque vous commettez accidentellement ou par inadvertance une erreur d'étiquette. Si ce principe d'étiquette simple fonctionne dans l'ensemble, c'est parce que, à moins que vous n'ayez fait quelque chose d'extrêmement offensant - comme agir grossièrement, se comporter bruyamment ou odieusement, ou être irrespectueux de manière flagrante d'une certaine manière - la plupart des "erreurs d'étiquette" sont facilement pardonnables et peuvent même souvent être simplement ridiculisées.



4) Les Japonais mangent des sushis tout le temps

sushi gastronomie japonaise riz poisson

Lorsque la plupart des voyageurs (en particulier ceux qui aiment la nourriture du monde nippon) pensent au Japon, l'une des premières choses qui leur vient à l'esprit est le sushi. Après tout, en plus d'être l'un des aliments les plus parfaits au monde, le sushi est sans aucun doute l'aliment japonais le plus consommé en dehors du Japon.

Mais la vérité est que les sushis sont loin d'être un aliment quotidien au Japon, et - ce qui est peut-être surprenant - la plupart des japonais n'en mangent pas très souvent. Quand on part au Japon, notamment visiter Tokyo (ou même l’ancienne capitale), on souhaite goûter aux mets de la culture nippone, mais on ne se doute souvent pas qu’il y a tant de choses en dehors des sushis. Outre le fait que les sushis sont passés d'un simple en-cas à un élément exalté de la cuisine japonaise, il existe une explication très pratique au fait que les japonais ne mangent pas de sushis tous les jours.

La cuisine japonaise est étonnamment variée, et avec tant de merveilleux aliments à manger, pourquoi manger toujours le même ? La cuisine japonaise regorge de plats délicieux que vous pourrez déguster sur tout l’archipel nippon. En revanche, si vous projetez de vivre au Japon (que ce soit dans la capitale nippone ou non), il ne faut pas vous attendre à avoir des sushis comme plat quotidien, vous le découvrirez lors de votre séjour au Japon. 


3) Il est difficile de se débrouiller si on ne parle pas japonais

osaka pont panneaux japon

La langue japonaise peut sembler assez intimidante. Elle est largement considérée comme l'une des langues les plus difficiles à apprendre au monde, et ne semble pas venir naturellement à la plupart des francophones et anglophones. Il n'est donc pas surprenant que la barrière linguistique perçue soit l'une des préoccupations les plus souvent exprimées par les personnes qui planifient de voyager au Japon.

Outre le fait que la plupart des personnes qui se rendent au Japon ne parlent pas un seul mot de japonais, cette préoccupation découle aussi en partie de l'idée fausse que les japonais ne parlent pas l'anglais. Mais voici de bonnes nouvelles ! Si ce mythe n'est pas totalement faux, l'essentiel est loin d'être vrai. La vérité est que même si vous ne parlez pas un mot de japonais, se déplacer au Japon est étonnamment facile, et certainement moins difficile que vous ne le pensez. Le Japon est étonnamment facile à explorer, grâce à la combinaison de :

  • Un niveau de sécurité remarquablement élevé
  • Des gens du pays vraiment gentils et serviables
  • Des systèmes de transport extraordinairement efficaces et fiables
  • Une signalisation en anglais relativement répandue (et en augmentation constante)

touristes japon parler japonais

Bien sûr, c’est tout cela qui fait du Japon une destination aussi conviviale pour les familles. Quant à savoir si l'anglais est largement parlé au Japon ou non : le niveau d’anglais est relativement élevé, grâce au fait que tout le monde étudie l'anglais à l'école. Comme le savent tous ceux qui ont déjà étudié une langue à l'école, ce n'est généralement pas la meilleure façon d'apprendre une langue. Mais même si l'apprentissage d'une langue en classe n'est pas la meilleure façon de la maîtriser, c'est bien mieux que rien, et la plupart des japonais possèdent au moins des compétences de base, sinon intermédiaires ou avancées, en anglais.

Gardez aussi les choses en perspective et n'oubliez pas que la plupart des japonais sont nettement meilleurs en anglais que vous ne l'êtes en japonais, alors soyez reconnaissant ! Bien sûr, la capacité à parler japonais ouvre des portes supplémentaires et vous donne accès à un plus grand nombre de lieux locaux, par exemple, des izakayas sans menus en anglais.

Il y a donc certainement un avantage à avoir des guides et des expériences privées (ou même en petit groupe) pour une immersion supplémentaire. Vous pouvez bien sûr tout de même apprendre le japonais ! Toutefois, même si cet apprentissage est enrichissant, ce n'est pas absolument nécessaire pour une expérience japonaise riche et complète.



2) Le Japon est extrêmement loin, peu importe là où l'on se trouve

japon paysage mont fuji temple sanctuaire

L'une des idées fausses les plus courantes que l’on entend est que le Japon est toujours très lointain. Et parce qu'il est considéré par beaucoup comme si lointain, il faut bien sûr le garder pour un futur lointain, quand vous aurez enfin le temps de faire un voyage aussi long et unique dans le lointain Pays du Soleil Levant. Mais une fois que vous regardez les chiffres, la vérité est que le Japon est beaucoup plus proche que la plupart des gens ne le pensent.

