Drop SS21 Universe : -50% di sconto fino ad esaurimento scorte!

0

Il tuo cestino è vuoto

Nouvel An Japonais Traditions et Celebrations a Tokyo
gennaio 01, 2022

Nouvel An japonais : Traditions et célébrations à Tokyo

8 minuti di lettura

Au Japon, après le 25 décembre, c'est comme si Noël n'avait jamais existé. En effet, Noël est ici comme Halloween, une fête amusante de plus sans grande signification traditionnelle ou religieuse. La fête d'hiver traditionnelle des japonais est l'oshogatsu (littéralement "premier mois"), ou Nouvel An. Alors, enfilez votre plus beau bonnet japonais, et découvrez notre article : 

Nouvel An japonais : Traditions et célébrations à Tokyo.


Comment célébrer le Nouvel An japonais

Lanterne pour le Nouvel An au Japon © Envato Elements - Twenty20photos

Les célébrations du Nouvel An japonais sont très différentes des célébrations occidentales typiques. Avec des célébrations qui s'étendent jusqu'au 3 janvier, le Nouvel An au Japon est en grande partie une affaire de famille, calme et solennelle. Le Nouvel An n'est pas toujours marqué par des réjouissances bruyantes, des feux d'artifice ou des fêtes du "compte à rebours", bien que l'on puisse en trouver.

En fait, la plupart des japonais seront chez eux (et s'ils ne sont pas de Tokyo, dans leur ville natale) avec leur famille. Aussi occupés que soient les gens, la population active bénéficie de quelques jours de congé pour le nenmatsu nenshi (littéralement "fin de l'année et début de l'année"). Vous avez toujours voulu essayer de célébrer le Nouvel An à la manière des japonais ? Nous allons vous montrer comment. Notez que vous n'êtes pas obligé de faire toutes ces choses ; tout le monde n'adhère pas à toutes les traditions.


1. Invitez la chance avec des décorations de bon augure

En vous promenant dans Tokyo, vous verrez peut-être des kadomatsu et des shimekazari orner des magasins, des hôtels et d'autres établissements. Ces décorations japonaises ne sont pas uniquement destinées aux entreprises ; elles sont également utilisées comme ornements domestiques. 

Décoration japonaise pour le Nouvel An © Envato Elements - scorpioimages


Kadomatsu

Le kadomatsu, un ornement placé à l'entrée des habitations nippones, se compose de trois pousses de bambou de différentes longueurs (symbolisant la prospérité), de pins (symbolisant la longévité) et de branches de prunier (symbolisant la constance). On dit qu'elles sont les demeures temporaires des dieux japonais qui viennent bénir les humains, et elles sont généralement brûlées après le 15 janvier.


Shimekazari

Les shimekazari sont suspendus au-dessus des portes japonaises, également pour inviter et accueillir les dieux de la bonne fortune et éloigner les mauvais esprits. Ils sont composés de shimenawa (une corde de paille sacrée), de pin et d'une orange amère (symbole de la postérité), préparées spécialement pour le Nouvel An.


Mochi Kagami

Il existe également une offrande aux dieux nippons appelée kagami mochi, deux gâteaux de riz ronds empilés l'un sur l'autre et surmontés d'une orange, qui est placée sur l'autel Shinto de la maison.

Pull Japonais


Hagoita

Parmi les autres objets porte-bonheur japonais du Nouvel An, citons le hagoita (une raquette en bois utilisée pour jouer à un jeu de badminton appelé hanetsuki, bien que les raquettes élaborées soient purement décoratives) pour frapper et chasser le mauvais sort, et le hamaya (une flèche qui détruit les mauvais esprits), qui n'est généralement vendu que dans les sanctuaires pendant les trois premiers jours du Nouvel An. Si vous souhaitez obtenir un hagoita pour le Nouvel An, le temple Sensoji à Asakusa organise un marché annuel de hagoita, qui a lieu chaque année en décembre. 


Kadomatsu

Si vous aimez bricoler, certains parcs japonais organisent occasionnellement des ateliers d'artisanat, dans lesquels vous pouvez apprendre à fabriquer vos propres kadomatsu et/ou d'autres décorations. Il n'y a pas vraiment de site Internet dédié aux parcs pour annoncer le calendrier des mini-événements, donc en trouver un par hasard est une question de chance. Certaines succursales du magasin de décoration de Tokyo Tokyu Hands ont également organisé de tels ateliers ces dernières années. 


2. Le 31, regardez Kouhaku Uta Gassen

Regarder cette émission de longue date, qui a débuté en 1959, est devenu une tradition du réveillon pour de nombreuses familles japonaises. Diffusé sur la chaîne de télévision publique NHK de 19h15 à 23h45 environ, ce programme d'une durée de 4 heures et demie consiste en une bataille musicale (en fait, le titre se traduit littéralement par "Bataille de chansons rouges et blanches") entre deux équipes composées des artistes nippons les plus populaires et les plus rentables de l'année.

