SS21-Universum fallenlassen : -50 % Rabatt, solange der Vorrat reicht!

0

Dein Korb ist leer

Le Japonisme ou Comment le Japon a Faconne L Art Moderne
Oktober 24, 2021

Le japonisme, ou comment le Japon a façonné l'art moderne

9 Minuten lesen

L'un des aspects les plus impressionnants de l'art est sa capacité à rapprocher les gens. Tout au long de l'histoire, des peuples voisins ont constamment échangé des idées esthétiques, inspirant la forme et le contenu de leurs œuvres respectives. L'art a toujours transcendé les conflits politiques, même les rivaux les plus acharnés partageant leurs innovations. La diffusion moderne de l'art japonais - allant jusqu’à sa mode streetwear - dans le monde occidental en est un exemple frappant et relativement récent. 

Découvrons donc ensemble le japonisme, ou comment le Japon a façonné l’art moderne.


Grandes lignes de communication entre le Japon et le reste du monde

© Envato Elements - SeanPavone

Si l'art chinois est connu en Europe depuis l'Antiquité, l'influence de l'esthétique est-asiatique - la vague japonaise - a véritablement explosé au XIXe siècle, lorsque les estampes japonaises sont arrivées en masse dans les magasins d'Europe occidentale. Plusieurs des plus grands noms de la scène artistique moderne ont effectivement reçu de gigantesques piqûres du virus de l'art japonais, souvent grâce à une estampe japonaise. Les contacts européens directs avec le Japon remontent au XVIe siècle, avec l'arrivée des commerçants portugais, suivis par ceux d'autres nations européennes, portant d’autres croquis et images du monde. Le Japon a ainsi été initié au christianisme, ainsi qu'aux technologies européennes comme la construction navale et les armes à feu. Naturellement, de nombreuses œuvres d'art occidentales ont également été importées.

Cette phase initiale des relations euro-japonaises est connue sous le nom de période Nanban, où "Nanban" signifie "barbares du sud". Le terme "art Nanban" désigne l'art japonais de cette période qui reflète l'influence occidentale, notamment les œuvres de peinture, de sculpture et de mobilier. Cependant, l'influence des barbares a été assez limitée dans l'ensemble, laissant l'esthétique japonaise indigène et la culture du Japon entièrement intactes. Entre-temps, des œuvres d'art japonais ont été rapportées en Europe. L'impact de ces œuvres sur les artistes occidentaux a été important, notamment dans le domaine de la céramique. Mais cette phase de l'influence japonaise sur l'Occident n'était qu'un filet d'eau par rapport au déluge qui allait suivre. Au début des années 1600, les relations du Japon avec les commerçants étrangers se sont sérieusement refroidies.

Les Tokugawa, qui ont dirigé le pays pendant plus de trois siècles, avaient une certaine aversion pour les contacts avec le monde extérieur ; toute personne surprise en train de tenter de quitter le pays, par exemple, pouvait être exécutée. Avec de telles politiques en place, les résidents et les flux commerciaux européens, sans être éradiqués, sont devenus de plus en plus rares. L’histoire de l’art au pays du soleil levant s’en est donc vue considérablement impactée. Puis, à la fin du XIXe siècle, l'Amérique a envoyé un groupe de navires de visite amicaux dans le port de Uraga. Grâce à des arguments très convaincants, les américains ont convaincu le Japon de rouvrir ses relations avec le monde extérieur. À partir de ce moment, la culture japonaise va rayonner dans tout l'Occident, tout d’abord dans la bourgeoisie, avant de faire naître des milliers de collectionneurs.