Pour les voyageurs en provenance des Amériques, le Japon est la première étape en Asie, et sert donc de point d'escale pour de nombreux voyageurs qui poursuivent leur voyage vers des destinations lointaines comme Bali, la Thaïlande, Singapour et Angkor Vat. Depuis l'Australie, se rendre dans différentes parties du monde implique un long voyage, mais heureusement, le Japon est essentiellement un pays du nord (ce qui permet aux Australiens d'éviter le décalage horaire qui peut affecter les visiteurs d'autres parties du monde).

japon îles archipel

Quant aux voyages au Japon depuis l'Europe, ils dépendent bien sûr de votre ville d'origine, mais dans la plupart des cas, un voyage au Japon est à peu près aussi long qu'un voyage aux États-Unis (et bien sûr plus court qu'une visite en Amérique latine, par exemple). Alors combien de temps faut-il donc pour se rendre à Tokyo par avion ? Voici quelques temps de vol approximatifs vers Tokyo à partir de différentes villes du monde :

  • Vol de New York ou de Boston à Tokyo : environ 13-14 heures
  • Vol de Los Angeles ou de San Francisco à Tokyo : environ 10-11 heures
  • Vol de Chicago ou de Houston à Tokyo : environ 13 heures
  • Vol de Melbourne ou de Sydney à Tokyo : environ 9-10 heures
  • Vol de Cairns à Tokyo : environ 7-8 heures
  • Vol d'Auckland à Tokyo : environ 11 heures
  • Vol de Londres à Tokyo : environ 11-12 heures
  • Vol de Paris ou de Francfort vers Tokyo : environ 11-12 heures
  • Vol de Mexico à Tokyo : environ 14-15 heures
  • Vol de Toronto à Tokyo : environ 12-13 heures
  • Vol de Vancouver à Tokyo : environ 10 heures

Bien sûr, ce n'est pas un saut de puce, à moins que vous ne veniez d'Asie, mais ce n'est pas aussi loin que la plupart des gens ont tendance à l'imaginer.


1) Le Japon est incroyablement cher

marché japon prix

L'un des mythes les plus courants et les plus répandus sur le Japon est que le prix des choses y est excessif. La vérité est que, même lorsque le yen japonais est assez fort, le Japon n'est tout simplement plus l'une des destinations les plus chères du monde. Le Japon n'est pas bon marché, et comparé à certains pays voisins, comme la Thaïlande et le Vietnam, il est relativement cher. En outre, même aujourd'hui, Tokyo se classe régulièrement parmi les villes les plus chères du monde, selon diverses enquêtes et études réalisées dans le monde entier.

Pourtant, malgré tout cela, les voyageurs disent la même chose après avoir visité le Japon pour la première fois : "C'était tellement moins cher que ce à quoi je m'attendais." Alors pourquoi cette disparité constante entre les attentes et la réalité ? Dans les années 1980 et 1990, le Japon était en fait extrêmement cher, mais même si ce temps a passé, sa réputation est restée intacte. Bien sûr, la situation varie et dépend également de facteurs externes tels que les fluctuations constantes des taux de change.

hôtel luxe tokyo japon

Pour ceux qui sont capables et désireux de profiter du meilleur de ce que le Japon a à offrir (en termes de nourriture, de shopping, d'expériences de voyage de luxe, et plus encore), il est facile de dépenser des sommes importantes au Japon. Mais le Japon n'a pas besoin d'être cher, et l'une des grandes choses est que vous pouvez adapter votre expérience à votre budget.

Par exemple, c'est à vous de décider si vous voulez dépenser 200 dollars pour un repas dans un restaurant étoilé au Michelin ou 15$ sur un teishoku sain et délicieux, un repas "fixe" comprenant généralement du riz, de la soupe miso et un plat principal tel que du poisson ou de la viande, 8$ pour un bol de ramen ou même 4$ sur un simple bol de nouilles soba ou udon. Les voyageurs à petit budget peuvent utiliser des sites web pour planifier cela et loger dans les maisons d'hôtes japonaises, et bien d'autres choses encore.



Le tourisme japonais connaît un essor considérable ces dernières années. Le pays du levant et ses illustrations inspirent les touristes du monde entier qui souhaitent donc aller au Japon. Mais pour découvrir le Japon, il faut se détacher des préjugés fréquents que l’on peut entendre, comme ceux cités dans cet article. Une fois ce travail de réflexion réalisé, partir au Japon ne peut être qu’une expérience délicieuse, et découvrir la culture japonaise sera très enrichissant.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Pourquoi le Japon Deteste les Moustaches
Pourquoi le Japon déteste historiquement les moustaches ?

octobre 14, 2020 7 minutes de lecture

La moustache - tout comme la barbe - est un accessoire de mode culturel à part entière. Tentons de comprendre pourquoi l'histoire du Japon l'a reniée.
La Difference Entre Anime et Cartoon
La différence entre les animés et les cartoons

octobre 12, 2020 9 minutes de lecture

Les animés et les cartoons sont deux entités d'un même univers : le divertissement audiovisuel. Mais savez vous ce qui caractérise ces deux genres ?
Les Livres Qui Ont Inspire le Studio Ghibli
Top 6 des livres jeunesse qui ont inspiré le Studio Ghibli

octobre 10, 2020 12 minutes de lecture

Le Studio Ghibli est probablement le plus connu dans la production d'animés japonais. Découvrez les livres pour enfants qui se cachent derrière ses films.