Couple japonais qui regarde la télé pour le Nouvel An © Envato Elements - Prostock-studio

Les artistes sont invités par la NHK, et leur présence dans l'émission est donc considérée comme un honneur. L'audience de Kouhaku n'est plus aussi élevée qu'elle l'était dans les années 60 et 70, pour plusieurs raisons présumées telles que l'avènement d'Internet (et peut-être les gens trop préoccupés par leurs smartphones), mais l'émission a toujours un public japonais fidèle.


3. Mangez du soba toshikoshi, de l'ozoni et de l'osechi ryori

Le fait d'apporter la bonne fortune est la raison d'être de nombreuses traditions du Nouvel An japonais, il n'est donc pas surprenant que certains plats soient désignés comme porteurs de chance. La nourriture est d’ailleurs très présente dans la culture nippone, comme on le voit sur ce joli sweat japonais ramen. Les soba Toshikoshi (littéralement "nouilles de sarrasin qui traversent l'année") sont servies chaudes le soir du Nouvel An pour symboliser la fin des malheurs de l'année, ainsi que les souhaits de bonne chance et de longue vie.

Pendant ce temps, l'ozoni (une soupe salée avec du mochi) et l'osechi ryori (un terme englobant les plats ou les aliments traditionnellement consommés pendant le Nouvel An en raison de leur valeur symbolique) sont consommés pendant le Nouvel An. Les ingrédients de base (nouilles, dashi et sauce soja pour le toshikoshi soba ; mochi et dashi pour l'ozoni) varient selon les foyers et les régions du Japon. Quant aux osechi ryori, ils ont tendance à être coûteux.

Pantalon Jogging


4. Joya no kane : Sonner la fin de l'année

Quelques minutes avant le Nouvel An, certains temples font sonner une grande cloche 108 fois dans le cadre d'un rituel appelé joya no kane. Pourquoi 108 fois ? Dans le bouddhisme, 108 est le nombre de désirs terrestres qui causent la souffrance des humains, et joya no kane est censé purifier l'esprit et l'âme des humains pour l'année à venir. À Tokyo, les temples célèbres pour cette cérémonie sont le Zojoji près de la tour de Tokyo et le temple Sensoji d'Asakusa.

Ces deux temples sont extrêmement fréquentés, alors arrivez-y tôt ! Selon les prévisions de fréquentation du site officiel du Zojoji, il faut s'attendre à une grande affluence à partir de 23 heures le 31 décembre et jusqu'à 1 heure du matin (le lendemain). Si vous êtes prêt à rester debout et à visiter le site entre 3 heures et 8 heures du matin le jour de l'an, aucune foule importante n'est attendue. Vous pouvez également regarder les festivités du Japon en toute sécurité sur la chaîne YouTube de Zojoji depuis le confort de votre maison.


5. Envoyez des cartes postales du Nouvel An (nengajou)

Bien que de nombreux jeunes japonais n'envoient plus de cartes postales (l'écriture de lettres en général n'est plus populaire, après tout), le fait que les bureaux de poste, les magasins de proximité et les papeteries en proposent beaucoup indique qu'il existe un marché pour les nengajou. Les familles et les entreprises continuent d'envoyer des nengajou ; considérez-les comme l'équivalent japonais de la carte de vœux ou carte postale de vacances.

Femme qui écrit des cartes du Nouvel An au Japon © Envato Elements - DragonImages

Elles se présentent sous la forme de dessins magnifiques et/ou mignons, et celles vendues par la poste japonaise sont même accompagnées d'une combinaison numérique dans le cadre d'une loterie. Les combinaisons gagnantes donnent droit à des prix tels que de l'argent (ne vous attendez pas à grand-chose, cependant) ou des spécialités nippones locales. 


6. Voir hatsuhinode, le premier lever de soleil

Commencez la nouvelle année en vous levant tôt et assistez au premier lever du soleil ! Les observatoires du Tokyo Skytree et du Tokyo Metropolitan Government Building organisent généralement des événements d'observation de hatsuhinode dès 5 heures du matin le 1er janvier. En plus d'avoir été annulés l’année passée à cause de la situation sanitaire, ces événements ne concernent généralement qu'un nombre très limité de participants, dont les noms sont tirés au sort, et les inscriptions commencent des mois à l'avance. Alors pourquoi ne pas faire une randonnée matinale au Mont Takao ou au Mont Mitsutoge ? Vous aurez aussi une magnifique vue sur le Japon.


7. Hatsumode : Faites votre première visite de l'année dans un sanctuaire ou un temple

Commencez l'année en priant ou en souhaitant la prospérité, la sécurité et la santé (et tout ce que vous souhaitez). L'hatsumode consiste traditionnellement à visiter un sanctuaire ou un temple entre le 1er et le 3 janvier. Au-delà de la première semaine de janvier, la visite n'est plus considérée comme hatsumode, même si c'est la première fois que vous posez le pied sur une terre sainte pour l'année. N'importe quel temple ou sanctuaire fera l'affaire, mais attendez-vous à ce que les plus populaires de Tokyo - ensoji, zojoji, sanctuaire Meiji et Kanda Myojin, en particulier- soient bondés. Notre conseil : Ne faites pas la queue pendant des heures à ces endroits et visitez plutôt un temple plus petit et local pour un début de nouvelle année moins stressant.