Le début des influences artistiques Japon - reste du monde

© Envato Elements - Ieungchopan

L'art moderne (et les objets d’art décoratifs), qui date approximativement de la fin du XIXe siècle, a cherché à rompre avec l'esthétique traditionnelle en faveur de nouveaux moyens d'expression. À la recherche d'idées nouvelles, de nombreux artistes modernes se sont tournés vers les traditions artistiques autochtones du monde entier, des masques subsahariens aux temples méso-américains, en passant par les sculptures tiki océaniennes. Les réseaux modernes de transport et de communication ont accéléré ces vagues de fusion culturelle. L'influence japonaise sur l'art occidental, souvent appelée "japonisme", s'est manifestée le plus vigoureusement en France (suivie de près par l'Angleterre et les Pays-Bas), notamment parmi les peintres du mouvement impressionniste.

Si les céramiques, les bronzes, les textiles et les éventails importés du Japon ont été une source d'inspiration, le principal moyen d'influence a été la gravure sur bois. Les estampes japonaises, également connues sous le nom d'ukiyo-e, avaient l'avantage d'être produites en série à bas prix, ce qui les rendait universellement accessibles, tant dans le pays qu'à l'étranger. Quelle forme cette influence a-t-elle prise, concrètement ? Pour commencer, les artistes européens ont souvent repris l'imagerie typiquement japonaise de l'ukiyo-e pour la greffer à leurs propres œuvres. Les fleurs de cerisier (comme sur ce joli tee-shirt japonais), les lanternes, les kimonos et les temples en sont quatre exemples principaux. Plus profondément, l'ukiyo-e a contribué à remodeler les techniques et les principes directeurs de l'art occidental.

Bonnet Streetwear

La norme longtemps ancrée de l'ombrage et de la perspective réalistes a finalement été renversée, en partie grâce aux estampes japonaises. On retrouve d’ailleurs des illustrations de ces estampes sur des objets tels que ce magnifique sweat nippon. Après tout, si le réalisme physique est une bonne façon de faire les choses, pourquoi devrait-il être le seul ? Les bouleversements de l'art moderne ont été largement motivés par la notion selon laquelle l'art consiste à communiquer des idées, et que pour communiquer un éventail complet d'idées, il faut être ouvert à un éventail complet de formes d'expression. L'ukiyo-e se caractérise par des contours saillants (enracinés dans la vénération japonaise pour la calligraphie) et des zones de couleurs plates et vives. Les ombres sont généralement totalement absentes.

Les premiers artistes modernes ont réalisé que, loin de nuire à l'art japonais, ces techniques irréalistes peuvent permettre de vivre des expériences esthétiques uniques. La gravure sur bois a également eu une influence sur la composition, c'est-à-dire sur la disposition générale d'une image. Traditionnellement, les artistes occidentaux disposaient les scènes avec soin pour obtenir certains effets ; les peintres de la Renaissance recherchaient généralement un arrangement équilibré et harmonieux, tandis que les peintres baroques recherchaient souvent un sentiment d'agitation et de mouvement. Les artistes japonais ont adopté une approche plus subtile et organique, optant pour l'asymétrie, avec souvent la figure ou l'objet principal décentré. De nombreuses scènes de l'ukiyo-e sont présentées en diagonale, et les personnages sont souvent partiellement "coupés" au bord de l'image.

Traditionnellement, l'art occidental était dominé par des sujets standard "appropriés", c'est-à-dire généralement bibliques ou classiques ; si certains artistes ont représenté des scènes de la vie quotidienne, celles-ci étaient largement considérées comme inférieures. Une partie de la grande révolution de l'art moderne a consisté à élever la vie quotidienne au rang de considération artistique de premier ordre. Les artistes modernes se sont attachés à capturer les paysages japonais de la vie urbaine, notamment les rues, les parcs, les restaurants et les lieux de divertissement. Cet intérêt pour la vie quotidienne a été en partie alimenté par l'ukiyo-e, dans lequel ces mêmes sujets étaient explorés depuis longtemps.


Exemples concrets de l’influence Japon - reste du monde dans le domaine de l’art

© Envato Elements - AnnaStills

Maintenant que vous connaissez les bases et l’histoire des influences entre le Japon et le reste du monde dans le domaine de l’art, il est temps de donner des exemples concrets. Nous allons donc parler de quelques grands-maîtres, qui ont donné naissance à des œuvres parmi les plus connues dans le monde de l'art. 


Suzuki Harunobu - Edgar Degas

Suzuki Harunobu est connu comme le fondateur de l'ukiyo-e polychrome. L'artiste français Edgar Degas est considéré comme l'un des grands fondateurs du mouvement impressionniste. Les deux hommes sont connus pour leurs nombreuses représentations de femmes, que ce soit à la maison, en société ou en tant qu'artistes professionnels. L’une des gravures de Harunobu représente un jeune couple à la maison ; l'homme est agenouillé et lit un parchemin, tandis que la femme se tient sur le seuil de la porte. En termes d'influence de l'ukiyo-e sur l'art moderne précoce, la caractéristique la plus frappante de cette gravure est sa composition. Il y a une grande abondance des lignes diagonales, ainsi que l'impression que l’on regarde la scène depuis une certaine hauteur. La disposition générale est asymétrique, avec des éléments positionnés de manière plausible et naturelle.

Et on retrouve ces éléments de manière frappante dans une peinture relativement simple qui illustre l'amour de Degas pour la composition de style ukiyo-e. La vue est surélevée et en diagonale par rapport à l'architecture, ce qui donne des lignes diagonales intéressantes. La scène est fortement asymétrique, la figure de droite étant coupée par un mur, comme la femme partiellement cachée dans la gravure japonaise d'Harunobu. Les peintres impressionnistes, qui cherchent à capturer l'impression générale d'une scène momentanée, ne se soucient pas d'un réalisme net et détaillé. Certaines parties des peintures impressionnistes frôlent l'abstraction, comme l'arrière-plan derrière les deux messieurs du tableau de Degas. Notez qu'un arrière-plan tout aussi abstrait se trouve dans la gravure Harunobu.

Vestes Streetwear


Kitagawa Utamaro - Mary Cassatt

Mary Cassatt, sans doute la plus grande peintre impressionniste américaine, est connue en particulier pour ses représentations de femmes, notamment de mères avec leurs enfants. L'artiste Ukiyo-e Kitagawa Utamoro, dont Cassatt collectionnait les œuvres, est connu pour ces mêmes sujets. Globalement, nous avons des scènes typiques, quotidiennes, de mères et d'enfants. Toutefois, certaines œuvres ne sont pas tout à fait typiques. On retrouve notamment un enfant qui est Kintarō, un héros populaire japonais doté d'une super force, tandis qu’une femme est Yama-uba, la mère "sorcière des montagnes" de Kintarō.

Mais tout de même, il s'agit essentiellement de scènes mères-enfants. Notez qu’il existe un lien psychologique chaleureux entre les deux, ainsi que des vues rapprochées (de sorte que la majeure partie des corps est coupée) et des positionnements excentrés. On retrouve ainsi un tableau de Cassatt qui dépeint une scène mère-enfant sensible dans un style impressionniste esquissé typique. Tout comme Kintarō et Yama-uba, les personnages échangent un regard affectueux ; les mains de l'enfant se posent sur les bras enlacés de sa mère, tout comme la main gauche de Kintarō saisit le poignet de sa mère. Comme Yama-uba dans l'œuvre japonaise, cette mère se penche en diagonale, seulement vers l'arrière au lieu de l'avant.


Utagawa Hiroshige - Henri de Toulouse-Lautrec

Hiroshige, connu surtout pour ses scènes de nature, était un maître dans l'art de capturer le temps et les saisons. Son travail a eu une influence majeure sur les peintres paysagistes du mouvement impressionniste. Il est notamment connu pour une estampe, qui met en scène une figure proéminente sur un fond de paysage. Elle est issue d'une série que Hiroshige a créée lors d'un voyage le long du Tōkaidō, la principale route japonaise de l'époque. Une fois de plus, les lignes diagonales sont abondantes, attirant le regard de manière croisée sur l'image. La montagne et l'arbre sont tous deux coupés sur les bords, et la couleur est principalement plate et contenue dans des contours proéminents. Henri de Toulouse-Lautrec, peintre et graveur, est peut-être l'ambassadeur le plus emblématique du style de vie de l'artiste bohème.