Temple japonais pour le Nouvel An © Envato Elements - astrakanimages


8. Fukubukuro et les soldes du Nouvel An au Japon : Faites du shopping jusqu'à épuisement

Quoi, vous pensiez que les détaillants manqueraient une occasion de bien commencer l'année ? Le Fukubukuro, qui signifie littéralement "sac porte-bonheur", est un sac rempli d'une sélection aléatoire d'articles, comme de jolies chaussettes japonaises ou d’autres objets intéressants, généralement vendus à un prix bien inférieur à leur valeur totale. C'est une façon astucieuse d'écouler les stocks de l'année précédente, et l'aspect mystérieux rend l'opération excitante pour les acheteurs.

Étonnamment, cette tradition est plus ancienne que vous ne le pensez, puisqu'elle a été lancée par le grand magasin Ginza Matsuya dans les années 1900, bien que l'on ne sache pas si les ventes de fukubukuro de l'époque avaient également lieu au Nouvel An. Outre le fukubukuro, de nombreux magasins organisent également des ventes pour le Nouvel An, qui commencent généralement le 1er janvier à midi ou après.


Le Nouvel An au Japon : Fêtes de style occidental ou traditionnelles à Tokyo

Feu d'artifice pour le Nouvel An japonais © Envato Elements - scorpioimages

Le réveillon du Nouvel An étant généralement selon la coutume passé à la maison, en famille, les événements de compte à rebours ne sont pas si courants. Cependant, ces dernières années, des foules se sont rassemblées au Shibuya Crossing le soir du Nouvel An pour fêter la nouvelle année. Malheureusement, mais pour une bonne et évidente raison qu’est celle de la pandémie de Covid-19, le compte à rebours de Shibuya Crossing a été annulé l’an dernier. Certaines fêtes traditionnelles ont aussi subi le même sort.


Fêtes “compte à rebours” à Tokyo

Bien sûr, les bars, les boîtes de nuit et les salons de Tokyo organiseront probablement aussi des fêtes du “compte à rebours”. Bien que la plupart des événements majeurs aient été annulés pour 2020, tout n’est pas encore prononcé pour 2021. Les deux plus importants sont l'ageHa COUNTDOWN 2021 "New Real Experience" et le New Year Countdown to 2021 au Womb. Pensez-y pour passer le réveillon au Japon et célébrer le passage à la nouvelle année. 


Quelque chose de différent : la parade des renards d'Oji

La parade des renards d'Oji (comme sur ce magnifique kimono cardigan) est une façon unique d'accueillir la nouvelle année. C'est un festival japonais, certes, mais ce n'est pas une tradition très connue. La légende veut qu'il y a très longtemps, un soir de Nouvel An, des renards se soient déguisés en humains et aient visité le sanctuaire d'Oji Inari. Mais lors de ce festival, c'est l'inverse qui se produit : des humains déguisés en renards se rendent au sanctuaire pour recevoir des bénédictions. Toute personne en tenue traditionnelle japonaise (kimono, happi, etc.) et portant un motif sur le thème du renard (maquillage, oreilles de renard, etc.) peut se joindre au défilé japonais pour célébrer l’arrivée de la nouvelle année.

Renard au Nouvel An au Japon © Envato Elements - Twenty20photos



Si vous désirez participer aux festivités du réveillon du jour de l’an, et du premier janvier au Japon, vous savez maintenant que les choses à faire ne manquent pas. Vous pouvez aussi bien vous orienter vers des festivités traditionnelles ou plus célébrer la nouvelle année à faire la fête, il y en a pour tous les goûts à Tokyo. Le dépaysement sera en tous les cas assuré par rapport à notre St Sylvestre !



Vedi articolo completo

Top 20 des Activites a Faire au Japon en Famille
Top 20 des activités à faire au Japon en famille

gennaio 18, 2022 11 minuti di lettura

Si vous prévoyez de partir au Japon en famille, jetez un œil à ces 20 activités. Vous allez ainsi passer un séjour japonais familial et inoubliable.
Squid Game 7 Animes Jeux et Films Japonais de Meme Genre
Squid Game : 7 animés, jeux et films japonais de même genre

gennaio 14, 2022 6 minuti di lettura

Si vous avez aimé la série Squid Game, découvrez sans plus attendre d'autres animés, jeux vidéos, séries et films japonais sur le thème des jeux de mort.
Petit Guide de Survie Pour Les Monstres Japonais de L Hiver
Petit guide de survie pour les monstres japonais de l'hiver

gennaio 06, 2022 5 minuti di lettura

Si vous désirez voyager au Japon pendant l'hiver, ou simplement vous renseigner sur la culture nippone, découvrez les monstres japonais liés à l'hiver.