© Envato Elements - Netfalls

Ses représentations de la vie nocturne et du théâtre à Paris s'inspirent en partie de l'ukiyo-e, qui présente souvent des scènes équivalentes de loisirs japonais, notamment le théâtre kabuki. Toulouse-Lautrec a adopté avec enthousiasme les couleurs vives et les formes courbes dramatiques des estampes japonaises. Outre l'art séculaire de la peinture, la technologie moderne a permis l'essor d'un nouveau support : l'affiche. Toulouse-Lautrec est considéré comme l'une des figures de proue de l'âge d'or de l'affiche publicitaire, qui s'est étendu sur la fin du XIXe siècle. L'actrice d’une publicité pour un théâtre de Toulouse-Lautrec, exécutée avec des contours audacieux et des couleurs plates, présente effectivement une posture sinueuse et diagonale qui fait écho à la gravure de Hiroshige dont nous avons parlé.


Katsushika Hokusai - Vincent Van Gogh

Hokusai est probablement le plus célèbre des artistes ukiyo-e, en raison de son œuvre la plus connue : La Grande Vague, issue d'une série d'estampes sur le Mont Fuji. Outre les paysages et les marines, Hokusai est connu pour ses études rapprochées de plantes et d'animaux. Les paysages faisaient également partie des sujets préférés de Van Gogh, l'artiste néerlandais troublé, pour qui l'ukiyo-e a été une immense source d'inspiration. La gravure qui en découle ondule avec une douce asymétrie, sous la forme de maisons groupées et de collines ondulantes.

Comme d'habitude, les couleurs sont peu nombreuses et la texture est plate, certaines parties de la scène étant laissées stratégiquement non colorées. Les collines sont évoquées par des contours simples, complétés par des sous-lignes latérales et de la végétation. Comme la gravure d'Hokusai, le tableau de Van Gogh présente une asymétrie ondulante de collines et de végétation, exécutée dans une palette de couleurs japonaises simples et vives. Les rangées angulaires de meules de foin donnent à la scène un élan vigoureux de bas en haut, de gauche à droite. Les contours sont épais, et il y a peu d'ombres et de lumières.

© Envato Elements - f9photos



C’est un fait : l'art de la fin du XIXe siècle a jeté les bases de l'art moderne, qui se poursuit aujourd'hui. Alors même que le début du XXe siècle était ravagé par la guerre, l'effort artistique a percé l'obscurité avec des lumières de coopération et de compréhension entre esprits semblables à travers le monde. L'Ukiyo-e était, et continue d'être, l'une de ces lumières, qui irradie, aujourd’hui encore, le monde entier.



Vollständigen Artikel anzeigen

Top 20 des Choses a Faire Au Japon Pour Les Couples
Top 20 des choses à faire au Japon pour les couples

Dezember 05, 2021 9 Minuten lesen

Si vous désirez profiter de belles vacances en couple, le Japon est la destination idéale. Découvrez donc notre top des 20 meilleures choses à faire.
Top 10 Des Films Japonais Les Plus Etranges A Regarder
Top 10 des films japonais les plus étranges à regarder

November 24, 2021 9 Minuten lesen

Si vous aimez l'aspect parfois étrange de la culture nippone, alors vous allez adorer ces films. Découvrez notre top des films japonais les plus étranges.
Les Chats Dans L Art Japonais : Felins Peints Sculptes et Imprimes
Les chats dans l’art japonais : félins peints, sculptés et imprimés

November 21, 2021 9 Minuten lesen

L'art japonais est vaste, et surtout, il inclut de nombreux chats. Lisez vite notre article pour tout savoir sur les chats et félins dans l'art nippon.